A - I n f o s

Une agence d'actualités par pour et au sujet des anars ** .
Informations dans toutes les langues
Les 30 derniers messages (accueil) Messages des deux dernières semaines Nos archives des anciens messages

Les 100 derniers messages selon la langue
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ _The.Supplement

Premières lignes des dix derniers messages
Greek_ Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
Premières lignes des dix derniers messages
Premières lignes des messages des dernières 24 heures

Premières lignes des messages des dernière last 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018

(fr) CNT-Solidarité Ouvrière - Public - Privé: le rapport de force c'est maintenant!

Date Sat, 14 Apr 2018 19:29:44 +0100


La CNT-Solidarité Ouvrière appelle à renforcer les mobilisations actuelles en étant dans la grève et
dans la rue le 19 avril comme lors d'autres initiatives unitaires à travers le pays et le 1er mai!
---- Depuis maintenant plusieurs semaines de nombreuses luttes émergent et s'installent peu à peu
dans le paysage quotidien du pays. Ces luttes sont diverses, viennent de différents secteurs, n'ont
pas forcément les mêmes acteurs ni les mêmes pratiques, elles ont pourtant des points communs. ----
Les cheminots-tes ont donné le la, face à la menace de la privatisation de la SNCF, les grévistes
défendent avec courage un service public qui nous concerne tous-tes. Ça bouge aussi dans plusieurs
autres secteurs du public: mouvements de grèves à la Poste, dans la santé, la collecte des
déchets... Dans les universités les assemblées générales bouillonnent depuis déjà un bon moment et
plusieurs dizaines de campus connaissent des occupations prolongées. ---- Dans le privé, on retrouve
des mobilisations contre les premières applications de la loi Travail sur fond de plans sociaux et
de casse d'emplois comme dans le Commerce, ou pour la répartition des richesses produites pour les
salarié-e-s et pas les actionnaires comme à Air France ou Carrefour.

Qui d'autres demain? Des AG de luttes voient le jour, des rencontres de mobilisation se créent, des
caisses de grève font leur apparition et récoltent plusieurs centaines de milliers d'euros!

Il faut maintenant que les luttes convergent!

Les médias dominants, à la solde du pouvoir et du CAC 40, sont les premiers à affirmer que «ça ne
prend pas» et nous font le coup, une fois de plus des «usagers pris en otages» ou cherchent à monter
les catégories de travailleurs-euses entre eux.

Pourtant, inutile de le dire, ça craque de partout! Les politiques d'austérité appliquées
drastiquement depuis les crise de 2008 ont fragilisé les services publics, détruits les protections
sociales, précarisé des million d'emplois. La répartition inégalitaire des richesses entre une
immense majorité qui trime et se sert la ceinture et une minorité qui se gave à coups de millions
est toujours plus criante. La vérité c'est que les gens n'en peuvent plus mais que la majorité
hésite encore à franchir le pas.

Face aux foyers de contestation le gouvernement n'a que peu de réponses. La première est celle de la
répression. Il n'hésite pas à envoyer les CRS dans les facultés afin de déloger les grévistes qui se
battent de manière pacifique contre la sélection à l'Université. Face aux zadistes, qui ont mené une
lutte exemplaire et victorieuse, c'est l'armée, ses hélicoptères et ses chars qui sont
utilisés. Cela n'étant pas suffisant, Macron n'hésite pas à tenter une diversion en allant
rencontrer publiquement les évêques de France et prononcer un discours qui remet totalement en cause
la Laïcité. Macron face à la contestation sort le sabre et le goupillon! Et dans le même temps la
chasse aux migrants se radicalise et on assiste effaré-e-s et révolté-e-s à la réapparition des
nervis et groupuscules fascistes.

Il devient urgent donc de construire la suite. Une simple juxtaposition de conflits catégoriels ne
suffira pas. Il est impératif d'amplifier les luttes, de radicaliser le mouvement et de l'unifier en
lui donnant un sens commun. Nos luttes doivent devenir désirables et ainsi permettre au secteurs qui
ne sont pas encore dans l'action de s'y engager enfin. Pour cela nous devons également inverser le
processus des dernières luttes hélas perdues.

Il est fondamental de faire émerger un véritable projet de société qui serait l'inverse exact des
rêves capitalistes de Macron et sa bande! A nous de parler à nouveau du partage du travail et des
richesses, de la justice sociale, de l'accueil de ceux et celles qui souffrent! Battons nous pour
une société égalitaire, fraternelle, écologiste et durable! Construisons ensemble le rapport de
force!

http://www.cnt-so.org/Public-Prive-le-rapport-de-force-c
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr