A - I n f o s

Une agence d'actualités par pour et au sujet des anars ** .
Informations dans toutes les langues
Les 30 derniers messages (accueil) Messages des deux dernières semaines Nos archives des anciens messages

Les 100 derniers messages selon la langue
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ _The.Supplement

Premières lignes des dix derniers messages
Greek_ Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
Premières lignes des dix derniers messages
Premières lignes des messages des dernières 24 heures

Premières lignes des messages des dernière last 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018

(fr) CNT-F - Migrantes, migrants, le reflet d'un prolétariat moderne

Date Tue, 15 May 2018 17:38:58 +0100


On ne peut pas envisager les migrations en se focalisant sur ce que l'on a sous les yeux. ---- Si
des femmes, des hommes et des enfants sont arrivés en France, ce n'est pas par choix, mais bien dans
une perspective de survie contre un système capitaliste de plus en plus prédateur qui, lorsqu'il est
en crise ou a besoin de ressources, engendre des guerres atroces. ---- Contre la logique du bouc
émissaire ---- Envisager un «tri» entre «réfugiés» et «migrants économiques» est moralement
écoeurant. Mais c'est aussi vouloir imposer une vision du monde profondément malhonnête. ---- Cette
vision du monde serait réduite à deux entités, les pays développés et ceux qui ne le sont pas, la
civilisation et la barbarie. L'esprit moralisateur des pays dits «occidentaux» n'est là que pour
cacher la soif toujours plus insatiable des entreprises comme Bolloré, Vivendi ou Areva envers les
régions qui regorgent de richesses en matières premières. L'encre des signatures des traités
d'indépendance des anciennes colonies était à peine sèche que les colonisateurs de jadis cherchaient
de façon plus sournoise à maintenir leur emprise sur leur chasse gardée. C'est ainsi que fut créée
la Françafrique, réseau politique officieux permettant à l'Hexagone de maintenir sous son joug un
certain nombre de pays africains. Ainsi les marchandises, quand il s'agit de vendre, peuvent
circuler librement, contrairement aux individus, qui meurent quotidiennement en se heurtant aux
frontières que nos gouvernements successifs rendent quasi infranchissables.

Liberté d'installation et de circulation pour tous

Lorsque des femmes, des hommes et des enfants arrivent en Europe au bout d'un périple traumatisant,
leur calvaire n'est pas fini. Ces dernières années, les politiques migratoires ont rendu de plus en
plus difficile l'accès au droit d'asile et aux autres droits auxquels ils pouvaient prétendre. Et
c'est ainsi que, privée de tout, cette population devient une main-d'oeuvre corvéable à merci et
presque gratuite.

Et malgré ce servage moderne, les migrants sont rendus responsables du chômage et des différents
fléaux que génèrent les lois du marché (précarisation, bas salaires...).

Le fait de créer un bouc émissaire montre bien la paupérisation de nos esprits dans des sociétés où
les crises économiques s'installent de façon pérenne. Le manque d'ouverture, le rejet de l'étranger,
la violence raciste, le refus du métissage, le nationalisme, le repli sur soi ne sont que des
conséquences néfastes des dominations imposées aux peuples par les États et le patronat.

La CNT réaffirme donc, conformément à ses principes internationalistes selon lesquels les
travailleurs n'ont ni pays ni patrie, ses positions. D'une part, elle exige:

* le retrait du Ceseda et de toutes les lois régissant l'entrée et le séjour des étrangers; la fin
* immédiate des expulsions et la libération de toutes les personnes enfermées pour irrégularité de
* séjour.

Et, plus généralement, la liberté de circulation, d'installation et de séjour, la suppression de
toutes les frontières, la fermeture des centres de rétention, des zones d'attente et des prisons,
l'égalité de salaire, de statut et de droits entre tous les travailleurs, migrants ou non, la
suppression des restrictions d'accès à certaines professions pour les travailleurs étrangers et
l'obtention généralisée de papiers donnant les mêmes droits pour tous, Français ou étrangers.

http://www.cnt-f.org/migrantes-migrants-le-reflet-d-un-proletariat-moderne.html
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr