A - I n f o s

Une agence d'actualités par pour et au sujet des anars ** .
Informations dans toutes les langues
Les 30 derniers messages (accueil) Messages des deux dernières semaines Nos archives des anciens messages

Les 100 derniers messages selon la langue
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ _The.Supplement

Premières lignes des dix derniers messages
Greek_ Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
Premières lignes des dix derniers messages
Premières lignes des messages des dernières 24 heures

Premières lignes des messages des dernière last 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017

(fr) fa amiens: PAS DE PROPAGANDE SEXISTE DANS NOS FACS! par Groupe Alexandre Marius Jacob - Amiens

Date Fri, 31 Mar 2017 08:37:02 +0300


Le jeudi 23 mars 2017, l'UNI, syndicat universitaire de droite, a organisé, à l'Université Picardie Jules Verne, une conférence dont le sujet était la grâce présidentielle accordée à Jacqueline Sauvage par François Hollande, fin décembre 2016. Les deux intervenants étaient Hubert Delarue, avocat et vice-président de la communauté d'agglomération d'Amiens, en charge de la politique de la ville et Morgane Fauveau, maître de conférence en droit à l'université de Picardie, vice-présidente de l'UNI et porte-parole pour l'UNI enseignants. ---- Le texte présentant l'événement annonçait d'emblée la teneur idéologique du propos, l'affaire Jacqueline Sauvage devenant une «passionnante affaire digne d'une série Netflix»! Isolée, la formule aurait pu rester maladroite. Mais l'utilisation répétée par Hubert Delarue d'expressions ouvertement sexistes, du type «battre sa femme comme du bon pain», a transformé l'étude d'un cas pratique de droit pénal en une tribune politique franchement réactionnaire.

A l'issue des exposés captieux des deux professionnels du droit, ceux-ci ont été interpellés par une partie du public sur ces dérapages réitérés. Morgane Fauveau s'est alors empressée de signaler que sa présence, en tant que femme, à la tribune, garantissait par essence la respectabilité des intentions et des commentaires de son invité. C'était, s'il en était encore besoin, rajouter une couche à la puanteur patriarcale régnante: l'essentialisme est justement un système de pensée qui justifie les oppressions faites aux femmes!

Les menaces de procès en diffamation proférées à notre encontre lors des échanges avec ces deux personnes ne nous empêcheront pas d'affirmer que l'échec de la justice n'est pas comme le prétend l'UNI, «la substitution d'une morale au droit», mais bien la persistance des violences contre les femmes! De plus nous rappelons, haut et fort, que les idées racistes, sexistes et réactionnaires qu'elles émanent de l'UNI comme du Front National, n'ont pas leur place à l'université, et que nous les combattrons sans relâche!
Action antifasciste Amiens
https://www.facebook.com/actionantifapicardie/

http://fa-amiens.org/PAS-DE-PROPAGANDE-SEXISTE-DANS-NOS-FACS.html
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr