A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours

Links to indexes of first few lines of all posts of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) France, Alternative Libertaire AL - journal de bord, Combattant volontaire au Rojava #11: «Une guerre de haute intensité militaire et politique, voilà ce qu'est Afrîn» (en, it, pt)

Date Wed, 7 Feb 2018 09:40:43 +0200


«Nous sommes plusieurs dizaines d'internationaux (comprendre occidentaux, les kurdes ne considérant pas leurs camardes turcs comme internationaux) à partir là bas, et c'est sans surprise que nous ne soyons presque que des "politiques" (révolutionnaires).» ---- Nous répercutons ci-dessous le journal de bord, publié sur Facebook, d'un militant révolutionnaire francophone au sein des YPG. Il partage ses analyses, ses critiques, et relate les temps forts de son parcours. Un indispensable témoignage humain et politique. ---- Les intertitres et notes de bas de page sont de l'équipe web d'AL. ---- Lire les autres épisodes ici. ---- Rojava, canton de Kobanê, le 27 Janvier 2018 ---- Après 13 mois au Rojava, alors que je pensais rentrer en Mars ou Avril et ne plus retourner au front d'ici là, la situation me conduit de fait à changer de décision.

Demain je pars pour Afrîn, qui comme vous le savez est attaquée par l'État turc. L'invasion du canton d'Afrîn par la Turquie et la résistance kurde qui s'y déploie symbolisent une nouvelle bataille contre le fascisme.

Tous nos camarades des YPG-YPJ, du PKK et des partis révolutionnaires turcs s'accordent à dire que ce sera le front le plus difficile qu'on ait jamais vu au Rojava, mais qu'il s'agira également du plus politique. Une guerre de haute intensité militaire et politique, voilà ce qu'est Afrîn.

Combattre la deuxième plus grande armée de l'OTAN implique également une nouvelle forme de guerre, une forme de guérilla semi-rurale et semi-urbaine, bien différente du conflit contre Daech.

Mais il va nous falloir aussi affronter les groupes islamistes du Nord syrien type Al-Nosra/Al-Cham, et la fraction pro-turque de l'ASL qui n'est rien d'autre qu'un gang armé réactionnaire.

Nous sommes plusieurs dizaines d'internationaux (comprendre occidentaux, les kurdes ne considérant pas leurs camardes turcs comme internationaux) à partir là bas, et c'est sans surprise que nous ne soyons presque que des «politiques» (révolutionnaires).

Cette fois nous partirons en tant que membres des partis turcs, principalement DKP/BÖG et TKPML/TIKKO, et viennent également avec nous le MLSPB, le MKP, le TKPL. Le MLKP ne se joindra pas à nous, pas dans l'immédiat en tous cas (comprendre que leurs volontaires internationaux ne nous suivent pas encore). L'International Freedom Battalion demeure pour l'instant à Raqqa, ou l'État Islamique continue de mener quelques attaques éclairs, se cachant parmi les civils qui tentent de reconstruire leur ville. Au Sud, vers Deir-Ez-Zor, les YPG/YPJ/FDS continuent de prendre des villages à l'EI.

Le Rojava, et surtout les Rojavi, sont sous le coup d'une attaque massive, et doivent se battre sur plusieurs front. L'extrême gauche européenne, dans sa couardise habituelle, apporte un soutien de forme plus que de fond[1].

Notre départ est donc aussi un appel à la solidarité. Nous attendons de nos camarades à travers le monde qu'ils et qu'elles partagent des nouvelles sur la situation au Kurdistan. Qu'ils et qu'elles trouvent des fonds pour les organisations investies au Rojava. Sans argent nous ne pourrons pas nous battre efficacement.

Bombardement turc sur Afrîn le 20 janvier 2018.
La guerre nous épuise tous, nous vide d'une certaine substance vitale qui pourrait bien être l'innocence, mais la guerre est aussi l'affirmation d'une irrémédiable confrontation politique, elle est l'irréversibilité d'une situation qui fut et qui ne sera plus.

C'est pourquoi il faut ici y voir une possibilité. Celle d'arrêter l'ennemi fasciste d'abord, de l'affronter ensuite, et de le repousser après; d'écarter la confusion pour pousser les gens à prendre parti.

Parce qu'il faut à présent prendre parti, faire un choix simple entre liberté et barbarie, fascisme ou révolution.

La neutralité n'est pas permise, et l'indifférence est un crime.

Dans les collines et les oliveraies d'Afrîn, des gens se battent. Ils sont apoïstes, communistes, anarchistes, démocrates radicaux ou simplement antifascistes. Ils sont des nôtres. Ne les oubliez pas.

Raoul d'Andresy

[1]Cette remarque ne s'applique pas à AL, nous a transmis l'auteur, NDLR.

http://www.alternativelibertaire.org/?Combattant-volontaire-au-Rojava-11-Une-guerre-de-haute-intensite-militaire-et
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center