A - I n f o s

Une agence d'actualités par pour et au sujet des anars ** .
Informations dans toutes les langues
Les 30 derniers messages (accueil) Messages des deux dernières semaines Nos archives des anciens messages

Les 100 derniers messages selon la langue
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Francais_ Italiano_ Portugues_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ _The.Supplement

Premières lignes des dix derniers messages
Greek_ Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Francais_ Italiano_ Polski_ Portugues_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
Premières lignes des dix derniers messages
Premières lignes des messages des dernières 24 heures

Premières lignes des messages des dernière last 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018 | of 2019 | of 2020 | of 2021 | of 2022 | of 2023

(fr) Courant Alternatif #334 (OCL) - Insubordination salariale 334

Date Thu, 30 Nov 2023 19:43:59 +0000


Salaires ---- Le travail avait repris chez Sonélog au Pontet (Vaucluse) le 17 avril 2023: les grévistes qui réclamaient 1 000 euros avaient finalement obtenu 800 euros de la direction de l'entreprise de matériel électrique après un mois de conflit. Le licenciement en juillet pour faute grave du délégué CGT de la Sonelog au Pontet a été annulé par la direction régionale du travail le 13 octobre. Un espoir pour les 10 autres salariés virés en juillet pour les mêmes motifs. ---- Une centaine de salariés de l'usine Seb-Moulinex de Mayenne ont fait grève pour demander des meilleures conditions de travail et un meilleur salaire notamment. Ce mouvement est intéressant parce que ce sont les salariés eux-mêmes qui ont lancé la grève, la CGT s'est ensuite greffée dessus. Tous ces salariés souhaitent surtout de meilleures conditions de travail. Après deux jours de grève et de longues négociations, un accord sur les salaires a été trouvé avec la direction.

Les écoutants du numéro vert 3020 concernant le harcèlement scolaire sont inquiets pour leur avenir, une partie des salariés de l'association Ecole des parents et des éducateurs Ile-de-France (qui s'occupe du 3020) se sont mis en grève. Le 3020 devrait disparaître, puisque la Première ministre Elisabeth Borne a annoncé que le 3018 deviendrait l'unique plateforme d'écoute pour le harcèlement scolaire. La grève porte principalement sur des revendications salariales, et elle n'était pas liée, à l'origine, à l'annonce d'une plateforme unique. Malgré la grève, le 3020 a continué de fonctionner.

La production de tracteurs à l'usine Claas du Mans est perturbée depuis le 10 octobre 2023. A l'appel de la CGT, une partie des ouvriers ont débrayé à plusieurs reprises. Le syndicat réclame 7 % d'augmentation pour l'ensemble des 800 salariés du site sarthois.

Les salariés du centre de dialyse du bassin de Thau, à Saint-Guilhem-le-Désert (Hérault), ont fait grève cinq jours. Ils demandaient la hausse de leurs tickets-restaurant de 7 à 9 euros, la valorisation de l'ancienneté, une revalorisation de salaire et le retour du 13e mois. Ils ont obtenu gain de cause pour les tickets-restaurant et une prime de fin d'année de 1 000 euros net. Pour le reste, c'est renvoyé aux prochaines négociations annuelles.

Une quarantaine d'agents d'entretien de la société Onet qui font une partie du ménage au CHU Lapeyronie de Montpellier se sont mis en grève illimitée le 15 septembre. Ils et elles demandent un meilleur salaire et une prime équivalant au 13e mois, ainsi que de meilleures conditions de travail. Ce qui a fait déborder le vase, c'est la mise en place d'une application sur laquelle il faut pointer dès qu'une salle a été nettoyée.

Grève à HOLLYWOOD (suite)

Fin de la grève des scénaristes. Les dirigeants de la Writers Guild of America (WGA), le syndicat des scénaristes, ont approuvé le 26 septembre le récent accord salarial conclu avec les studios et acté le retour à l'activité de leurs membres. Les scénaristes ont entériné par vote l'accord (qui doit aussi encadrer l'usage de l'intelligence artificielle) avec les studios, mais les acteurs, cascadeurs et danseurs n'ont, pour leur part, toujours pas trouvé d'accord.

Grève dans l'INDUSTRIE AUTOMOBILE aux ETATS-UNIS (suite)

Joe Biden est venu rejoindre le piquet de grève des salariés de l'automobile en grève dans le Michigan, épicentre d'un mouvement sans précédent qui touche trois géants du secteur: General Motors, Ford et Stellantis. L'objectif était surtout de couper l'herbe sous le pied de Donald Trump...
Quelque 4 000 salariés du constructeur de poids-lourds Mack Trucks ont décidé de rallier le mou- vement lancé mi-septembre dans l'industrie automobile américaine, a annoncé le syndicat United Auto Workers (UAW). Ils rejoignent les 25 000 ouvriers des «Big Three», les trois grands constructeurs des Etats-Unis. Dans le cadre de la renégociation des conventions collectives, l'organisation syndicale appuie des revendications de hausse des salaires et d'amélioration des conditions de travail. Filiale du suédois Volvo, Mack Trucks exploite deux usines dans l'est des Etats-Unis, en Pennsylvanie et dans le Maryland. Beaucoup d'infos sur laboursolidarity.org.

Lutter contre une DÉLOCALISATION, une FERMETURE de SITE...

Faire payer le plus cher possible notre exploitation
Valdunes: Les 340 sa-lariés de Trith-Saint-Léger et Leffrincoucke, en grève illimitée depuis le 1er septembre pour sauver leurs deux usines, ont suspendu le mouvement. De quoi mieux étudier le projet de la CGT de consortium avec Alstom et la SNCF.

Un plan d'économie globale a été annoncé aux salariés du journal Le Dauphiné libéré. Parmi les mesures: le déménagement possible de l'agence de Grenoble et de Voiron à Veurey-Voroize, où se situe le siège. Cette délocalisa-tion n'est pour l'instant pas actée... Une opération coup de poing pour demander l'annulation du projet de délocalisation des agences a eu lieu à Veurey.

Une cinquantaine de salariés d'Arair, filiale d'Air Liquide, a manifesté à Tours. Une mobilisation pour protester contre le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) d'Air Liquide qui prévoit un millier de licenciements en France. Cela concerne une cinquantaine d'emplois à Tours. Pour la CGT, il s'agit là d'un licenciement «boursier pour faire plus de rentabilité». Les salariés réclament désormais un départ digne.

Des salariés d'ORKYN, filiale d'Air Liquide, ont tenu un piquet de grève devant l'usine d'Atton, près de Pont-à-Mousson en Lorraine. Une journée de grève pour dénoncer le plan de restructuration de la maison mère. Une trentaine d'emplois seraient menacés. Orkyn, qui fabrique de l'oxygène, emploie actuellement une cinquantaine de personnes.

Automobile: le sous-traitant Marelli va fermer deux de ses usines et près de 300 salariés vont ainsi perdre leur emploi - 167 à Argentan (dans l'Orne) et 125 à Saint-Julien-du-Sault (dans l'Yonne). La direction a indiqué à ces salariés qu'il s'agissait d'un projet de délocalisation de la production en Slovaquie.

Le 13 octobre ont débuté les négociations sur le PSE. Les salariés ont décidé à l'unanimité de reconduire la grève entamée le 10, au moins jusqu'à ce jour.

Le chef étoilé Arnaud Viel, dont le restaurant se trouve à Argentan, a réagi vivement au nouveau coup dur économique qui frappe cette ville avec le projet de fermeture de Marelli, et le maire PS en a appelé au gouvernement.

Cela fait maintenant six semaines qu'une partie des 721 salariés des Nestlé Waters est en grève, suite à l'annonce faite en mai dernier par la direction qu'elle voulait supprimer 171 postes dans ses deux usines de Vittel et de Contrexéville. L'intersyndicale de Nestlé Waters en appelle au ministre du Travail pour tenter d'éviter les licenciements secs dans le plan social, qui menace donc un quart de l'effectif dans ces usines.

Les 130 salariés d'Unterland Metal, ex-Clestra, ne désarment pas. Malgré l'annonce de la liquidation de leur entreprise, ils continuent à se rassembler devant l'usine d'Illkirch (Bas-Rhin). Après trois mois de grève, ils souhaitent désormais se faire entendre de la direction dans le cadre des négociations sur les indemnités de licenciement. La CGT annonce aussi avoir pris contact avec des avocats pour tenter des recours en justice contre les dirigeants de l'entreprise. Le syndicat et de nombreux salariés veulent faire reconnaître que l'objectif de Jestia, qui a repris Clestra en octobre 2022, était dès le départ de démanteler le groupe.

Depuis le 3 octobre, les 178 salariés de l'entreprise ZF Mecacentre, à Saint-Etienne, ont cessé le travail et occupent le site. Leur entreprise est en redressement judiciaire depuis le mois de juillet et toutes les tentatives de reprise ont échoué. L'usine pourrait donc être placée en liquidation judiciaire le 25 octobre. D'ici cette échéance, les salariés réclament des primes de départ supralégales: 40 000 euros par personne et 2 000 euros par année d'ancienneté, soit une enveloppe de 13,8 millions d'euros. Pour le moment, la direction allemande du groupe propose 5 millions d'euros.

Les élus du personnel des Papeteries de Condat (Dordogne) ont signé le plan social négocié avec la direction de Lecta. Si le PSE est validé par l'Etat, 177 emplois vont être supprimés et la ligne 4 de production va définitivement fermer.

Une signature pour éviter un «plan unilatéral»: selon les syndicats, tous les employés licenciés partent avec un chèque de 6000 euros au minimum ainsi qu'un supplément de 400 euros par année passée dans l'entreprise. Une aide de 15 000 euros sera financée par l'entreprise pour tous ceux qui souhaitent monter leur entreprise, 10000 euros pour une micro-entreprise.

Deux élus Nupes de Dordogne ont envoyé une lettre ouverte aux maisons d'édition Flammarion, Larousse, Glénat et Hachette, qui achètent du papier couché double aux Papeteries de Condat pour imprimer leurs beaux-livres. Ils leur demandent de boycotter le groupe Lecta qui arrête la production de papier couché en Dordogne pour la délocaliser en Espagne et en Italie.

Roland Lescure est arrivé au Lardin pour rencontrer les salariés des Papeteries de Condat qui venaient de vivre la fermeture d'une des deux lignes de production. Le ministre de l'Industrie a été accueilli par des salariés en colère.

CONDITIONS DE TRAVAIL...

Grève à la cimenterie Calcia à Ranville: des salariés «inquiets» de «la poussière respirée»
Les salariés de la cimenterie située au nord de Caen ont rejoint le mouvement lancé il y a 22 jours dans une autre usine du groupe, située dans la Marne. Au coeur de la grogne, le manque d'entretien des cimenteries. Le syndicat demande le retour d'entreprises extérieures pour faire régulièrement les nettoyages nécessaires; et il attend, pour poursuivre le mouvement, de savoir si les salariés de la Marne, assignés en justice, seront condamnés ou non après leurs trois semaines de grève.

Une procédure engagée à l'encontre des communautés Emmaüs de Saint-André-lez-Lille et Grande - Synthe. Accusées par des travailleurs sans-papiers d'imposer des conditions de travail indignes, deux communautés Emmaüs du Nord font l'objet d'une procédure qui pourrait déboucher sur leur exclusion du mouvement. Elles ont franchi une «ligne rouge» contraire aux valeurs d'Emmaüs France, affirme la direction.

Fin de la grève au foyer territorial de Martinique, un protocole d'accord est signé.
Dans cette structure qui accueille des enfants en difficulté, les personnels mobilisés dénonçaient des dysfonctionnements au préjudice des enfants. Après 7 heures de négociations, la fin du conflit a été actée. Les grévistes ont obtenu satisfaction sur de nombreuses revendications.
De source syndicale, les principaux points de l'accord sont les suivants:
*Remise à niveau des stocks de matériel scolaire,
*Achats de lits et de matelas,
*Création de postes d'assistants scolaires et renforcement du partenariat avec les associations de soutien scolaire,
*Ouverture de concours sur titre d'assistante sociale,
*Embauche de deux infirmières
*Mise en état du parc automobile,
*Rencontre urgente avec le rectorat pour s'assurer de la scolarisation de tous les enfants placés,
*Renforcement des familles d'accueil.

35 salariés du GIHP (Groupement pour l'insertion des handicapés physiques) Occitanie LR, association qui vient en aide aux personnes handicapées, ont fait grève ce vendredi pour dénoncer leurs conditions de travail et demander une revalorisation de leurs salaires. La direction leur promet une prime de fin d'année sans en préciser le montant.

Les facteurs du Mans en grève contre la suppression de tournées par la direction de La Poste
Une vingtaine de tournées ont été supprimées, depuis le 19 septembre dernier. La direction anticipe une baisse éventuelle dans la distribution du courrier en 2024, mais dans les faits les facteurs constatent que cette mesure rallonge les autres tournées.

Des centaines de travailleurs sans-papiers ont enclenché un mouvement de grève coordonné essentiellement par la CGT dans plus de 30 entreprises en Ile-de-France pour dénoncer leur «surexploitation» et réclamer leur régularisation. Pour l'instant, ils ont obtenu des documents administratifs (CERFA, certificats de concordance). Ce qui peut aider pour constituer des dossiers à déposer en préfecture. Mais on est encore loin des régularisations victorieuses annoncées par certains...

Grève à Orange en Martinique, Guadeloupe et Guyane pour «mal-être et harcèlement», selon l'intersyndicale.
La CDMT, FO, SUD, l'UTG, la CGT et la CGTM P&T ont déposé un préavis de grève illimitée à compter du 18 octobre. L'ensemble du personnel de la Direction technique de Martinique, de Guadeloupe et de Guyane dénonce une «situation de mal-être». Selon les syndicats encore, aucune action concrète n'a été mise en place pour prendre en compte «le mal-être et le harcèlement» dont seraient victimes «une trentaine de salariés depuis trois ans».

Insubordination salariale, 20/10/23
insubordinationsalariale@protonmail.com

https://oclibertaire.lautre.net/spip.php?article3992
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe https://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr