A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours

Links to indexes of first few lines of all posts of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) Organisation Communiste Libertarie - Courant Alternatif CA #227 - Sumary + Edito

Date Sun, 10 Feb 2013 10:15:54 +0200


Sumary ---- Le numéro de février 2013 est sorti ---- mardi 5 février 2013, par admi2 ---- Edito - page 3 ---- Résistance aux grands travaux inutiles page 4 - La résistance anti THT en Cotentin ---- page 5 - Aéroport , l’épreuve de force ? ---- page 6, 7, 8 - Lutte No TAV à LYON -- page 9,10,11 - Vinci, le business du développement capitaliste -- Social ---- page 12, 13, 14, 15 -Seafrance, réappropriation ou dépossession ---- page 16, 17, 18 -Sidérurgie et restructuration ---- page 19 - Qui sommes nous ? ---- page 20, 21 -Accords de Wagram ---- Big Brother - page 22, 23 ---- Extrême Gauche ---- page 24, 25-Les temps sont durs --- Union Européenne -- page 26, 27 - Une nécéssité capitaliste -- Impérialisme ---- Page 28 -Georges Ibrahim Abdallah ---- Page 29 - Livres ---- Page 30, 31, 32 -Mali, une guerre annoncée

EDITO

“Quand l’alternance ne change pas la réalité”

Une personne sur sept, si l’on se réfère à la dernière étude de l’INSEE, est touchée par la pauvreté. Elle ne pourra que s’étendre tant que la crise économique perdurera, que le tandem Hollande-Ayrault persistera dans sa politique d’austérité budgétaire et salariale. Gestionnaires du Capital, ils n’ont pas d’autre choix. Bien sûr certains nous diront qu’ils ont pris la mesure du problème.

Mise en place d’un plan de lutte contre la pauvreté, le RSA a été revalorisé : moins de 10 euros par mois. Le SMIC a été augmenté : les 3 ou 4 millions de personnes concernées toucheront chacune 3 ou 4 euros de plus chaque mois !

« Les caisses de l’Etat sont vides » s’écriait F. Fillon alors Premier ministre. Face à cette réalité, nos socialo-écolos nouvellement élus doivent faire des choix douloureux. Ce qu’ils se sont empressés de faire suite au rapport Gallois, prônant un « choc de compétitivité ». Nos duettistes ont alors octroyé 20 milliards d’euros au patronat, en baisse de charges sociales sur trois ans. Cadeau que nous financerons en partie dès 2014 par l’augmentation de la TVA, soit près de 10 milliards qui sortiront encore de nos poches. Comme disait F. Hollande sur TF1 News : « L’alternance change le pouvoir mais ne change pas la réalité… »

C’est ce que découvrent les travailleurs de Florange, de Renault, de PSA et les milliers d’autres à qui l’on annonce des suppressions de postes, tant dans le privé que dans le public. Pour asseoir toutes ces mesures utiles au capital, le gouvernement peut compter sur la servilité des bureaucraties syndicales qui n’hésitent pas à signer des accords avec le MEDEF. Il en est ainsi de l’accord interprofessionnel sur la sécurisation de l’emploi paraphé voici peu, par la CFDT et la CGC puis par la CFTC, qui détricote un peu plus le code du travail et livre davantage les salariés aux patrons. Il est vrai que si l’on juge le reclassement de F. Chérèque, après son départ de la CFDT vers l’IGAS et à Terra-Nova (1), ce n’est pas un os que ses maîtres ont donné au chien servile mais un rôti bien dodu pour son avenir. C’est encore lui qui supervisera l’ensemble du plan gouvernemental anti- pauvreté. Mais ne nous illusionnons pas sur la radicalité des non signataires CGT/FO !

L’alternance n’a pas changé la réalité ! C’est ce que constatent et subissent aussi les Roms expulsés de leurs campements et jetés à la vindicte populaire. Les immigrés et travailleurs sans papiers sont traqués et pourchassés comme au temps de Sarkozy. Et n’ayons aucun doute : le chef d’orchestre E. Walls, ministre de l’intérieur, est bien SOCIALISTE. De ces mois de pouvoir socialo-écolo nous n’avons pas perçu grands changements. Ou alors, un zeste de semblant de démocratie et un rien de concertation médiatique pour gagner du temps, comme le constatent les résistants au projet de Notre Dame Des Landes et les occupants de la ZAD toujours en butte aux forces de répression. Le Capital impose ses exigences aux gestionnaires, il faut bien nourrir ses profits insatiables. Toujours plus de sueur pour les travailleurs, toujours plus de misère et de sang pour les peuples. C’est cette « réalité » qui commande l’intervention de la France au Mali. Les exactions et trafics en tous genres des chefs de bandes réactionnaires, qui sévissent dans toute la région trans-sahélienne, étaient connus de tous. Les dirigeants des pays riverains y trouvaient chacun leur profit, intérêt personnel ou étatique. Tous s’en accommodaient. Mais, que ces petits caïds locaux se permettent de sortir de leur territoire, pour aller « braquer Bamako » laissé en gérance à un gouvernement fantoche, c’en était trop. Car dans le coffre fort de Bamako, se trouvent les gisements d’or, d’uranium, de pétrole, de gaz … du « Parrain » français qui veille à ses intérêts économiques. Or comme pour tout cartel qui doit se faire respecter, notre mafia française étatiste et impérialiste, se devait de réagir et stopper ces caïds qui osaient la défier.

Renforcées en armes et soldatesques par la déstabilisation de la région (printemps arabes et surtout Libye), ces grenouilles nauséabondes du désert nourries financièrement, certes de kidnappings d’occidentaux ou autres trafics mais surtout par le Qatar ou l’Arabie Saoudite, se sont prises pour un bœuf. Qui de toute évidence se fera exploser. Cette intervention impérialiste débarrassera, sans doute, les Maliens de ces caïds fanatisés (dont certains sauront se revendre). L’objectif est bien de sécuriser la région. Non pour apporter la sécurité aux populations locales, mais pour que les sociétés du cartel franco-européen puissent se goinfrer et y exploiter les richesses du sous sol, en dépeçant le pays sans être trop dérangées par des rivaux : américains mais surtout Chinois, Indiens ou autres. Et, s’il en est qui saluent « les libérateurs », ne doutons pas que les peuples maliens s’interrogent avec inquiétude sur le sort que leur réserveront ces cartels maffieux re-débarqués en fanfare.

EN FRANCE ET EN EUROPE, AUSTERITE ET MISERE. AU MALI, GUERRE IMPERIALISTE ET MISERE.

PARTOUT C’EST LE CAPITALISME QU’IL FAUT COMBATTRE. Caen le 22 01 2013.

(1) - IGAS : Inspection Générale des Affaires Sociales.

Terra Nova : cercle de réflexion ou laboratoire d’idées progressistes socialisant.
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center