A - I n f o s

Une agence d'actualités par pour et au sujet des anars ** .
Informations dans toutes les langues
Les 30 derniers messages (accueil) Messages des deux dernières semaines Nos archives des anciens messages

Les 100 derniers messages selon la langue
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ _The.Supplement

Premières lignes des dix derniers messages
Greek_ Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
Premières lignes des dix derniers messages
Premières lignes des messages des dernières 24 heures

Premières lignes des messages des dernière last 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017

(fr) ucl-saguenay: [8 mars] Beyoncé, Femmes et Féminismes par Collectif Emma Goldman

Date Wed, 15 Mar 2017 12:32:41 +0200


Pour le 8 mars, Journée internationale pour les droits des femmes*, j'ai envie de vous parler de Beyoncé Knowles. Depuis que sa carrière est lancée et roule relativement bien, je me suis toujours posé la question: «mais est-ce que Beyoncé est vraiment féminisme?». J'aimais quelques-unes de ses chansons. Mais je vous avoue que, de prime abord, je la classifiais au même rang que les autres stars pop féminines telles que Britney Spears, Madonna, Christina Aguilera, Kelly Minogue, etc. Je me suis même surprise à penser: «oui mais, regardez comment elle s'habille!» et ainsi réduire sa carrière à son apparence en plus de faire du slut-shaming sans m'en rendre compte. J'ai par la suite pris une certaine distance par rapport à Beyoncé et à son «féminisme». Je suis devenue neutre.

Cependant, étant une femme dont la carrière roule à toute vitesse et qui est constamment dans les médias, son existence m'a vite été rappelée. Un point tournant de ma réflexion fut sa performance à la mi-temps du Super Bowl. Formation. C'est alors que j'ai commencé à comprendre que Beyoncé, ce n'est pas Britney Spears. Faire un tel statement politique dans un événement sportif qui génère autant de cotes d'écoute, il faut être sure de soi et du message que l'on veut transmettre. Elle et ses danseuses. Une formation. Belles et fortes. Unies. Les images du vidéo clip de Formation apparaissaient comme écran de fond. Contre la brutalité policière et le profilage racial. Black Lifes Matter. De plus, ce que j'ai appris par la suite en lisant des articles sur sa perfo, les danseuses de sa formation portaient des costumes inspirés des Black Panthers. C'était alors très clair: cette femme avait un message à passer. Un message inclusif des personnes qui s'identifient à sa communauté. Suite à cette perfomance marquante, je voyais passer de plus en plus d'articles et de messages d'appréciation pour cette femme de la part de sa communauté. Un modèle. J'ai aussi compris que le message, il ne m'était pas directement adressé. Pas à moi, femme blanche pleine de privilèges, femme blanche largement représentée dans le domaine artistique par des femmes blanches qui prennent beaucoup de place. Trop de place. Car les voix des personnes racisées at large sont bel et bien invisibilisées par toute cette blancheur. J'ai donc compris que je devais step back. Check my privilege. Écouter ce que ces femmes avaient à dire sur Beyoncé, sur ce qu'elle représente, en termes de féminisme, de luttes, et de prise de positions.

Bien que toutes les femmes* peuvent se retrouver dans le discours politique qu'amène Beyonce avec des tubes comme «Run the world (girls)» et «Single Ladys», son féminisme est avant tout un féminisme qui s'adresse aux femmes* racisées. Féminisme noir (black feminism), Black Power, Black Panthers. Des mouvements historiques qui ont fait depuis longtemps leurs preuves, mais dont nous oublions souvent l'existence. Beyoncé est là pour nous rappeler. Scander les voix des femmes* du passé et celles du future. Black Lifes Matter. Être un modèle en mettant l'accent sur les forces des femmes*, mais surtout en laissant de la place aux voix des femmes* par elles-mêmes. Empowerment.

Ma réfléxion sur l'apport de femmes* comme Beyoncé est encore à travailler, cela ne fait aucun doute. Mais une chose est certaine, c'est que l'on doit être à l'écoute de ce qu'elles ont à dire. Et apprendre à les percevoir comme ce qu'elles sont: des femmes* pleines de qualités, de forces, accomplies et combattantes. Mais aussi des femmes* subissant beaucoup d'oppressions au quotidien, que ce soit par le racisme, le profilage, la violence, les meurtres et les suicides. Tout cela parce qu'elles sont nées avec la peau d'une autre couleur que blanche. Parce que nous vivons dans un système où le racisme systémique existe et cause beaucoup de dégâts. Parce que le féminisme blanc doit impérativement être un féminisme inclusif des réalités des femmes* racisées. En d'autre cas, le féminisme blanc n'est bon que pour les poubelles.

Solidarité avec toutes les femmes* du monde entier!

https://youtu.be/7R5olNEjGG4

https://youtu.be/NDsBoFdtrnk

Comment parler d'amour tout en pétant des trucs avec une batte de baseball, le gros sourire aux lèvres ?

*Les deux vidéos sont disponibles en version originale (sans lyrics) sur youtube

* Je vous suggère fortement le DVD «Limonade» de Beyoncé Knowles, produit par elle-même. Vous y verrez une artiste accomplie, des textes forts, des images frappantes et bien d'autres choses, si vous osez être ouvertEs et à l'écoute.

Cindy, pour Collectif Emma Goldman.

http://ucl-saguenay.blogspot.com/2017/03/8-mars-beyonce-femmes-et-feminismes.html
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr