A - I n f o s

Une agence d'actualités par pour et au sujet des anars ** .
Informations dans toutes les langues
Les 30 derniers messages (accueil) Messages des deux dernières semaines Nos archives des anciens messages

Les 100 derniers messages selon la langue
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ _The.Supplement

Premières lignes des dix derniers messages
Greek_ Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
Premières lignes des dix derniers messages
Premières lignes des messages des dernières 24 heures

Premières lignes des messages des dernière last 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017

(fr) oclibertaire: Un combat de classe contre le racisme institutionnel - Pourquoi marcher le 19 mars? - LA CHASSE AUX

Date Fri, 3 Mar 2017 09:31:48 +0200


La marche pour l'égalité de 1983 avait permis de créer la carte de résident de 10 ans. Elle devait favoriser l'intégration des étrangers: avec un titre de séjour de longue durée il est plus facile de trouver un CDI, de faire un crédit, d'acheter un logement, etc. Cette stratégie s'est complètement inversée à partir des années 2000, et les réformes successives des 15 dernières années n'ont cessé de précariser les titres de séjour en multipliant les cartes temporaires d'un an, ou depuis la dernière réforme de Valls, les cartes pluriannuelles. La carte de résident n'est désormais accessible qu'aux plus «méritants». On voit bien derrière cette inversion que la fragilisation des statuts administratifs permet de faire pression sur les conditions de vie, de travail, de logement, de couverture sociale vis-à-vis de personnes qui peuvent difficilement lutter à armes égales lorsque le renouvellement de leur titre de séjour dépend du bon vouloir de l'administration.

A cette précarité administrative s'est ajouté un arsenal juridique
et policier pour faire la chasse aux sans-papiers. Ce harcèlement
s'illustre assez spectaculairement par des opérations
policières de rafles dans certains quartiers, par des contrôles ciblés
à la sortie des trains de banlieue au petit matin et par la
mise en avant des centres de rétention et des expulsions.

Ces

http://www.oclibertaire.lautre.net/IMG/pdf
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr