A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages
{Info on A-Infos}

(fr) Solidarité Internationale Libertaire

From worker-a-infos-fr@ainfos.ca
Date Mon, 11 Jun 2001 03:11:34 -0400 (EDT)


 ________________________________________________
      A - I N F O S  N E W S  S E R V I C E
            http://www.ainfos.ca/
 ________________________________________________

Conférence libertaire internationale de Madrid 

Naissance d'un réseau international libertaire 


Les 31 mars et 1er avril dernier s'est tenue à Madrid une réunion
internationale libertaire organisée à l'initiative de la CGT espagnole. Elle a
donné naissance à un réseau libertaire international : Solidarité
internationale libertaire. 

Suite au dernier congrès de la CGT espagnole (CGT-E) et à l'appel de son
secrétaire général José Maria Olaizola à une unité des libertaires rendu public
lors de la semaine de la CNT française "Un autre futur" (avril-mai 2000), la
CGT-E organisait les 31 mars et 1er avril à Madrid une rencontre pour lancer un
travail en commun à l'échelle internationale. Cette conférence s'appuyait sur
deux éléments : l'adoption d'un texte commun, et la concrétisation de campagnes
internationales communes. La CGT-E souhaitait une conférence réellement
constructive et avait demandé aux organisations françaises invitées à
l'origine, la FA, AL et la CNT, de mobiliser leur réseau.

Le secrétariat international d'Alternative libertaire, conformément aux
décisions prises à notre dernier congrès, s'est considérablement investi dans
le travail de préparation de cette rencontre. Nous avons apporté des
amendements au texte de base de la CGT-E et avons fait le nécessaire pour que
nos partenaires traditionnels (ORA tchèque, OSL suisse, la Marmite grecque, ABT
libanaise, Workers Solidarity Movement irlandais, Federazione Dei Communiste
Anarchici italienne, NEFAC (USA-Canada) et, en France, le réseau No Pasaran)
soient invités. La CGT-E, de son côté, a fait venir des organisations
d'Amérique latine (FAG, FAU et OSL avec lesquelles nous étions également en
contact), la SAC et Unicobas. La conférence a reçu les messages d'amitié des
Industrial Workers of the World et de la NEFAC (Etats-Unis et Canada), ainsi
que du SKT (Russie-Sibérie), d'Anacho Syndico (Inde), du WSM (Irlande),
l'Unione sindacale italiana (Italie) et de la Fédération anarchiste (France).
Les débats ont été rondement menés par la CGT-E qui a fait un bon travail
d'organisation. On a senti une réelle volonté de convergence, les palabres
inutiles ont été globalement évitées et les points les plus concrets ont été
correctement traités.

Les décisions prises ont été les suivantes : 

1.création d'un réseau d'entraide et de coordination politique, Solidarité
internationale libertaire (SIL) ; 

2.Le SIL appelle à la mobilisation contre le FMI à Barcelone et le Sommet
européen à Göteborg en juin 2001 ; 

3.Jusqu'à la fin 2001, le SIL mènera une campagne commune autour des projets
concrets présentés par la FAU et la FAG. Il s'agit en fait de soutenir
financièrement et politiquement la création d'athénées libertaires (sortes de
Bourse du travail des mouvements sociaux et anticapitalistes), le lancement
d'une imprimerie et le développement d'une coopérative de recyclage. D'autres
campagnes s'enchaîneront tous les 6 mois autour de projet d'actualité ; 

4.Création d'une liste de diffusion sur Internet et d'un site Web, pour
échanger les infos et faire part des échéances. Ce serveur commun sera
vraisemblablement élaboré conjointement par la CGT-E, la SAC et AL ; 

5.Tenue d'un congrès libertaire intercontinental en France en 2003. Le comité
de pilotage sera assumé, entre autres, par AL - épaulée techniquement par la
CGT-E et la SAC - et relayé en Amérique latine par la FAU ; 

6.Adoption d'un texte commun, définissant les ambitions du mouvement libertaire
du XXIe siècle. La plupart des amendements proposés par l'AL ont été adoptés.
Ce texte constitue une base minimum et permet de délimiter stratégiquement le
combat international que nous voulons mener ensemble.

Plusieurs organisations ont d'ores et déjà annoncé leur adhésion au réseau : AL
France et Espagne, la CGT, la SAC, Unicobas, la FAU, la FAG, les OSL suisse et
argentine, ABT (Liban), ORA. D'autres ont préféré consulter au préalable leurs
organisations : la CNT, la Marmite, No Pasaran, la CIPO (Mexique). Il est fort
probable que d'autres organisations en Amérique Latine, en Amérique du Nord et
en Europe rejoignent Solidarité internationale libertaire. Le réseau SIL n'a
pas pour objectif de se substituer aux internationales existantes comme
l'Internationale des Fédérations anarchistes (IFA) et l'Association
internationale des travailleurs (AIT). Il a vocation à rassembler et à fédérer
les différents réseaux libertaires lutte de classe afin de peser politiquement
dans les mobilisations internationales et de renforcer partout dans le monde le
poids des organisations libertaires. Un réseau des réseaux, en quelque sorte, à
finalité pratique. 


Les enjeux de la réussite 

Nous souhaitons que SIL vive et que l'ensemble des militants libertaires se
l'approprient, que cela ne reste pas une affaire de secrétaires internationaux
et des seules organisations initiatrices de ce réseau. Lors de la conférence,
l'idée a été avancée de réaliser une affiche commune à tous pour chaque
campagne internationale ; le texte pourrait être traduit en plusieurs langues
par zone géographique (espagnol/portugais, français/ang-lais/arabe,
suédois/tchèque, italien/grec, etc.). L'idée a été avancée, mais là encore,
cela ne se fera et ne deviendra une réalité que si nous sommes capables
d'efficacité logistique par-delà les frontières, ce qui est tout autre chose
que d'adopter un texte ou un tract.

En août 1995, Alternative libertaire avait pris l'initiative d'une rencontre
internationale libertaire qui s'est tenue à Ruesta en Espagne avec la présence
d'une dizaine d'organisations libertaires européennes et nos camarades
libanais. Cette rencontre, bien plus modeste dans ces résultats, avait abouti à
renforcer les liens entre ces organisations et à mobiliser les militants dans
plusieurs initiatives larges (Marches européennes contre le chômage,
mobilisation contre le G7 à Lyon en 1996…). Depuis Ruesta, le chemin parcouru a
été considérable dans la construction d'un tel réseau. Les quelques
organisations qui en forment le noyau (CGT, SAC, FAU, AL...) ont un poids réel
dans le mouvement social, voire plus généralement dans la lutte des classes de
leur pays. Il ne s'agira donc pas d'une internationale fantomatique et
doctrinaire, mais d'un réseau actif qui fera référence.

        Guillaume Davranche

Plus d'infos : http://www.cgt.es/jornlib2001/

[Extrait du numéro de mai d'Alternative Libertaire (France)
http://www.alternativelibertaire.org]]


                       ********
               The A-Infos News Service
      News about and of interest to anarchists
                       ********
               COMMANDS: lists@ainfos.ca
               REPLIES: a-infos-d@ainfos.ca
               HELP: a-infos-org@ainfos.ca
               WWW: http://www.ainfos.ca
               INFO: http://www.ainfos.ca/org

 To receive a-infos in one language only mail lists@ainfos.ca the message
                unsubscribe a-infos
                subscribe a-infos-X
 where X = en, ca, de, fr, etc. (i.e. the language cod



A-Infos
News