A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours

Links to indexes of first few lines of all posts of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) France, France, Alternatif Curant OCL #225 - Pourquoi fixer à 2016 la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim ?

Date Sun, 10 Feb 2013 10:45:21 +0200


La fermeture de Fessenheim n’est pas acquise, car face à une large opposition (le PDG d’EDF ainsi que les salariés, la CGT et les directeurs de la centrale) on trouve un gou vernement qui n’est pas pourà une très large majorité. ---- L’arrêt des deux réacteurs de la centrale de Fessenheim a été promis par le candidat Hollande parce que ce sont les plus vieux du parc nucléaire français et qu’ils sont dans une zone sismique. L’arrêt du nucléaire était donc bien limité et délimité. Il importait de céder à la marge pour conserver l’essentiel et de faire un cadeau aux dirigeants d’EELV qui ont une base à contenter. Cette promesse d’arrêt relève de l’injonction paradoxale ou, en d’autres termes, du faire croire qu’on est contre le nucléaire tout en indiquant qu’on est pour.

Il fallait quelque
chose de concret, un os à ronger im-
médiatement, car promettre la réduc-
tion de 50 % de la part du nucléaire
pour 2050, ça faisait un peu léger pour
passer pour un antinucléaire. Quand la
Suède ou l’Allemagne voulaient fer-
mer en se donnant les moyens de ne
pas le faire, ils déclaraient au moins
l’arrêt complet pour dans vingt ou
trente ans.

Une fois le Président élu, on nous a
fait savoir que l’arrêt aurait bien lieu
(croix d’bois, croix d’fer...) mais en
2016. Pourquoi en 2016 ? Histoire de re-
pousser au plus loin un sujet qui
fâche ? Les plus enclins à l’humour
noir ont déclaré que ça laissait le
temps pour que ça pète avant la fin du
quinquennat, sans réellement croire
qu’il s’agissait là de la vraie raison de
cet arrêt différé. Plus sérieusement,
dans l’édito de Courant alternatif
n° 224, nous nous demandions si ce
n’était pas une fine tactique, celle de
resservir le même cadeau à EELV à un
an de l’élection présidentielle. C’est
sans doute pire que ça. Repousser la
fermeture à 2016, c’est donner du
temps à ceux qui s’y opposent pour
s’organiser et se lancer dans un lob-
bying effréné. D’ores et déjà, des pistes
sont indiquées qui permettraient au
gouvernement de déclarer la ferme-
ture de Fessenheim tout en sachant
qu’elle ne se fera pas. La fermeture
pourrait être déclarée, mais vu les dé-
lais administratifs (constitution du
dossier, promulgation du décret de dé-
mantèlement), sa mise en œuvre se-
rait repoussée à la mandature
suivante. Il suffirait donc que la droite
revienne au pouvoir et la centrale se-
rait sauvée. Même résultat en cas de
fermeture, mais non irréversible.

Le désormais fameux rapport Gal-
lois préconise que la durée d’exploita-
tion des centrales relève de
l’appréciation de l’Autorité de sûreté
nucléaire (ASN). Si le gouvernement
l’adoptait sur ce point, comme il l’a fait
sur de nombreux autres, il trouverait
là un moyen pour se débarrasser du
problème en se défaussant sur des ex-
perts. Comme d’autre part l’ASN, pour
que l’exploitation de Fessenheim
continue en toute sécurité, réclame
des travaux s’élevant à quelques di-
zaines de millions d’euros et devant
commencer avant juin 2013, on com-
mence à se dire qu’une décision tar-
dive de fermeture de cette centrale
n’est peut-être pas le fait du hasard.
Qui ferait remettre à neuf sa bagnole
avant de l’envoyer à la casse ?

Scylla (OCL-Lyon)
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center