A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018 | of 2019 | of 2020 | of 2021

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) UCL Saguenay - Haïti: La population haïtienne anxieuse face à l'arrivée de troupes militaires étrangères

Date Fri, 23 Jul 2021 18:01:39 +0100


Dans la nuit du 6 au 7 juillet dernier, le président haïtien, Jovenel Moïse, a été assassiné par un commando dans sa demeure de Pétion-Ville. Depuis cet événement, le pays est à nouveau plongé dans une crise majeure et l'incertitude règne plus que jamais. Alors que l'heure est à la recherche d'indices qui vont mener à l'arrestation des meurtriers, la population haïtienne retient son souffle et l'angoisse est palpable face à ce que devra subir le peuple de la perle des Antilles. Dernièrement, le Premier ministre Claude Joseph a évoqué l'idée de faire appel à des troupes militaires étrangères (des Nations unies et des États-Unis) afin de protéger les infrastructures vitales du pays comme l'aéroport de la capitale, Port-au-Prince, et les principaux ports. Plusieurs organisations de la société civile haïtienne craignent que les États-Unis imposent à la population un nouveau gouvernement géré par des gens qu'ils voudront bien placer à la tête du pays et qui vont défendre les intérêts des Américains[1]. Il est important de rappeler qu'Haïti à une longue histoire d'occupation militaire dont la plus récente remonte à la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) de 2004 à 2017 et le déploiement de troupes américaines dans le pays pendant la même période.

En 2017, un policier de Saguenay, qui a participé à la MINUSTAH, a été visé par des allégations d'agressions sexuelles. Le service de police de Saguenay (STS) l'a protégé et il fut rapatrié au Canada, empêchant toute procédure judiciaire en Haïti. Il est important de rappeler que ce policier est toujours à en fonction au Saguenay[2]. Durant la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti, plusieurs dizaines de femmes ont été agressées par les militaires présents sur le territoire et à chaque fois, ils ont pu le faire en toute impunité. Selon une recherche canado-britannique, au moins 265 enfants sont nés de ces viols et agressions[3]. L'une des seules fois où les militaires ont du faire face à la justice fut en 2012: «En 2012, trois soldats uruguayens ont été condamnés pour agression sexuelle contre un jeune Haïtien de 18 ans. Les agresseurs avaient filmé le viol et la vidéo a choqué les Haïtiens. Des manifestations ont forcé les autorités à agir.»[4]. Devant le portrait macabre des agressions et des viols commis par les militaires étrangers en Haïti, fort à parier que sans ces manifestations, tout cela serait resté lettre morte.

Toutefois, le nombre d'agressions officielles n'est que la pointe de l'iceberg puisque des centaines d'autres n'ont pas du être déclarées selon des ONG comme Solidarité femmes haïtiennes (SOFA, Solidarite Fanm ayisyen). En effet, dans ce climat de terreur et d'impunité des agresseurs, peu de signalements ont du être faits. Il faut ajouter à toutes ces atrocités l'éclosion de choléra dans un camp onusien en 2011 lors de la MINUSTAH. L'angoisse du peuple haïtien est bien réelle. Rien de bon ne s'annonce si des puissances étrangères interviennent. Comme plusieurs Haïtiennes et Haïtiens le déclarent (dont des groupes de la société civile), il faut que la situation soit réglée par le peuple d'Haïti et il est temps de mettre un terme à cette humiliation engendrée par l'occupation étrangère!

Notes:
1. Reuters: Haitians apprehensive of foreign troops as government seeks U.S. help
2. Radio-Canada, ICI Saguenay-Lac-St-Jean: Un policier de Saguenay visé par des allégations d'agression sexuelle en Haïti
3. Radio-Canada International: 265 enfants conçus et abandonnés par les Casques bleus de l'ONU en Haiti
4. Radio-Canada: Agressions sexuelles en Haïti: l'impunité de la MINUSTAH dénoncée

http://ucl-saguenay.blogspot.com/2021/07/haiti-la-population-haitienne-anxieuse.html
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center