A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018 | of 2019 | of 2020 | of 2021

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) UCL Bruxelles - Italie: démonstration de solidarité et de force du contre-pouvoir populaire face aux agressions du patronat et de l'état.

Date Mon, 21 Jun 2021 20:31:37 +0100


Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi 19 juin dans plusieurs villes en Italie, à l’appel de plusieurs organisations syndicales de classe contre la violence patronale en réaction au syndicalisme de base et sa montée en puissance. ---- Cette violence patronale s’est exprimée dramatiquement ce vendredi 18 juin pendant la grève nationale dans le secteur de la logistique: Adil Belakhdim, coordinateur à Novara et membre de la coordination nationale du syndicat SI COBAS, a été tué par un camion qui a forcé un piquet de grève devant l'entrepôt Lidl de Biandrate (Novara). Le piquet, composé de quelques dizaines de travailleur·euse·s, a été percuté par un chauffeur criminel qui, à la vue du piquet, n'a pas hésité à appuyer sur l'accélérateur, écrasant d'abord deux travailleur·euse·s qui ont réussi de justesse à se sauver et qui sont maintenant hospitalisé·e·s, puis écrasant Adil, avant de prendre la fuite. ---- Pour SI COBAS, aucun doute cette nouvelle agression s’inscrit dans la lignée de la répression patronale entamée depuis plusieurs années face à la montée en puissance de l’auto-organisation des travailleur·euse·s à travers notamment les COBAS, syndicats auto-gérés, fortement actifs et combatifs dans le secteur de la logistique:

« Le meurtre d'Adil est en fait le point culminant d'une escalade de la violence organisée contre SI COBAS, qui dure depuis des mois et qui est maintenant sans limites. Les charges policières chez FedEx TNT à Piacenza, les arrestations, les amendes contre les grèves, les attaques armées par des gardes du corps et des briseurs de grève à San Giuliano et Lodi, et les raids punitifs chez Texprint il y a deux jours, font partie d'un seul et même plan dans lequel les patrons et le crime organisé agissent de manière unie pour écraser par la force et la violence les grèves des travailleur·euse·s contre la surexploitation et pour la défense des acquis obtenus au fil des ans par des syndicats militants, principalement par le SI COBAS . Une telle violence est presque toujours soutenue et alimentée par la répression impitoyable menée par la police contre les grèves et les luttes des travailleur·euse·s. »[1]

Ces agressions s’attaquent à la montée en puissance depuis une dizaine d’année de l’auto-organisation des travailleur·euse·s à travers les COBAS, syndicats auto-gérés et autonomes, composés de militant·es de base et de travailleur·euse·s de la logistique, qui ont commencé à faire des vagues dans toute l’Italie et ont modifié l’équilibre des forces dans le secteur.

Leurs succès s’expliquent d’une part, par leur structure syndicale flexible qui s’appuie sur des liens préexistants avec les communautés de migrant·es et qui permet aux travailleur·euse·s migrant·e·s, principaux·ales concerné·es, d’assumer des rôles d’organisation et, d’autre part, par le retour à l’action directe avec l’utilisation de sit-in et de blocages aux portes des entrepôts qui ont permis de paralyser la circulation des marchandises. Cette pression a permis d’améliorer considérablement les conditions économiques et de travail et a entraîné une vague de revitalisation de l’organisation syndicale dans le secteur. Aujourd’hui, les COBAS sont les syndicats les plus représentatifs dans certaines des plus importantes entreprises de messagerie et de courrier express d’Italie.

C’est cette montée en puissance qui a entraîné la réaction et la répression du pouvoir patronale et étatique: piquets de grève attaqués par les hommes de main des employeurs ou par la police, lock-out des employeurs, licenciements pour des motifs politiques, accusations judiciaires, amendes et procès.[2]Face à l’oppression et à la répression du patronat et de l’état, les organisations de contre-pouvoir populaire montent en puissance comme l’illustre la manifestation de solidarité de dizaines de milliers de personnes dans les rues samedi à travers toute l'Italie ainsi que les grèves organisées lors des derniers mois.

 Vive l’auto-organisation des opprimé·es!
 Vive la construction, à partir des luttes, du contre-pouvoir populaire!
 Solidarité avec nos camarades italien·nes!

[1]http://sicobas.org/.../italy-it-was-not-an-accident-adil.../
[2]https://www.contretemps.eu/greve-amazon-italie.../

https://www.facebook.com/UCLBruxelles161/posts/4049701725115631
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center