A - I n f o s

Une agence d'actualités par pour et au sujet des anars ** .
Informations dans toutes les langues
Les 30 derniers messages (accueil) Messages des deux dernières semaines Nos archives des anciens messages

Les 100 derniers messages selon la langue
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ _The.Supplement

Premières lignes des dix derniers messages
Greek_ Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
Premières lignes des dix derniers messages
Premières lignes des messages des dernières 24 heures

Premières lignes des messages des dernière last 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017

(fr) oclibertaire: Un combat de classe contre le racisme institutionnel - Pourquoi marcher le 19 mars? - J'AI LA MÉMOIRE QUI FLANCHE...

Date Wed, 1 Mar 2017 11:48:10 +0200


17 octobre 1961: le FLN organise une manifestation pacifique contre le couvre-feu qui sévissait contre les Algériens à Paris. Sans doute environ 200 mort-e-s, plus de 12000 arrestations, on ne sait pas combien de blessé-e-s. ---- 8 février 1962: manifestation organisée par la CGT contre la guerre en Algérie. 9 morts au métro Charonne. ---- Pendant très longtemps, la mémoire de gauche n'a retenu que «les morts de Charonne». Des commémorations sont encore organisées chaque année. Le massacre du 17 octobre, lui, a été longtemps occulté. Ce n'est que dans les années 80 qu'on recommence à s'y intéresser, notamment à cause du travail de Jean-Luc Einaudi, combat pour la mémoire repris par les jeunes issus de l'immigration. Le procès Papon (préfet de police de Paris en octobre 1961) permet de le faire connaître un peu plus médiatiquement. Depuis, des commémorations sont régulièrement organisées. Aujourd'hui, les deux événements sont un peu tombés dans l'oubli, et la mémoire du 17 octobre est peut-être maintenant plus présente que celle de Charonne.

Cette histoire illustre bien nos mé-
moires sélectives et la difficulté des
jonctions entre acteurs différents,
même quand ils sont (plus ou moins)
du même bord. Les morts de Charonne
sont morts pour la paix en Algérie, à dé-
faut de l'indépendance. Les morts du 17
octobre sont morts à cause de la guerre
d'Algérie, dans une manifestation de
protestation pacifique. Mais ils n'ont jamais
été réunis dans la mémoire collective.
La solidarité entre nous passe par regarder
le passé et le présent colonial de
la France, ne pas le regarder seulement
sous l'angle de la dénonciation, mais
prendre en compte les traces que le
passé laisse encore aujourd'hui, prendre
en compte la dimension coloniale
dans les oppressions que cette société
fait subir.

http://www.oclibertaire.lautre.net/IMG/pdf
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr