A - I n f o s

Une agence d'actualités par pour et au sujet des anars ** .
Informations dans toutes les langues
Les 30 derniers messages (accueil) Messages des deux dernières semaines Nos archives des anciens messages

Les 100 derniers messages selon la langue
Greek_ Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ _The.Supplement

Premières lignes des dix derniers messages
Greek_ Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
Premières lignes des dix derniers messages
Premières lignes des messages des dernières 24 heures

Premières lignes des messages des dernière last 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018 | of 2019 | of 2020

(fr) UCL Saguenay - Manifeste d’octobre 1970: « les braves travailleurs de Cabano »

Date Sun, 25 Oct 2020 20:50:31 +0000


Si l’année 2020 marque le 50e anniversaire des évènements d’Octobre, elle marque également le 50e anniversaire (passé un peu à l’oubli) de la révolte de Cabano.  ---- Cabano est une petite ville forestière du bas du fleuve alors aux prises avec un taux de chômage catastrophique. Le Manifeste d’octobre 1970, lu à la télévision de Radio-Canada, à faite écho à cette révolte qui s’est déroulée à l’été 1970: « Oui il y en a des raisons à la pauvreté, au chômage, au taudis[…]Et les braves travailleurs de Cabano que l’on a tenté de fourrer une fois de plus en savent des tas de raisons[…]» — Manifeste du FLQ, octobre 1970. ---- L’évènement de Cabano, la grève générale des ouvriers du bâtiment, la grève à l’usine de montage de la General Motors à Sainte-Thérèse, la lutte des « gars de Lapalme » et leurs actions de sabotage[1]démontrent toute l’ampleur de la fièvre sociale dans laquelle le Québec est plongé en 1970. Comme le souligne avec justesse l’ancien felquiste Jacques Lanctôt: « Le FLQ n’est pas né comme un cheveu sur la soupe: il collait à la réalité du Québec d’alors qui connaissait une montée des luttes ouvrières et populaires. » (Fournier, p.311) ---- La révolte de Cabano ---- De juin à juillet 1970, la population de Cabano présente des injonctions pour déloger la compagnie D’Auteil Lumber et faire cesser la coupe de bois. Elles sont toutes rejetées. ---- Lors de la première semaine du mois d’août 1970, la révolte éclate. Les citoyens, ayant épuisé tous les moyens légaux, ont recours à des actes de sabotage. Louis Fournier écrit dans le livre FLQ Histoire d’un mouvement clandestin que: « Les citoyens en colère brûlent des ponts, sortent leurs fusils de chasse et désarment des agents de la Sûreté du Québec dépêchés sur le lieu. » (Fournier, p.278)

On peut également lire dans les pages du quotidien Le Soleil que: « De neuf heures du matin jusqu’à huit heures du soir, les gens de Cabano ont manifesté bruyamment leur impatience[…]Douze ponts ont été démolis par le feu, la dynamite, les scies mécaniques ou tout simplement à la hache[…]Dans la forêt, samedi avant-midi, en plus de faire sauter les ponts et de répandre dans les sentiers les cordes de bois, les habitants de Cabano ont incendié des cabanes et baraquements qui appartenaient à la D’Auteil Lumber »[2].

Également, le quotidien rapporte qu’une grange et une remise qui appartenaient à la compagnie ont été incendiées sous les yeux de plus d’un millier de personnes et sans que les pompiers ne puissent intervenir. Cette grange était située sur le terrain que la D’Auteil Lumber devait utiliser pour une nouvelle usine de panneau-particules pour remplacer le moulin Fraser incendié en 1966. Une fois le permis de coupe en main, la compagnie a annoncé au gouvernement qu’elle abandonnait sa promesse de construire cette usine, d’où la colère des gens de Cabano.

Le 4 août 1970, le maire de Cabano révèle à la presse qu’il a reçu une offre d’aide de la part de deux présumés militants du Front de libération du Québec (FLQ).

Le comité de surveillance de Cabano, présidé par Jos Landry, est créé. Il est composé des citoyens les plus décidés à garder et exploiter eux-mêmes leurs ressources forestières. En février 1971, la société populaire des pâtes et papier du Québec annonce que la ville de Cabano a été retenue pour l’établissement d’une cartonnerie populaire.[3]

Quelques mots sur le Manifeste d’octobre 1970

Le Manifeste dépeint des problématiques bien réel. Il fait appel à la fois à la colère, à l’espoir et à l’empowerment (reprise du pouvoir). De plus, Francis Dupuis-Dér imentionne dans un article intitulé: Piste pour une histoire de l’anarchisme au Québec[4]que le Manifeste d’octobre 1970 emprunte un ton anarchiste, avec des évocations d’une révolution sans chef(s) menant à des pratiques autogestionnaires:

« Travailleurs du Québec, commencez dès aujourd’hui à reprendre ce qui vous appartient; prenez vous-mêmes ce qui est à vous. Vous seuls connaissez vos usines, vos machines, vos hôtels, vos universités, vos syndicats; n’attendez pas d’organisation miracle.[…]Faites vous-mêmes votre révolution dans vos quartiers, dans vos milieux de travail.[…]Nous voulons remplacer avec toute la population cette société d’esclaves par une société libre, fonctionnant d’elle-même et pour elle-même, une société ouverte sur le monde. »(Fournier, p.310)

Un discours qui apparaît aujourd’hui à mille lieues des technocrates désincarnés du mouvement souverainiste.

lire aussi: [Histoire du FLQ]La cellule du Front au Saguenay-Lac-Saint-Jean[http://ucl-saguenay.blogspot.com/2020/10/histoire-du-flq-la-cellule-du-front-au.html]

lire aussi: Il y a 50 ans...« la crise » d’Octobre[http://ucl-saguenay.blogspot.com/2020/09/il-y-50-ans-la-crise-doctobre.html]

Notes:
[1]Depuis le printemps 1970, on dénombre 824 attaques contre des camions et installations des postes et 42 scabs/briseurs de grève blessés (Fournier, p.279).
[2]La population se révolte contre la D’Auteuil Lumber, Le Soleil.
[3]La colère gronde, Le Soleil, 1971.
[4]Pistes pour une histoire de l’anarchisme au Québec, Bulletin d’histoire politique, volume 16, numéro 2, pp. 265-285.

http://ucl-saguenay.blogspot.com/2020/10/manifeste-doctobre-1970-les-braves.html
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr