A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages
{Info on A-Infos}

(fr) Attaques contre les travailleurs/euses en Italie

From banet@netcabo.pt
Date Wed, 20 Mar 2002 18:15:27 -0500 (EST)


 _________________________________________________
   A G E N C E  D E  P R E S S E  A - I N F O S
            http://www.ainfos.ca/
 _________________________________________________


[Titre d'A-infos-fr]


FEDERAZIONE DEI COMUNISTI ANARCHICI
(Fédération des communistes-libertaires)
Comité d'Union
Viale Durazzo Pallavicini, 4
16155 Gênes

MOBILISEZ-VOUS!

Le gouvernement Berlusconi ne fera pas machine arrière concernant 
l'article 18 du statut des travailleurs (1). Il défie ouvertement le 
mouvement ouvrier, l'opposition sociale et les syndicats, démontrant de 
façon arrogante qu'il n'est pas du tout effrayé par les protestations de 
la population.

Les attaques contre l'article 18 sont des attaques contre tous les 
travailleurs, précaires ou à durée indéterminée, contre les chômeurs, 
contre des millions de femmes et d'hommes de ce pays.

Le gouvernement de droite veut nous rendre définitivement esclaves des 
intérêts marchands, des profits du plus petit nombre. Pour cela, il va 
littéralement faire voler en éclat toutes les règles du travail.

L'article 18, en réalité, n'est que la partie émergée de l'iceberg des 
mesures gouvernementales sur le travail et la sécurité sociale, un lot 
de mesures destinées à aggraver encore davantage la précarité et 
l'insécurité sociale.

A la lumière de cette offensive, nuos devons réagir par les plus fortes 
mobilisations sur les lieux de travail et dans la société en général.

A la suite des nombreuses initiatives lancées par différents syndicats 
de base qui culmineront le 15 février par une grande manifestation, la 
CGIL (2) a appelé à 2 dates, une manifestation nationale à Rome le 23 
mars et une GREVE GENERALE le 5 avril.

Pour noss, la grève générale du 5 avril marque un pas en avant important 
dans l'organisation de la riposte aux mesures gouvernementales et nous 
espérons donc qu'elle ne sera ni annulée, ni repoussée au profit d'une 
autre date pour permettre la participation de la CISL et de l'UIL (3). 
Nous sommes persuadés, au contraire, que le 5 avril, sur la base des 
déclarations et positions indépendentes et clairement définies, tous les 
syndicats de base et révolutionnaires vont se mobiliser pour mettre en 
avant la nature de classe de la lutte contre le gouvernement et 
Confindustria (4).

L'agressivité évidente des dirigeants actuels ne peut pas cacher 
l'importance des responsabilités de l'Olivier (5), de la CGIL, de la 
CISL et de l'UIL durant les récentes années de gouvernement de 
centre-gauche.

Berlusconi se contente de finaliser les choses, accélérant les 
politiques anti-sociales conçues et mises en oeuvre par les 
gouvernements Produ, D'Alema et Amato. Les réformes de la sécurité 
sociale, les privatisations des télécommunications et du rail, les 
attaques contre les services de santé et l'éducation nationale, les 
réductions de charge pour les patrons, l'introduction massive des 
contrats de travail à durée déterminée, l'incapacité à aligner les 
salaires sur l'inflation: ce ne sont que quelques unes des mesures de 
ces gouvernements, avec le soutien de la CGIL, de la CSIL et de l'UIL.

C'est pour cette raison précisément qu'il faut faire de la grève 
générale du 5 avril l'occasion d'imposer une plate-forme sociale pour 
exiger:

* L'extension de l'article 18 aux entreprises de moins de 15 salariés;
* La réduction du temps de travail à 35h sans réduction de salaire;
* la non flexibilité des lois sur les contrats de travail pour réduire 
le recours au travail précaire et à la flexibilité;
* la défense et l'élargissement des mesures étatiques sociales;
* l'annulation de toutes les privatisations;
* l'augmentation des salaires pour s'aligner réellement sur l'inflation 
et la réindexation des salaires;
* un salaire minimum européen
* l'abrogation des mesures anti-immigration de la loi Bossi-Fini.

A partir de cette plate-forme, il sera possible de reconstruire 
l'autonomie et l'unité du mouvement ouvrier.

A partir de cette plate-forme, nous pensons que les syndicats de base et 
les syndicats révolutionnaires participeront de manière visible à la 
manifestation du 23 mars à Rome, même éventuellement de manière séparée 
par rapport à la CGIL.

A partir de cette plate-forme, nous espérons le succès de la grève 
générale du 5 avril.

Gênes, le 15 mars 20002

http://www.pandora.it      fdca@pandora.it <mailto:fdca@pandora.it>
*************************************************
Notes du traducteur (de l'Italien vers l'Anglais)
(1) L'article 18 du statut des travailleurs protège les travailleurs en 
cas de lienciement abusif. Sa suppression permettra tous les licenciements.
(2) La Confederation Générale Italienne du Travail, le plus grand 
syndicat italien, était traditionnellement la courroie de transmission 
du (défunt) parti communiste italien.
(3) La Confederazione Italiana Sindacati Lavoratori, le 2ème plus gros 
syndicat italien, a scissionné de la CGIL avec le soutien du vieux parti 
socialiste.
(4) Confederazione Generale dell'Industria Italiana, la fédération des 
patrons de l'industrie italienne.
(5) L'Olivier, coalition de centre-gauche. C'est une nouvelle tradition 
italienne que de choisir des noms de partis "écologiques" comme la 
paquerette, le tournesol et même le singe.


 ****** Agence de Presse A-Infos ******
 Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

 Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
 avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
 Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

 Vous voulez reproduire ce message?
 Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.




A-Infos
News