A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) SEOUL : Appel à la solidarité internationale pour les graffiteurs et contre le G20

Date Thu, 11 Nov 2010 00:35:55 +0100


SEOUL : Appel à la solidarité internationale pour les graffiteurs et
contre le G20 --- Des gens sont traitées comme des terroristes pour
avoir fait des graffiti --- contre le sommet du G20 à Séoul. Un réseau
de résistance est menacé. Nous
appelons des actions autonomes de solidarité à travers le monde. ---
Cher-es ami-es! --- Nous demandons votre aide pour protéger de la
répression des ami-es et même tout un réseau de résistance. --- Comme
vous le savez peut-etre, cette fois-ci, le sommet du G20 se tiendra en
Corée a partir de jeudi, le 11 novembre. Sous le prétexte de cet
évènement, de droles de choses se passent en ce moment dans le pays.
--- Depuis quelques semaines, presque tous les médias de masse
diffusent constamment des «reportages» spéciaux (basés sur des
données douteuses) moussant le G20 qui s'ajoutent et se confondent à
la publicité massive qui y est faite par le gouvernement et les
corporations. Les fonctionnaires d'État sont envoyé-es dans les rues
pour y faire du nettoyage et de la publicité/propagande. Les enfants
se voient soudainement donner des cours d'économie sous la forme
d'évènements spéciaux pour le G20 à l'école.
Comme si cela n'était pas assez pour décourager la pensée critique,
voilà qu'on y ajoute l'hyper-sécurité dans un climat de terreur. Pour
impressionner les dignitaires et touristes, dans les rues, la police
impose l'ordre avec zèle et chasse les gens sans abris qui y vivent;
sous prétexte qu'illes pourraient être mêlé-es au terrorisme, les
travailleur-euses sans papier sont plus que jamais violamment
arrêté-es et déporté-es (évidemment juste ciblé-es pour faire
suffisamment peur mais
sans nuire a l'économie qui dépend d'ell-eux). Bref, les citoyen-nes
se voient mobilisé-es d'une manière totalitaire et nous avons
l'impression que le régime autoritaire que nous avons renversé en 1987
revient du passé. En effet, la nation entière est maintenue en état
d'alerte et sur un pied de guerre mais cette fois-ci on nous présente
des marchés financiers qui montent et descendent au lieu des avions et
des bombes.

Une loi spéciale a été passée pour le sommet ille y a juste un mois. Elle
est l'équivalent d'une loi martiale qui impose l'état d'exception où les
autres lois protégeant les libertés civiles ne sont plus en effet durant
une certaine période et dans certaines zones, lesquelles ne sont connues
d'avance que par les autorités. Pour imposer cette «sécurité» dans les
espaces publics, l'armée est mobilisée.


C'est dans ces circonstances que nos ami-es ont ajouté par graffiti un rat
sur des affiches promouvant le sommet du G20.

Leur intention n'était que de rire de l'état des choses en Corée mais,
arrêté-es, illes sont accusé-es du crime grave de conspiration pour
troubler l'évènement gouvernemental. Le rat est peint de sorte qu'il
semble tenir la lampe, symbole de l'évènement, traditonnellement utilisée
pour saluer les nobles de la classe dominante dans la Corée pré-moderne.
L'affiche dit «Le point tournant pour éclairer le futur -- Sommet du G20 à
Séoul: Le monde tourne ses yeux vers la Corée.» Le dessin du rat est d'une
part un jeu de mot car «G» se prononce comme le mot «rat» en coréen. De
plus, il s'agit du surnom que le président actuel a acquis de par son
apparence et la réputation qu'il a d'atteindre ses objectifs d'une manière
détournée et croche (il a acquis cette réputation ainsi que l'autre surnom
de «bulldozer» en tant que PDG de Hyundai Construction).

Donc, malgré que le crime soit mineur et que l'opinion exprimé par ces
ami-es soit partagée et résonne chez de nombreuses personnes sans liens
formels, l'affaire a été prise en charge par un département policier
spécialisé dans les crimes contre la sécurité publique qui tente
d'argumenter qu'il s'agit d'un complot orchestré par un groupe dangereux
compromentant gravement la tenue de l'évènement et l'intérêt national en
général. Pour plus de détails et un opinion indépendant de nous, lisez
l'article (traduit) d'un des médias de masse coréen affiché sous le titre
«Un rat trop politique» sur ce site (IMC Korea). Nous croyons que ces
ami-es accusé-es sont en danger d'être violemment réprimé-es afin de
servir d'épouvantail et de bouc émissaire.

De plus, pour étayer sa théorie de complot, la police tente de prouver que
ces gens n'ont pas agi personnellement mais en tant que membre d'une
organisation. Comme le gouvernement se montre spécialement intéressé à
réprimer les groupes qui le critiquent, nous craignons aussi que les
autorités saisissent cette occasion pour entâcher, espionner et autrement
agresser tous les groupes et individus qui peuvent sembler être en lien
avec les accusé-es. Déjà, la prosécution est en cours et vise le réseau
«Machine de recherche Suyu+Nomo», auquel les accusé-es sont lié-es. Cela
malgré que «Suyu+Nomo» ne soit avant tout qu'un groupe de recherche. Ille
s'agit d'une commune/communauté située à Séoul et formée principalement
d'étudiant-es et d'académicien-nes employé-es d'une manière précaire.
Formée lors de la crise monétaire asiatique en 1996, cette commune se
considère comme un membre du plus vaste réseau de communes et collectifs
socialement conscients ayant germés à travers le pays et ailleurs sous le
régime de la globalisation néo-libérale. Bref, une commune géniale à
encourager plutôt qu'à réprimer, comme plusieurs autres organisations.

La police et le gouvernement frapperont aussi dur qu'illes croient pouvoir
s'en tirer et c'est pourquoi nous sollicitons l'expression de votre
solidarité afin de «convaincre» les autorités que ce n'est pas à leur
avantage de le faire, ainsi que pour nous encourager (on aime voir que des
gens se soucient avec nous à l'autre bout du monde). Pour ce faire, nous
vous invitons à écrire personnellement aux personnes touchées par cette
repression (le principal accusé se nomme Jeong-soo Park) à
suyunomo@daum.net, à faire connaitre directement votre opinion aux
autorités coréennes ou bien à vous adresser au public coréen. Pensez aux
représentants de la Corée (ambassade, consulats, organisations
(para)gouvernementales, fondations, grandes corporations, etc.) ainsi qu'à
tout autre moyen de rejoindre (journal, radio, lieux publics) la
communauté coréenne dans votre pays.

Une méthode intéressante pour exprimer votre solidarité pourrait être de
poser vous-même des actions faisant référence aux actions que les
autorités coréennes tentent de réprimer, par exemple en faisant un
graffiti reprenant le jeu de mot «rats-20». Pour ce faire, vous pouvez
faire un pochoir (»stencil» voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Pochoir pour
explications) du G20 incluant une image de rat. «Rat20/G20» s'écrit
쥐20 en alphabet coréen.

Faîtes nous connaître les actions que vous avez prises en envoyant un
message ou une photo à ho_lee@riseup.net, en y ajoutant un nom, une
affiliation et un lieu, si vous le désirez. Pour partager de plus gros
fichiers comme un vidéo, placez-le sur un site et faîtes-nous le
connaître. Encore mieux, soumettez directement un vidéo à
http://mediachampon.net/
Les expressions de solidarité que nous recueillerons seront traduites et
rediffusées en Corée. Un envoi au plus tôt de sorte à coïncider avec la
tenue du sommet (le 11 et 12 novembre) serait idéal mais un envoi plus
tardif sera aussi bien utile car le procès de nos ami-es se poursuivra
longtemps, tout comme notre résistance.

Anonymement,
Les ami-es des accusé-es

P.S. Notez que l'adresse suyunomo@daum.net est réservée pour les messages
de support moral et ayant trait à des actions légales uniquement. Les
actions dites illégales comme les graffitis doivent être publicisées,
comme mentionné ci-dessus, à ho_lee@riseup.net et sur Champon. L'appel à
des actes de solidarité par graffiti ne vient pas de Suyu+Nomo et nous ne
voulons pas donner à la police des éléments de preuve pour leur ridicule
théorie de complot. Si on peut parler d'un «complot», il n'implique
aucunement Suyu+Nomo mais plutôt naît spontanément dans le coeur de chaque
personne qui se sent concernée et qui est prête à agir autonomement.
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center