A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours

Links to indexes of first few lines of all posts of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) Le Libertaire 66 du groupe Puig antich de la C.G.A / Avril-Mai 2013 N° 18 - 1er Mai réactionnaire : Non merci ! (en)

Date Wed, 01 May 2013 14:04:18 +0200


L’Histoire nous enseigne que les Pouvoirs et le Monde politique ont, de tous temps, organisé la récupération des symboles et des idées/notions fondamentales de la classe ouvrière et des organisations dont elle s’était dotée à l’origine. ---- Il en fût ainsi des fascistes italiens, des communistes autoritaires en URSS, des nationaux socialistes allemands, des pétainistes français etc... Le 24 avril 1941, en pleine occupation allemande, le 1er mai a officiellement été désigné comme la fête du Travail par le gouvernement de Vichy qui espérait rallier les ouvriers à sa cause. ---- Le jour devînt chômé. ---- Bien évidemment, la récupération du 1er mai s’est constamment accompagnée d’une perversion des idéaux des origines. Le but recherché n’était (et n’est toujours pas) d’améliorer les conditions des exploité-e-s, encore moins de faciliter l’avènement d’une société sans Etat, sans classe, débarrassée de toute aliénation et de toute exploitation !

Le fait de squatter le 1er Mai devait permettre et
a permis de vider cette journée, symboliquement
révolutionnaire, de son contenu.

Le Pen et l’AF-Front National en ont fait une journée
toute entière dédiée à la Pucelle d’Orléans et
à la haine xénophobe, raciste et antisémite !

Les Organisations syndicales réformistes ont peu
à peu ouvert les cortèges aux partis politiques
trahissant en passant, leurs idéaux, l’anti
étatisme et l’antipolitisme des origines et la Charte
d’Amiens de 1906 qui consacrait l’indépendance
du Syndicalisme et la méfiance vis-à-vis des
organisations politiques !

A cette liste de fumisteries déjà trop longue,
s’ajoute aujourd’hui la version toute sarkozienne
du rassemblement des "vrais travailleurs".
La "Famille et la Patrie" ne doivent pas être bien
loin !

Cela nous renseigne sur la notion élyséenne des
« vraies » valeurs. Tout ceci sent l’odeur rance
des « années 1940. Le » fumier de la division entre
de « bons français » qui se lèveraient tôt et de «
mauvais » qui se lèveraient tard ou qui seraient
« payés sans travailler ».

Vrai travail ???

Rappelons que c’est un quart de la jeunesse
privée d’emplois, des millions de femmes qui
gagnent 27% de moins que les hommes, des
travailleurs immigrés forcés de travailler sans droits
et sans papiers par des esclavagistes...
Le vrai travail en système capitaliste n’est-ce
pas tout simplement le droit d’exploiter des
individus pour le seul profit de la bourgeoisie ?

Le vrai travail ne permettrait-il pas de surexploiter,
encore plus, toujours plus, des millions de
salariés pour la plus grande joie des nantis, des
actionnaires, des banquiers ???

Toutes celles et tous ceux qui refusent
- la situation actuelle, conséquence de trahisons
successives et de mauvais coups portés à la
classe exploitée,
- l’appauvrissement social et économique,
- les divisions artificielles au sein de la classe
ouvrière, divisions entretenues par des organisations
plus enclines à occuper les postes au sein
de l’appareil d’Etat que de contribuer à créer les
conditions de la Révolution...
Toutes celles-là et tous ceux-là doivent se ressaisir
et en finir avec des errements qui n’ont que
trop durer.

Le 1er mai doit redevenir la date symbolique du
rejet de la société inégalitaire, de l’Etat et du
Capitalisme. Sans plus attendre, nous devons créer
les conditions objectives et collectives de la fin
de l’exploitation.

1er Mai révolutionnaire, A nous de le reconstruire !

1er Mai 2013
10 h Place Arago
Rassemblement Perpignan
Anarchiste

Coordination des Groupes Anarchistes

-----------------------------------------------------------
Librairie Infos 2bis et 2 ter rue Théodore Guiter (près de la place des Poilus) antich@wanadoo.fr
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center