A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) [Haïti] Batay Ouvriye : APPEL À LA SOLIDARITÉ

Date Mon, 25 Jan 2010 17:51:09 +0100



samedi 23 janvier 2010 : Pour faire face au malheur qui nous est tombé dessus ce 12
janvier 2010, nos moyens ne nous permettent en aucune façon de proposer une réaction
autonome, encore moins de la réaliser. C'est pourquoi, aujourd'hui, nous lançons cet
APPEL DE SOLIDARITÉ aux ouvriers, travailleurs, progressistes du monde entier afin
de pouvoir faire face à nos responsabilités de manière autonome.
Le site de Batay Ouvriye n'est pas actualisé compte tenu de la situation locale. Le
réseau Miami Autonomie et solidarité qui collecte également les fond à mis en place
un nouveau site de versement, suite aux problèmes du précédent.
-> http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article690

ou ci dessous :
>

BATAY OUVRIYE :
APPEL À LA SOLIDARITÉ
SUITE AU TREMBLEMENT DE TERRE
DU 12 JANVIER 2010 À PORT-AU-PRINCE

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 à Port-au-Prince, Haïti, nous a
lourdement frappé au niveau des masses populaires.

En effet, aux côtés des bâtiments publics effondrés en grand nombre, ce sont nos
quartiers populaires qui ont été les plus détruits. Ceci n'est pas surprenant, ce
sont les plus fragiles, les plus instables : c'est là que l'Etat n'a jamais su
répartir les services minima, allez voir chercher à consolider nos maisons, allez
voir s'en occuper sérieusement. Au contraire, nous avons toujours été menacé
d'expulsion, de « déplacement », de sorte que nous-mêmes n'avons jamais su non plus,
encore moins pu nous concentrer sur l'amélioration de notre propre habitat.

Pendant que certains capitalistes cherchent à forcer les ouvriers à retourner
travailler dans des usines fissurées ;

pendant que les propriétaires des grands magasins se refusent à distribuer
gratuitement leurs marchandises et exigent même que leurs prix augmentent ;

pendant que tout le monde peut constater l'absence flagrante et honteuse de l'État,
son incapacité, son incompétence (lui qui, certainement, ne sait que voler, «
magouyer », en ne défendant que les grands propriétaires fonciers, les bourgeois et
autres multinationales) ;

pendant que la police nationale, soi-disant là pour « protéger et servir », brille
également par son absence devant la catastrophe d'une part, et, d'autre part, face
aux gangs qui sévissent (certainement, elle ne sait que réprimer le peuple) ;

pendant que les forces impérialistes profitent de l'aide qu'ils administrent pour,
de manière éhontée, approfondir leur domination et transformer les relations en une
véritable tutelle sans partage... les ouvriers, travailleurs de tous genres, masses
populaires en général subissent cette situation catastrophique où elles se
retrouvent les bras cassés.

Une certaine presse a favorisé le développement d'aspects franchement progressistes,
permettant un minimum de coordination à partir du terrain même, des comités
populaires conséquents travaillent sans relâche à porter aide et secours. Seulement,
partout, les moyens font énormément défaut. En vérité, en plus de nous avoir frappé
violemment, le tremblement de terre nous laisse sans recours autonome et nous
dépasse complètement. À Batay Ouvriye , même si la plupart de nos cadres et membres
ont pu sauver leur vie, plusieurs d'entre nous ont perdu des membres de leur
famille, leur maison, leurs rares biens... plusieurs sont blessés, estropiés et, en
plus d'avoir à enterrer nos morts, la survie nous devient de plus en plus difficile.

Dans la mesure du possible, nous essayons d'éviter de passer par les circuits
officiels dominants mais il est tout aussi vrai que la situation devient intenable !
C'est ce qui nous amène aujourd'hui à lancer cet APPEL À LA SOLIDARITÉ en direction
de tous les ouvriers, travailleurs et progressistes conséquents du monde entier pour
tâcher de nous aider à sortir de cette terrible passe.

Selon un inventaire provisoire rapidement réalisé, nos besoins les plus immédiats
sont les suivant et s'élèvent à :
Maisons à réparer US $ 50,000.00
Pertes de biens 20,000.00
Soins aux blessés et aux estropiés 10,000.00
Survie immédiate 30,000.00
S'occuper des morts 10,000.00

Total provisoire US $ 120,000.00

A cela, il nous faut ajouter 40% d'inflation, étant donné que les prix ne cessent
d'augmenter et que nous ne savons pas où cela nous mènera. Pour un TOTAL plus
certain, d'alors : US $ 170,000.00

Maintenant, divers contacts que nous avons commencé à développer suite à la dernière
grande mobilisation autour du salaire minimum sont eux aussi dans des conditions
similaires. Nous devons les aider également. Ceci demande une somme additionnelle.
D'un autre côté, dans les zones où vivent nos principaux militants, des mouvements
de solidarité populaire ont été mis sur pied.

Nous devons les intégrer résolument, tout en y apportant l'orientation que nous
pensons nécessaire en ce moment. Immédiatement également, dans le cadre de la
reconstruction que les classes dominantes commencent déjà à planifier, nous devons
prendre l'initiative organisée de mettre sur pied nos propres orientations afin de
faire face à la prochaine catastrophe qu'elles nous préparent. Ceci également
exigera des dépenses.

En tout et pour tout, nos calculs s'élèvent alors à un GRAND TOTAL de US $
300,000.00. C'est ce qui permettra à nos membres de survivre, d'aider nos divers
contacts de tout genre et, enfin, de commencer déjà à construire et propager une
orientation politique ample, forte et collective, aujourd'hui dedans la lutte de
survie même mais déjà apte à prévoir et faire face de manière structurée à l'autre
genre de catastrophe qui nous attend : la future domination impérialiste qui,
conjointement avec les classes dominantes locales et leur Etat réactionnaire, prend
déjà des formes extrêmes.

Nous remercions à l'avance tous ceux qui comptent contribuer. Le moment d'une telle
débâcle demande non seulement une SOLIDARITE renforcée mais encore un rapprochement
conscient, initial ou en approfondissement, pour une lutte commune internationale.
Pour ceux qui comptent nous faire parvenir de la nourriture, de l'eau ou encore des
vêtements, des médicaments, des petits mobiliers... l'adresse de notre local
principal à Port-au-Prince est : Batay Ouvriye, Delmas 16, # 13 bis.

Pour ceux qui comptent envoyer du cash, notre compte bancaire est le :
Bank Name : City National Bank of New Jersey
Bank Address : 900 Broad Street, Newark, NJ 07102
ABA Number : 0212-0163-9 City of NJ Newark
For further credit to :
Account Number : 01 000 9845
Account Name : Batay Ouvriye
Account Address : FONKOZE, Ave. Jean Paul II, # 7, Port-au-Prince, HAITI
Naturellement, nous rendrons public toutes les sommes reçues et nous informerons de
nos activités au fur et à mesure de leur déroulement.

BATAY OUVRIYE
Port-au-Prince, ce 20 janvier 2010

à lire également : Haïti : Une catastrophe pas naturelle !

http://oclibertaire.free.fr/


[ expediteur/expeditrice : "ocl.st-naz" <ocl.st-nazaire -A- orange.fr> ]

_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center