A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Algérie : resolution du Comité confédéral de la CG T de l'état espagnol face à la situation grave de Meryem Me hdi

Date Thu, 28 Jan 2010 15:33:06 +0100



RÉSOLUTION DU COMITÉ CONFÉDÉRAL DE LA CONFÉDÉRATION GÉNÉRALE DU TRAVAIL (CGT) DE
L'ÉTAT ESPAGNOL FACE A LA SITUATION GRAVE DE LA CAMARADE ALGÉRIENNE MERYEM MEHDI.
Le Comité Confédéral de la CGT, réuni en Plénière Confédérale le 26 janvier 2010 et
devant de la situation grave de la camarade algérienne Meryem Mehdi a pris la
résolution suivante :
Après presque 50 jours de grève de la faim en protestation à son licenciement
arbitraire et par l'attitude néo-coloniale avec laquelle agissent les entreprises
multinationales dans le sud algérien, la camarade Meryem Mehdi se trouve dans un
état désespéré. Les dernières nouvelles qui parlaient d'un possible accord avec
l'avocat de British Gas se sont avérées infondées. La multinationale britannique
maintient son silence et est encore impassible devant la détérioration de l'état de
santé de la camarade. À son tour, les autorités algériennes maintiennent leur
silence complice. En effe, tandis que le Ministre de travail reçoit le comité de
solidarité avec Meryem , la policier frappe aux personnes rassemblées et arrête la
secrétaire générale du SNAPAP, Nassira Ghozlane, et à deux camarades de SNAPAP et de
la Ligue algérienne de droits de l'Homme.

Nous considérons inacceptable ce type de comportements par les multinationales, dans
ce cas British Gas. En plus d'exploiter les ressources naturelles d'un territoire
sans que ses habitants réellement profitent, ils se consacrent à exploiter leurs
travailleurs et travailleuses. Nous ne devons pas oublier que l'Algérie est un des
producteurs de gaz les plus importants que le monde. Lors du récent sommet
hispano-algérien tenu il y a quelques jours en Espagne, des représentants des deux
gouvernements ont parlé de l'énergie et surtout de gaz. Et c' est que le gazoduc
Medgaz est déjà en état de marche, et transporte le gaz algérien depuis le désert du
Sahara jusqu'à l'Europe (en entrant par Almeria). Medgaz est un consortium formé par
plusieurs multinationales comme l'Algérien Sonatrach, l'Espagnol Cepsa, l'Endesa
italienne et la française GDF Suez. En outre, dans la construction du gazoduc ont
pris part des multinationales japonaises pour fournir l'acier des tuyauteries, les
entreprises espagnoles, françaises et italiennes pour la pose de ces tuyauteries
dans la mer et jusqu'à Rolls Royce pour fabriquer les compresseurs.

En définitive l'important nombre d'entreprises qui profitent des ressources
algériennes et, le plus important, ce gazoduc réduit les coûts d'approvisionnement
de gaz dans toute l'Europe et sa dépendance de la Russie, à un tel point que sa
construction a été considéré par l'Union Européenne comme projet d'intérêt commun
dans les réseaux trans-européens d'énergie. De fait l'UE a apporté deux millions
euros pour la réalisation de projets et de 1.4 million plus d'euros pour sa
construction.

Et devant une telle ampleur d'entreprises, multinationales européennes et des
citoyens en profitant de cette ressource, nous nous trouvons avec une femme qui vit
sur ce même territoire où on extrait le gaz, qui travaille pour un multinationale,
dans ce cas British Gas britannique et qui se refuse avec toutes ses forces à être
bafouée, en combattant seule, jusqu'aux dernières conséquences, par une grève de
faim entamée le 9 décembre 2009, pour protester par son licenciement arbitraire.

A la Confédération Générale du Travail de l'État espagnol nous nous demandons où est
l'Europe des droits et des libertés. Nous nous demandons où quelle est la volonté
de M. Rodriguez Zapatero, responsable du gouvernement qui ce semestre préside
l'Union Européenne et surtout nous nous demandons pourquoi ne se produit pas une
intervention politique qui mette fin une fois pour toutes à cette situation
d'injustice énorme. En outre, la Confédération Générale du Travail de l'État
espagnol responsabilise la multinationale britannique British Gas et la classe
politique de la vie de Meryem Mehdi.

De même, nous recueillons l'appel à la solidarité internationale effectué par de
nombreux camarades algériens/ennes et nous encourageons toutes les organisations,
groupes et personnes qui le souhaitent montrer leur soutien pour cette cause.

26 janvier 2010
Comité Confédéral de la Confédération Générale du Travail

http://www.cgt.es

_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center