A - I n f o s

Une agence d'actualités par pour et au sujet des anars ** .
Informations dans toutes les langues
Les 30 derniers messages (accueil) Messages des deux dernières semaines Nos archives des anciens messages

Les 100 derniers messages selon la langue
Greek_ Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ _The.Supplement

Premières lignes des dix derniers messages
Greek_ Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
Premières lignes des dix derniers messages
Premières lignes des messages des dernières 24 heures

Premières lignes des messages des dernière last 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018 | of 2019 | of 2020

(fr) UCL Saguenay - Interview du groupe anarchiste Pramen sur la situation en Biélorussie

Date Tue, 18 Aug 2020 20:35:43 +0100


Texte provenant de la page Facebook Nantes Révoltée[https://www.facebook.com/Nantes.Revoltee]. ---- Donnez-nous un bref aperçu de l'histoire du mouvement anarchiste contemporain en Biélorussie. ---- Pramen: Comme certains d'entre vous l'ont peut-être entendu, le mouvement anarchiste a été détruit en Union soviétique. La renaissance du mouvement a eu lieu à la fin de l'ère soviétique. Dans les années 1990, les anarchistes ont joué un rôle important dans certains mouvements populaires autour de l'écologie, des luttes ouvrières et d'autres problèmes. Depuis lors, les anarchistes se sont organisés en Biélorussie avec divers hauts et bas. Il existe au moins cinq collectifs anarchistes organisés[...]tous s'occupent de différentes tâches au sein du mouvement - du travail anti-répression à l'organisation d'actions dans la rue.[...]---- Il y a eu beaucoup de déceptions depuis 2017[date d'un précédent soulèvement en Biélorussie]. À cette époque, les attentes étaient élevées alors que l'élan contre Loukachenko augmentait. Mais ensuite, le soulèvement a été écrasé et tout le monde est revenu à la normalité. Beaucoup de gens qui ont purgé une peine de prison sont sortis brisés[...]Cependant, malgré la déception et ces coups durs, les anarchistes ont continué à s'organiser. Depuis 2017, les anarchistes sont très probablement la seule force active encore agitée dans les rues. ---- Il est également important de mentionner qu'en termes de classe, le mouvement anarchiste biélorusse ne comprend pas beaucoup d'étudiants. Il est principalement composé de différentes secteurs de la classe ouvrière.

Comment les anarchistes ont-ils continué à s'organiser en Biélorussie malgré la répression?

- Pramen: Les anarchistes ont utilisé de nombreuses tactiques intéressantes au cours des dernières années. Tout d'abord, la plupart des collectifs radicaux sont devenus complètement clandestins. Personne n'a le droit de savoir qui fait partie de notre collectif[...]Nous organisons ensemble certaines actions communes - les manifestations en ce moment, par exemple - mais tout le monde participe dans les rues en tant qu'individus ou groupes d'affinité, pas dans une structure organisationnelle.[...]Les actions de rue anarchistes ont une limite de temps - le temps maximum dont nous disposons avant que la police n'arrive est généralement d'environ 10 à 15 minutes.[...]Les participants savent qu'ils peuvent aller en prison même pour de petites choses, donc vous organisez votre vie en conséquence. Vous apprenez à garder votre appartement «propre» afin que rien ne puisse être utilisé contre vous. Vous enseignez et apprenez la culture de la sécurité, à la fois physique et virtuelle. Vous apprenez à connaître vos camarades dans des situations difficiles et cela crée des liens plus forts que l'acier.

Quelle est la composition du mouvement autour des élections d'aout en Biélorussie? Quelles sont les aspirations politiques des participants? Quel est le rapport de force entre eux?

- Pramen: Ce scrutin est une arnaque. De nombreux politiciens de l'opposition étaient contre les manifestations. Ils appelaient les gens à rester chez eux et à attendre un meilleur moment pour se lever. De l'autre côté, le vide créé par cette décision politique s'est rempli de blogueurs, de petits groupes et de chaînes Telegram. Cet été, le mouvement contre Loukachenko est devenu si massif que les anarchistes ne représentaient qu'une infime partie de tout ce qui se passait.

Et ce qui se passait n'était pas lié à des revendications politiques claires. Il n'y avait pas de plate-forme politique ou économique construite autour des élections[...]les gens s'organisaient contre la dictature - pour la faire tomber. C'est aussi simple que cela. Et cette simple poussée a attiré de nombreuses personnes. Aujourd'hui, la frustration à l'égard de Loukachenko est plus grande que jamais. Donc pour l'instant, le soulèvement populaire peut encore aller dans n'importe quelle direction en fonction des personnes présentes dans les rues.

La vie politique de la Biélorussie a été dévastée par les années de pouvoir autoritaire. Les partis n'existent que pour de la figuration. Les gens les connaissent à peine et ne leur font pas confiance.[...]Les partis politiques ne jouent aucun rôle ici.[...]Ce que les gens veulent, c'est mettre fin aux années d'oppression - idéologique et économique, mais économique avant tout. Ils ne sont pas du tout engagés politiquement. Il y a des acteurs politiques à l'arrière-plan de ces événements, mais ils sont presque invisibles.

Malheureusement, nous pouvons dire à peu près la même chose à propos des anarchistes - en raison de leur petit nombre et de l'intérêt porté, les anarchistes ne peuvent pas vraiment prendre le relais et diriger cette manifestation. Bien que je ne veuille en aucun cas sous-estimer la contribution anarchiste, car ils ont réussi à influencer les manifestations en apportant de nouvelles approches et techniques.

Les anarchistes jouent un rôle assez important dans ces manifestations. Nous voyons des groupes d'affinité organisés construire des barricades, essayant d'amener de plus grands groupes de personnes à se déplacer dans la ville et à combattre la police là où c'est nécessaire.

Mais même cela est éclipsé par la créativité dont la population fait preuve dans les rues. Ce que nous appelons les groupes affinitaires dans le mouvement anarchiste est quelque chose qui existe naturellement dans la société - les amis vont ensemble à la manifestation et assez souvent ils parlent de ce qu'ils devraient faire à l'avance. Ainsi, vous pouvez voir beaucoup de jeunes non affiliés à aucun courant politique sur les barricades se battre contre les flics.

Quant à la stratégie... Le principal objectif est très simple: faire tomber le dictateur. En participant aux manifestations, diffuser les idées d'organisation horizontale et de décentralisation. Même pendant les affrontements, les gens continuent de diffuser les tracts aux manifestants derrière la foule. Il y a une croyance que si les gens parviennent à faire tomber Loukachenko sans politiciens et sans grands dirigeants, cela portera un coup puissant aux tendances autoritaires dans le pays. Cela donnera également un énorme coup de pouce à l'auto-organisation et à la solidarité dans cette société.

Nous espérons un seul scénario - que Loukachenko dégage.[...]Il y a un autre scénario: Loukachenko reste. Dans ce cas, il y aura une répression massive après la fin des manifestations. Des centaines de personnes seront poursuivies et condamnées à de nombreuses années de prison. La liste des prisonniers politiques augmentera très rapidement. Les anarchistes seront certainement dessus. La répression détruira toute vie politique dans le pays. Tout ce qui peut constituer une menace pour le gouvernement sera détruit.[...]Beaucoup de gens fuiront le pays à coup sur. En l'absence de pression politique et sociale, la crise économique entraînera une baisse des revenus de la population et créera plus de défis pour la population active.

Mais nous ne voulons pas penser au pire des cas, car nous nous battons pour le meilleur des cas - et nous savons tous qu'il n'y a pas de retour en arrière.

Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez dire aux «anti-impérialistes» autoproclamés en Occident qui soutiennent Loukachenko?

- Pramen: Eh bien... il pourrait y avoir une longue réponse. Par exemple, nous pourrions expliquer que Loukachenko fait partie du projet impérialiste russe dans cette région. Il est soutenu par Moscou pour sa loyauté envers le Kremlin - et il n'y a rien d '«anti-impérialiste» chez un président qui est au pouvoir par la volonté de l'empire qui détient le pouvoir dans la région. Je pense que le genre de personnes que vous décrivez mettent en valeur les avantages sociaux que l'État offrirait en Biélorussie. Mais si vous faites vos recherches, vous découvrirez que Loukachenko est en fait celui qui détruit les programmes sociaux dans ce pays depuis des années tout en empêchant les gens de s'engager dans toute sorte d'auto-organisation. Nous pourrions continuer à expliquer les choses pendant des heures et des heures.

Mais vous savez quoi? Les militants de gauche autoritaires n'entendent pas les arguments. Ce sont des croyants. Ils croient en leur «vérité» de la même manière que certaines personnes croient en une religion. Peu importe le nombre de bons points que vous pouvez apporter, ils conserveront leur position d'origine. Nous pouvons donc passer à la réponse courte: «Va te faire foutre.»

Si Loukachenko en avait l'occasion, il bâtirait son propre empire. Si vous pouviez comprendre ses discours, vous vous rendriez compte qu'il souffre d'obsessions de grandeur - ou «souffre» est probablement le mauvais mot, car il les aime. Il n'y a rien d'anti-impérialiste dans cette personnalité politique.

Que peut-on faire pour soutenir les camarades en Biélorussie? Existe-t-il des structures concrètes pour soutenir ceux qui sont actuellement confrontés à la répression?

- Pramen: Faites des actions de solidarité. Beaucoup d'actions de solidarité. Envoyez-nous des photos. Le soutien de l'extérieur inspire non seulement les coeurs anarchistes, mais aussi les coeurs de tout le monde dans la rue. Les gens voient qu'ils ne sont pas seuls.[...]La Biélorussie est un État capitaliste. Il y a beaucoup d'ambassades et d'autres points qui représentent l'État biélorusse. En 2010, en Russie, des anarchistes audacieux ont occupé l'ambassade de Biélorussie. Cela peut être l'une des idées sur la table. Soyez créatif[...]Nous avons également besoin d'un soutien informationnel - de nombreuses personnes ne connaissent pas grand-chose de la Biélorussie et de la situation réelle ici. La réalité, la mentalité et la façon de penser sont différentes dans le contexte post-soviétique qui façonne la lutte ici. Très souvent, les gens ne comprennent pas les différences entre la vie politique ici et en Occident.

Enfin, vous pourriez organiser des manifestations dans votre propre pays. Nous sommes tous connectés. Ce dont nous avons besoin par-dessus tout à tout moment, c'est la lutte mondiale.

Vous pouvez également nous soutenir par le biais de la Croix noire anarchiste biélorusse.

Entrevue entière sur le site web CrimethInc. (en anglais).[https://fr.crimethinc.com/2020/08/12/belarus-anarchists-in-the-uprising-against-the-dictatorship-an-interview?fbclid=IwAR2azXYCEoDdcvsX14ZeFSiOzc4XLz47VpGM7WxZ3acCcxAdfJptgxGFiD4]

http://ucl-saguenay.blogspot.com/2020/08/interview-du-groupe-anarchiste-pramen.html
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr