A - I n f o s

A-Infos un servizio di informazione multilingue da per e su gli/le anarchici **
News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts Agli archivi di A-Infos

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
Le prime righe degli ultimi 10 messaggi:
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe


Le prime righe degli ultimi 10 messaggi
Prime righe dei messaggi in tutte le lingue nelle ultime 24 ore
Links to indexes of First few lines of all posts of last 30 days | of 2002 | of 2003
| of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018 | of 2019 | of 2020
Iscriversi a A-Infos newsgroups

(it) France, Union Communiste Libertaire UCL - In prima linea, sempre dalla parte sfruttata ! (en, fr, pt)[traduzione automatica]

Date Wed, 8 Jul 2020 07:55:41 +0300


Noi donne soffriamo della crisi sociale ed economica che è iniziata in tutto il mondo dopo l'apparizione del nuovo coronavirus e la sua espansione globale, ma soprattutto soffriamo di violenza di genere. Questa situazione non è nuova in un sistema di dominio patriarcale, ma ha assunto forme particolari nel contesto attuale, relegandoci sempre di più nella sfera privata e subordinandoci sempre di più alla figura maschile. ---- La violenza di genere è aumentata con il parto. Privati delle nostre famiglie e dei nostri amici, noi donne che siamo costrette a vivere con un aggressore, generalmente la nostra compagna, siamo intrappolati in questa situazione infernale. Le iniziative prese dagli Stati sono state inefficaci e insufficienti per contenere la violenza domestica e il problema, lungi dall'essere in diminuzione, è peggiorato ! Il parto ha impedito alle donne vittime di violenza domestica di lasciare lo spazio della casa e di trovare supporto esterno, dal momento che molte donne non potevano chiamare in presenza del loro aggressore, che era rimasto a casa.

La montée du féminicide durant le confinement est une réalité en Amérique latine et ailleurs. Quant au harcèlement de rue, il n'a pas été confiné! Bien que les rues se soient vidées, l'enfermement n'a pas limité les agressions sexistes et sexuelles dans l'espace public et ouvert, bien au contraire. Avec ou sans masque, faire les courses, aller chez le médecin ou travailler sont devenus des obligations pour les femmes se présentant comme le terrain idéal dont les harceleurs ont pu tirer profit.

Le travail gratuit que nous les femmes effectuons chaque jour s'est également accru avec l'enfermement. Outre le fait de s'assurer que les enfants sont bien nourri.es et font leurs devoirs, de nombreuses femmes ont du faire du télétravail, ce qui a accru la charge mentale et émotionnelle pour toutes. Dans les pays où des mesures ont été adoptées pour permettre de rester chez soi sans avoir à aller travailler, ce sont encore les femmes qui gagnent des salaires inférieurs à ceux des hommes. Par conséquent, les hommes étant les «pourvoyeurs du foyer», la répartition des tâches domestiques a complètement disparu.

Certaines femmes ont été plus touchées que d'autres par la crise et l'enfermement. La situation des femmes réfugiées, qui sont entassées dans des refuges ou des centres, est préoccupante, tout comme celle des femmes des quartiers populaires et des femmes racisées, car elles sont plus exposées à la pandémie. Ayant des emplois informels, elles ne peuvent pas rester chez elles et maintenir leur revenu, ni le maintenir en assumant les responsabilités du foyer. Parallèlement, la militarisation des espaces de vie nous a exposé à la répression policière ainsi que nos enfants.

Le patriarcat et le capitalisme profitent du travail gratuit ou mal payé des femmes au nom de «l'unité nationale». Nous sommes particulièrement vulnérables à la crise car nos emplois sont plus précaires que ceux des hommes et beaucoup d'entre travaillons dans des secteurs essentiels. Ainsi, de nombreuses travailleuses, comme celles d'entre nous qui travaillent dans les supermarchés, dans la santé et dans l'éducation, sont en première ligne de la pandémie, redoublant d'efforts pour l'arrêter. Ces secteurs du travail, où les femmes sont majoritaires, sont généralement mal payés, mais ce sont aussi des secteurs qui se distinguent historiquement par leur haut niveau de combativité pour de meilleurs salaires, contre les licenciements et la précarisation.

Ce sont également nous, à travers nos organisations populaires, qui ont mis en pratique la solidarité et l'entraide. Les institutions de l'État n'ont pas été en mesure de répondre à la crise actuelle, c'est pourquoi ce sont les organisations populaires, composées en majorité de femmes, qui ont créé différentes stratégies pour atténuer la crise, à travers des cantines, des soupes populaires, des réseaux d'approvisionnement, tout comme le cas des couturières qui ont fabriqué des masques, parmi d'autres.

A l'Etat, aux patrons, à la police, aux violences sexistes, aux racistes, aux LGBTIphobes, nous disons: nous n'abandonnerons pas et nous nous battrons toujours pour rendre nos luttes visibles, contre toutes les formes de domination. Nous ne sommes pas en première ligne avec les capitalistes, nous sommes en première ligne pour transformer la société!

¡¡Arriba las que luchan!!

Signataires:

? Coordenação Anarquista Brasileira - CAB (BRÉSIL)
? Alternativa Libertaria - AL/fdca (ITALIE)
? Federación Anarquista Uruguaya - FAU (URUGUAY)
? Federación Anarquista Rosario - FAR (ARGENTINE)
? Organización Anarquista de Córdoba - OAC (ARGENTINE)
? Grupo Libertario Vía Libre (COLOMBIE)
? Union communiste libertaire (FRANCE)
? Workers Solidarity Movement - WSM (IRLANDE)
? Die Plattform - Anarchakommunistische Organisation (ALLEMAGNE)
? Organization Socialiste Libertaire - OSL (SUISSE)
? Libertaere Aktion (SUISSE)
? Melbourne Anarchist Communist Group - MACG (AUSTRALIE)
? Aotearoa Workers Solidarity Movement - AWSM (Aotearoa / NOUVELLE ZÉLANDE)
? Anarchico Unión di Afghanistan e Iran - AUAI (IRAN & AFGHANISTAN)

https://www.unioncommunistelibertaire.org/?En-premiere-ligne-toujours-du-cote-des-exploite-es
________________________________________
A - I n f o s Notiziario Fatto Dagli Anarchici
Per, gli, sugli anarchici
Send news reports to A-infos-it mailing list
A-infos-it@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-it
Archive http://ainfos.ca/it