A - I n f o s

Une agence d'actualités par pour et au sujet des anars ** .
Informations dans toutes les langues
Les 30 derniers messages (accueil) Messages des deux dernières semaines Nos archives des anciens messages

Les 100 derniers messages selon la langue
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ _The.Supplement

Premières lignes des dix derniers messages
Greek_ Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
Premières lignes des dix derniers messages
Premières lignes des messages des dernières 24 heures

Premières lignes des messages des dernière last 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018

(fr) CNT-F -[Tract] Finissons-en de ces politiques injustes et dangereuses: Liberté de circulation, solidarité avec les migrant.es!

Date Sat, 22 Dec 2018 17:34:01 +0000


Aujourd'hui les États de l'UE, et particulièrement la France, s'attaquent au droit d'asile en renforçant les frontières internes, en externalisant les contrôles, en organisant un tri des migrant.es aux portes de l'Europe, en refusant le sauvetage en mer, en précarisant le droit à l'asile et à la protection et en criminalisant les actions citoyennes d'aide et d'assistance à personne en danger. Une nouvelle fois, l'État français n'assume pas ses responsabilités et ses obligations et tente toujours plus de refouler hommes, femmes et enfants en refusant l'entrée et le séjour sur son territoire et en réformant à nouveau le CESEDA (Code d'Entrée et de Séjour des Étrangers et Demandeurs d'Asile) par la loi de septembre 2018 dite «Collomb». ---- lire le tract complet en cliquant sur la vignette ci-dessous[http://www.cnt-f.org/IMG/pdf/tract18dec_vconf.pdf]---- Finissons-en de ces politiques injustes et dangereuses: Liberté de circulation, solidarité avec les migrant.es! ---- Aujourd'hui les États de l'UE1 et particulièrement la France1 s'attaquent au droit d'asile en renforçant les frontières internes1 en externalisant les contrôles1 en organisant un tri des migrant«es aux portes de l'Europe1 en refusant le sauvetage en mer1 en précarisant le droit à l'asile et à la protection et en criminalisant les actions citoyennes d'aide et d'assistance à personne en danger«Une nouvelle fois1 l'État français n'assume pas ses responsabilités et ses obligations et tente toujours plus de refouler hommes1 femmes et enfants en refusant l'entrée et le séjour sur son territoire et en réformant à nouveau le CESEDA (Code d'Entrée et de Séjour des Étrangers et Demandeurs d'Asile) par la loi de septembre 2018 dite «Collomb». ---- Ce que prévoit la loi Collomb de septembre 2018: ---- Encore plus de coercition et de répression sous couvert de plus d'efficacité et d'un meilleur accueilO Limiter voire rendre impossible le séjour en France et éloigner davantage de personnes avec une garantie supplémentaire d'éloignement plus sur par l'élargissement de la peine de l'interdiction du territoire français (ITF)

Dématérialisation et déshumanisation

Cette loi prévoit aussi la dématérialisation généralisée des démarches d'accès aux droitsç aux services publics et un recours à la visioqconférence en lieu et place d'audience Oadministrative et judiciaireQL Cela conduit à une déshumanisationq une violation des droits fondamentaux en faisant obstacle à la demande d'asile et à l'ouverture des droits inhérents à cette demande

Ces procédures font aussi obstacle à l'exercice de ses droits par l'impossibilité de prise de rendezyvous en préfecture.

Enfermement, contrôle, et surveillance accrus:

Allongement de la durée de la rétention en CRA OCentre de Rétention AdministrativeQ: durée passant de 45 jours à 91 joursL Alignement des dispositions de la retenue pour contrôle de l'identité et du droit au séjour aux dispositions de la garde à vue avec fouilles et prise d'empreintesO Fichage des demandeurs d'asile et «dublinés» Oen procédure DublinQ ainsi que des mineurs nonyaccompagnés avec prise d'empreintesç photo et regroupement de fichiersL Régression catastrophique de la protection pour les étrangers malades

Faciliter l'éloignement...

L'interdiction du territoire Français est systématisée avec des OQTF OObligation de Quitter le Territoire FrançaisQ sans délai de départ volontaire rendant quasi impossible un espoir de régularisation dans l'avenirL

L'assignation à résidence devient systématique pour la personne faisant l'objet d'une OQTF OObligation de Quitter le Territoire FrançaisQ toujours dans un souci de garantie d'éloignement

... et réduire encore les délais ...

Le droit au recours effectif et à la défense sont attaqués par une réduction des délaisL De même, le délai pour soumettre une demande d'asile passe de 2«1 jours à 91 jours sous peine d'une procédure prioritaire dite «accélérée»

... en plus d'une complexification générale des procédures.

Nous assistons au fur et à mesure des années à une course législative effrénée d'un gouvernement à l'autre édictant des lois et règlements toujours plus restrictifs5 coercitifs et répressifs renforçant un système capitaliste5 une immigration choisie (les plus riches par la politique de visa, l'augmentation exponentielle des frais de scolarité pour les étudiant.es étranger.ères...), et établissant une industrialisation et un business de la migration parfois sous une façade humanitaire.

Une violation des droits fondamentaux ne cesse de s'opérer: droit à un hébergement inconditionnel, protection de l'enfant, atteinte grave à le vie privée...

La suspicion et la fraude sont devenues un principe réduisant les réfugié'es à des délinquant.es.

Ce qu'il faut savoir sur les idées reçues et préjugés largement relayés

Contrairement à ce que l'on peut croire, l'immigration n'est pas un phénomène croissant et le flux migratoire ne cesse de diminuer (80% depuis 2015). Alors qu'elle est partie prenante dans les conflits actuels qui jettent sur la route des milliers de personnes fuyant la guerre5 la France s'illustre en tant que pays accueillant le moins de réfugiés sur son territoire contrairement aux pays limitrophes des zones de guerres ou de conflits' Les frontières et l'édification de murs et de barrières ne limitent pas les déplacements' Ils ne font que rendre encore un peu plus dangereux voire mortels les routes et déplacements migratoires.

Ce que revendique la CNT:
- L'abolition pure et simple du système
capitaliste dans son ensembleê
- La liberté de circulation et d'installation avec comme préalable la disparition des frontières
- La régularisation de tous les sans papiersê
- La fermeture des Centres de rétention administrative et de zones d'attenteê
- La suppression du CESEDA
- Une solidarité internationale!

Qu'on les appelle «migrant.es» «immigré.es» «étranger.ères» «réfugié.es» «sans papiers» peu importe ils.elles sont nos camarades. Comme tous les travailleurs et travailleuses qui doivent faire face partout aux patrons et aux Étatsê aux guerres et aux menacesê à la précarité et à lqinsécurité socialeê ils.elles sont de notre classeê ils.elles sont nos égauxê ils.elles auront toujours leur place en tant que tels dans notre organisationê et par-là même dans notre projet de société sans Étatsê sans frontières et sans classes. Un monde que nous voulons libre et solidaire!

Les États et le capitalisme nous divisent, restons uni.es et solidaires!

Confédération Nationale du Travail - www.cnt-f.org / contact@cnt-f.org

http://www.cnt-f.org/finissons-en-de-ces-politiques-injustes-et-dangereuses-liberte-de-circulation-solidarite.html
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr