A - I n f o s

Une agence d'actualités par pour et au sujet des anars ** .
Informations dans toutes les langues
Les 30 derniers messages (accueil) Messages des deux dernières semaines Nos archives des anciens messages

Les 100 derniers messages selon la langue
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ _The.Supplement

Premières lignes des dix derniers messages
Greek_ Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
Premières lignes des dix derniers messages
Premières lignes des messages des dernières 24 heures

Premières lignes des messages des dernière last 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018

(fr) ucl-saguenay: Une militante de Storm Alliance administre l'Association des centres-villes de Saguenay par Collectif Emma Goldman

Date Tue, 13 Feb 2018 08:04:06 +0200


Quand embourgeoisement et extrême-droite font bon ménage ---- En général, nous ne faisons pas grand cas des nouveaux et nouvelles mononcles et matantes xénophobes qui joignent les pages secrètes de La Meute et de Storm Alliance (SA) au Saguenay-Lac-St-Jean. Le «membership» varie au gré des scandales et des gestes de provocation à l'encontre de la communauté musulmane de la région. Sauf que cette fois, le club des ex de la Meute, les SA, vient d'accueillir en son sein Karine Potvin, l'une des figures du milieu des affaires et de l'embourgeoisement du centre-ville de Chicoutimi. Karine Potvin est la propriétaire de l'École de musique située au 94 rue Jacques-Cartier Est, dont l'un des propriétaires est le conseiller municipal Simon- Olivier Côté. Elle est aussi administratrice et ex-vice présidente de l'Association des centres-villes[1]. Après cela, les membres de Storm Alliance osent se prétendre antisystème.

Saguenay «Ville banche» et bourgeoise

Il semble que la sinistre inscription «Saguenay ville blanche», installée au cimetière de Saint-Honoré à l'été 2017, a finalement trouvé plusieurs appuis. Il n'y a rien de nouveau dans le fait qu'une membre de la petite bourgeoisie locale se joigne à un groupe d'extrême-droite. Toutefois, dans l'histoire contemporaine du Québec, ces groupes étaient, hier encore, contraints à la marginalité. Est-ce un signe de la normalisation du discours xénophobe et islamophobe ou uniquement la radicalisation d'une petite bourgeoise?

Malgré ses grandes prétentions, Saguenay demeure un «gros village» où tout le monde finit par connaître tout le monde. Cette situation devient hautement problématique lorsqu'une personne, qui entretient de nombreuses relations d'amitié avec plusieurs membres de l'actuel conseil municipal, joint un «groupe de pression» tel que Storm Alliance. Comme laisse suggérer cette capture d'écran:

Simon-Olivier Côté (District 8) , Michel Tremblay (District 9), Michel Thiffault (District 3), Marc Pettersen (District 7)

Avant d'épouser les thèses xénophobes et confusionnistes de Dave Tregget et de joindre Storm Alliance, dont le plus grand fait d'armes a été d'organiser des expéditions visant à intimider les réfugié-e-s aux frontières, Karine Potvin jouait un rôle actif dans le processus d'embourgeoisement du centre-ville de Chicoutimi. En 2015, nous avons fait par dans un texte intitulé[Chicoutimi]Embourgeoisement: «Hey toi le pauvre, casse-toi!» (que vous pouvez lire ici) de l'enthousiasme débordant de Karine Potvin pour l'ouverture de la chasse aux pauvres et marginaux ainsi que l'accaparement d'un quartier historiquement populaire par des promoteurs et affairistes (lien vers le PDF, ici):

«Il fallait être habitée par une grande conviction et avoir une foi inébranlable en des jours meilleurs pour ouvrir un commerce dans la partie de la rue Jacques-Cartier qui fait face, aujourd'hui, à la place du Citoyen. C'est pourtant ce que j'ai fait en 2009... En plus d'être situé dans un secteur peu accueillant au regard, l'endroit n'était pas vraiment recommandable... Les gens d'affaires et les habitants du quartier commencent tout juste à s'approprier leur nouvel environnement ... Ils sont d'autant plus satisfaits et confiants qu'ils constatent que le niveau de sécurité a connu une amélioration fulgurante avec l'implantation du poste de police.»

Rappelons que c'est avec des fond publics que la mairie a racheté des terrains où se trouvaient des bâtiments commerciaux vides. En plus d'offrir la décontamination du sol à ses frais. Évidemment, les promoteurs ont su sauter sur l'occasion: «En achetant ces propriétés, la Ville s'engageait à décontaminer les terrains. Les investisseurs n'ont pas tardé à se manifester, avec le résultat que l'on connaît maintenant.», rapporte encore une fois Karine Potvin.

La peur du pauvre

Le milieu des affaires du centre-ville de Chicoutimi et Promotion Saguenay s'évertuent depuis des années à nous vendre la revitalisation du centre-ville à coup de magazines chics et branchés. Le magazine CVS Centres-villes Saguenay nous parle de "l'effervescence" dans le bas de la rue Racine. Page après page, le lecteur retrouve les embourgeoiseurs: les commerces chics bobos, non-accessibles pour la majorité des résidents et résidentes du quartier et qui ne répondent pas à leurs besoins. Ils nous vantent le "relooking" (sans aucun lien avec le style patrimonial du secteur) d'immeubles de la rue et l'instauration de la Place du citoyen comme des "transformations[qui]ont contribué à rendre plus vivant ce secteur" et qui profitent aux résidents et résidentes du quartier. Ils nous parlent de "mixité sociale". Concept qui dans la réalité exclut beaucoup de gens, car l'embourgeoisement des quartiers chasse progressivement les gagnes-petits et les plus pauvres en provoquant des hausses de loyer et la montée des prix au coeur d'un "désert alimentaire".
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[1]«L'Association des Centres-Villes de Chicoutimi est un organisme sans but lucratif autonome, animé par une démarche de revitalisation basée sur le partenariat avec les gens du milieu. Son mandat est de défendre ses membres et d'assurer la concertation entre les intervenants du centre-ville: suggérer, appuyer et réaliser des initiatives visant la mise en valeur des centres-villes. Elle vise à promouvoir le développement commercial, résidentiel et culturel des centres-villes sous toutes ses formes. L'association assure également la représentation de tous les gens d'affaires du secteur auprès des instances gouvernementales et municipales. Elle est reconnue en tant qu'interlocutrice privilégiée face à la Ville de Saguenay dans les dossiers touchant les centres-villes: revitalisation, animation, aménagement, sécurité, propreté, autres. Elle fait donc le lien entre la municipalité et les gens d'affaires.» Source

Administrateurs / 2017-2018: Bruno Gauthier - Président (Chaussures Liz André, Mercerie Aux Quatre Vents, Zed l'Agence), Sylvain Gauthier - Vice-président (Nubee), Patrice Ménard - Trésorier (Crémier Chicoutimi-Nord), Marie-Pier Tremblay - Secrétaire(Lessard Tremblay, société de notaires) Luc Cloutier - Administrateur (Axiome, solutions comptables) Francis Julien - Administrateur (Mallette) Éric Larouche - Administrateur (Hôtel Chicoutimi, Pétroles R.L.) Patrick Le Gal - Administrateur (Boulangerie Chicoutimi-Nord) Catherine Morissette - Administratrice (Petit Paris Coiffure) Karine Potvin - Administratrice (Centre musical Karine Potvin) Lynda Tremblay - Administratrice (L'Imprimeur)
Partenaires: Simon-Olivier Côté (Conseiller municipal - District #8), André Martin (Arrondissement Chicoutimi) Patrick Bérubé Promotion Saguenay

[2]À l'été 2017, les sinistres écriteaux «Saguenay Ville Blanche» sont réapparus dans le paysage de la région.

http://ucl-saguenay.blogspot.co.il/2018/02/une-militante-de-storm-alliance.html
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr