A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018 | of 2019 | of 2020 | of 2021

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Anarkismo - L'égalité et la liberté, ça ne se discute pas!

Date Wed, 30 Jun 2021 18:03:14 +0100


Déclaration internationale anarchiste pour le 52ème anniversaire des émeutes de Stonewall ---- Le 28 juin 1969, des flics débarquent au Stonewall Inn, à New York. Ce bar est réputé dans les communautés gaies, lesbiennes, bies et trans pour accueillir y compris les plus marginalisé·es. Comme souvent, c'est la venue de la police qui gâche la fête. ---- Mais la réponse ne se fait pas attendre: plusieurs milliers de personnes, gays, lesbiennes, trans, travestis et autres drags affrontent la police durant toute la nuit. C'est toute une communauté qui relève la tête, cinq nuits durant, face à l'injustice et à la cruauté policière. Les marches de fiertés, ou «Prides», qui ont lieu dans de nombreuses villes à travers le monde tous les mois de juin, commémorent ces «émeutes de Stonewall» et servent à défendre les droits de toutes les personnes qui ne rentrent pas dans le cadre restreint de l'hétérosexualité que les réacs voudraient imposer comme norme universelle. ---- Malheureusement, nous commémorons également cette année les 5 ans de l'attentat d'Orlando, crime de masse homophobe , à caractère transphobe et raciste qui a couté la vie à 49 personnes et fait 59 blessé·es aux États-unis. Le combat est loin d'être fini et les violences contre les personnes LGBTI continuent d'augmenter d'année en année. Lutter contre les LGBTIphobies, c'est lutter contre des violences de masse. C'est une nécessité!

L'homophobie, marche-pied du fascisme

Dans le meilleur des cas, les gouvernant-es font semblant de mettre en place des mesures de prévention contre ces violences. Dans d'autres, comme en Russie, en Hongrie et ailleurs, ils renforcent volontairement la répression légale sur les personnes LGBTI. En Turquie, le pouvoir fasciste d'Erdogan a interdit toutes les actions prévues par le mouvement LGBTI. Un petit pique-nique a été sauvagement attaquée par les flics.

Dans d'autres pays, ce sont les militants et les hooligans d'extrême-droite qui font le sale boulot pour eux. En France par exemple, près de 80 fascistes ont attaqué la Dyke's march à Lyon, rassemblée pour la fierté lesbienne et le droit à la PMA. Au même moment, au Brésil, Bolsonaro et ses partisans attaquaient verbalement des personnes LGBTI et favorisaient les agressions à leur encontre. Dans ce pays qui détient le triste record des meurtres de personnes trans, le président embrasse et encourage cette violence homophobe et transphobe. Encore en juin, une femme trans de 40 ans a été brulée vive à Recife, un exemple de crime de haine comme le pays en connaît tous les jours. Ces attaques ne sont que des exemples parmi d'autres des multiples passages à l'acte de l'idéologie homophobe, véritable marche-pied du nationalisme et du fascisme.

Les personnes LGBTI pauvres sont les plus touchées

Bien que l'homophobie, la transphobie et les crimes de haine touchent l'ensemble de la communauté LGBTI, nous devons souligner que ce sont les dissidents des secteurs les plus pauvres qui sont dans la pire situation. En ce sens, nous pouvons souligner que la discrimination et l'exclusion qui en découle génèrent encore aujourd'hui de nombreuses difficultés pour accéder à l'éducation, aux soins de santé et à de bonnes conditions d'emploi. De même, la brutalité de la violence sexiste a un impact sur un grand nombre de transféminicides et sur la violence homophobe et transphobe en général. Si l'on examine attentivement les statistiques, notamment en Amérique latine, on constate que la plupart des victimes de crimes de haine appartiennent aux secteurs les plus pauvres de la société, plus exposés à la prostitution, à la toxicomanie, à la persécution policière, au travail informel, etc. Nous pouvons également constater que la discrimination raciste joue un rôle important. Les personnes homosexuelles issues des communautés noires, indigènes ou de couleur subissent encore plus d'oppression au quotidien. Elles sont d'ailleurs souvent contraintes à l'exil et à la double clandestinité dans les sociétés où elles s'installent ensuite.

Le combat contre les LGBTI-phobies fait partie intégrante de la lutte anarchiste

Nous défendons le droit pour les personnes LGBTI comme pour tout le monde de circuler librement et de s'installer où ielles le souhaitent. En tant que coordination internationale, nous souhaitons pour autant rappeler également que combattre efficacement l'homophobie, la biphobie, la lesbophobie et la transphobie, ne peut se limiter à quelques déclarations de soutien; c'est avant tout un long travail au quotidien, de lutte pour l'égalité des droits et contre tous les actes, propos et comportements homophobes et transphobes. Il est particulièrement important de continuer le combat contre l'oppression systémique que les personnes LGBTI subissent dans le système éducatif, le système de santé et dans de nombreux autres espaces. Plus largement, nous devons lutter contre toutes les oppressions, afin de développer une véritable solidarité contre les oppresseurs.

Signataires
* Alternativa Libertaria/ Federazione dei Comunisti Anarchici (AL/FdCA) - Italie
* Anarchist Federation - Grèce
* Aotearoa Workers Solidarity Movement (AWSM) - Aotearoa / Nouvelle-Zélande
* Coordenação Anarquista Brasileira (CAB) - Brésil
* Devrimci Anarsist Federasyon - Turquie
* Die Plattform - Anarchakommunistische Organisation - Allemagne
* Embat - Organització Llibertària de Catalunya - Catalogne
* Federación Anarquista de Rosario (FAR) - Argentine
* Federación Anarquista Uruguaya (FAU) - Uruguay
* Grupo Libertario Vía Libre - Colombie
* Libertäre Aktion - Suisse
* Melbourne Anarchist Communist Group (MACG) - Australie
* Organisation Socialiste Libertaire - Suisse
* Organización Anarquista de Córdoba (OAC) - Argentine
* Organización Anarquista de Tucumán (OAT) - Argentine
* Roja y Negra - Organización Política Anarquista - Argentine
* Tekosina Anarsist - Rojava
* Union Communiste Libertaire - France & Belgique
* Zabalaza Anarchist Communist Front (ZACF) - Afrique du Sud

https://www.anarkismo.net/article/32358
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center