A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages
{Info on A-Infos}

(fr) Chomeur pas chien!

From Babar <babar@hempseed.com>
Date Fri, 30 Jan 1998 13:32:09 +0100
Importance high



________________________________________________
     A - I N F O S  N E W S  S E R V I C E
           http://www.ainfos.ca/
________________________________________________



COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE

Chomeur, pas chien !
Naissance d'une revolte, affirmation d'une resistance.
	Je suis chomeur / Je ne l'ai pas cherche / et personne n'a le droit / de 
me traiter / comme un chien. / J'ai ma dignite / d'etre humain / et le 
droit de vivre / et faire vivre / ma famille decemment. / Je veux mener 
librement / ma vie sociale, / culturelle, / et amoureuse / comme les 
autres, / sans etre piste par / des inspecteurs acharnes. / Je refuse la 
fatalite. / Ca doit changer.
	Tel est l'appel lance par Chomeur, pas chien !, afin de manifester son 
refus d'une societe qui fait de l'injustice sociale une religion 
abrutissante.
	Compose de chomeurs et d'associations diverses, le collectif se propose de 
mettre en ?uvre des moyens d'action concerts pour denoncer les pratiques 
discriminatoires qu'installe la reglementation en usage a l'encontre des 
sans-emploi et lutter pour obtenir leur suppression.
	En effet, prive d'emploi, l'individu est chasse de l'espace democratique 
et se voit confine dans un statut de sous-citoyen, rappelant de facon 
sinistre le regime impose aux juifs sous l'occupation nazie :
	.	assignation a residence - le chomeur n'a pas le droit de loger ailleurs 
que chez lui, ni d'heberger quiconque, sous peine de sanction pour 
cohabitation non-declaree ;
	.	controle des deplacements : le chomeur n'a pas le droit de quitter le 
territoire en dehors des periodes de vacances qui lui sont accordees ;
	.	remise en cause de la liberte d'association : le chomeur ne peut etre 
membre d'une association ni y participer de maniere benevole sans s'etre 
soumis prealablement a l'approbation de l'ONEm ;
	.	le controle des activites sociales et culturelles : le chomeur ne peut 
ni rendre service ni en recevoir sans etre immediatement soupconne de 
travail en noir ou accuse de concurrence deloyale au secteur commercial.
	Ce constat ne sera pas une decouverte pour tous ceux qui connaissent des 
chomeurs cependant, la confrontation directe et physique avec la realite du 
chomage ne peut qu'eveiller une reaction viscerale de revolte et donc une 
souffrance que seule peut soulager l'action.
	C'est ce qui est arrive a un certain nombre de personnes qui, depuis 
quelques mois, ont decide de ne pas en rester a une critique confidentielle 
et passive, mais de communiquer leur colere a l'ensemble de la societe.

	Resister. Comment s'y prendre ?
	
	La premiere difficulte est la differenciation sociale et culturelle des 
chomeurs. Ils en sont souvent eux-memes tellement impregnes qu'ils ne se 
parlent meme pas, mentalement presses de quitter l'oisivete imposee dont 
ils se sentent coupables.
	La deuxieme difficulte, sans doute la plus apre a surmonter, c'est ce 
sentiment de honte savamment entretenu par toutes les institutions qui 
valorisent le mythe de la reussite professionnelle individuelle comme seul 
facteur pertinent d'integration et de participation sociale digne.
	La troisieme difficulte se retrouve precisement dans cet individualisme 
acquis : beaucoup sont incapables de concevoir qu'ils appartiennent a un 
nouveau groupe social sacrifie, une nouvelle "classe" qui s'ignore encore 
et se persuadent que leur situation personnelle n'est qu'accidentelle, 
refusant de comprendre que le chomage est une composante structurelle du 
paysage economique depuis plus de 20 ans.
	Il est donc apparu aux membres de Chomeur, pas chien ! qu'il fallait 
retrouver la parole, d'abord et avant tout pour faire sauter la 
mystification dont nous sommes tous les victimes : "Si tu veux vivre, 
merite-le". En consequence, nous nous sommes d'abord repandus dans les 
files de pointage, porteurs du texte de l'appel ci-dessus, dans l'intention 
de creer une familiarite non seulement entre l'association et les chomeurs, 
mais egalement entre les chomeurs eux-memes.

	O prodige : meme dans une file de pointage, interpeller les gens suscite 
immediatement des reponses. Le jour de notre premiere intervention, 
quelques chomeurs sont venus nous retrouver a la reunion au cercle Carlo 
Levi a Liege.
	Deux jeunes nouveaux nous ont propose d'agir de maniere a obtenir que, 
dans chaque bureau, deux ou trois chomeurs "locaux" se mettent a parler aux 
autres, en diffusant l'appel et qu'ainsi s'installe une espece d'archipel 
de la parole et de la conscience en action. C'est a quoi s'attachent 
desormais les equipes qui sillonnent les files de pointage les 3 et 26 de 
chaque mois, a Liege, a Verviers et bientot a Charleroi et a Bruxelles.
	Des comediens de la troupe des Acteurs de l'Ombre, venus spontanement se 
joindre des le debut a Chomeur, pas chien ! nous ont inspire une initiative 
d'intervention theatrale rendue possible grace a leur soutien et leur 
concours.
	Le theatre dans les files de pointage est, jusqu'ici dans notre parcours, 
la demarche la plus liberatrice, en assistant a la representation a peine 
caricaturee de l'existence qui leur est faite, les chomeurs ont ose rire, 
se facher et s'impliquer, confondant parfois la fiction avec une possible 
realite, certain(e)s ont vole au secours des "victimes", d'autres ont 
menace les acteurs qui jouaient les inspecteurs de "l'Office National de 
l'Exclusion massive", personnages eminemment antipathiques et pas forcement 
eloignes de la realite.
	La mise en place d'un espace-rencontre au Cercle Carlo Levi a decoule 
presque naturellement de ces interventions theatrales qui, au-dela du rire, 
ont provoque parmi les chomeurs un interet et une volonte de ne pas en 
rester la. Les chomeurs peuvent desormais s'y rencontrer tous les premiers 
mercredis du mois, de douze a quatorze heures. Les nouveaux sont accueillis 
par les anciens, sans qu'aucune hierarchie ne joue : chacun, en son nom, 
parle aux autres de ses problemes, de sa vision des choses, de ses desirs. 
Ensemble, nous apprenons comment nous defendre face a toutes les agressions 
dont est capable l'administration. Ensemble, nous cherchons les meilleurs 
angles d'attaque pour faire valoir les besoins prioritaires de chacun, qui 
ne sont pas, a notre avis, comment frauder le fisc, mais bien comment vivre 
ensemble dans un systeme economique dont le fonctionnement exige toujours 
moins de travailleurs. Des que l'intendance suivra, des equipes se 
relaieront pour assister les chomeurs soumis a une visite domiciliaire. 
S'ils souhaitent notre temoignage, nous seront presents, prets a rendre 
publics les derapages.

	Revendications
	Comme on l'aura compris, les revendications de Chomeur, pas chien ! ne 
sont pas preetablies en fonction d'un programme politique. Elles emergent 
du vecu douloureux des citoyens sans-emploi et d'une reflexion collective 
que l'association desire etendre a l'ensemble du corps social, travailleurs 
et chomeurs confondus.
	En tout etat de cause, nous pouvons des maintenant affirmer que Chomeur, 
pas chien ! refuse la penalisation materielle et morale, liee au critere de 
l'emploi. Chaque personne, travailleur, ou non, a droit a des moyens d'e  
xistence conformes a la dignite humaine. En effet, les richesses ne sont 
plus tant le fruit du travail humain que celui des technologies modernes, 
de l'automatisation et des jeux financiers qu'elles permettent, amenant 
ainsi un nombre croissant de gens a ne plus avoir de place dans le systeme 
de production ou meme dans les services.
	Devant une telle realites de deux choses l'une...
	.	ou, comme l'affirme le professeur Ian Angel au Management Center de la 
multinationale Unisy : "il ne sert a rien de vouloir donner les memes 
chances a chacun [...] les technologies actuelles redefinissent 
completement les marches. Il y a six milliards d'humains sur terre, dont 
cinq milliards ne pourront jamais etre utilises. Il ne sert a rien de 
vouloir les aider (L'Echo de la Bourse, 05.07.97)
	.	ou alors, nous considerons que, n'ayant pas le choix de naitre, aucun 
etre humain ne peut etre declare "en trop" par d'autres etres humains dont 
on peut se demander d'ou ils tirent leur pretendue legitimite d'exister au 
detriment des autres.
	Dans l'immediat, Chomeur, pas chien ! revendique la suppression des 
mesures qui tendent d'abord a l'elimination politique et culturelle des 
sans-emploi, ainsi qu'a leur precarisation materielle
	.	Non au statut de cohabitant, l'allocation doit etre comprise comme un 
droit individuel et correspondre a la quotite insaisissable d'un revenu.
	.	Non aux controles portant atteinte a la vie privee et aux droits 
constitutionnels.
	.	Non au travail obligatoire dans les ALE et aux formations bidons 
imposees.
	.	Non aux exclusions pour raisons administratives.

Chomeur, pas chien ! c/o Carlo Levi, 48 rue Saint-Leonard, 4000 Liege 
(04/227.59.59)



ALTERNATIVE LIBERTAIRE - BELGIQUE
un journal different pour des lecteurs dissidents
BOITE POSTALE 103 - 1050 IXELLES 1 - BELGIQUE
Telecopie 32.2.647.98.01 - Telecopie 32.2.649.40.46


     ****** A-Infos News Service *****
  News about and of interest to anarchists

Subscribe -> email MAJORDOMO@TAO.CA
             with the message SUBSCRIBE A-INFOS
Info      -> http://www.ainfos.ca/
Reproduce -> please include this section


A-Infos
News