A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours

Links to indexes of first few lines of all posts of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) Grèce, L’usine autogérée de Viomijanikí Metaleftikí (Industrie Minière) à Thessalonique est en marche - Federation Anarchiste (France)

Date Wed, 30 Jan 2013 17:19:26 +0200


En mai 2011, la direction de l’usine de Viomijanikí Metaleftikí (Industrie Minière), une filiale de Filkeram-Johnson, entreprise de production de carreaux de faïence et de matériaux de construction, abandonne l’usine sans payer les plusieurs mois de salaires dus aux travailleurs. En réponse, les ouvriers de l’usine cessent le travail à partir de septembre 2011. L’Assemblée des travailleurs réunie le 25 janvier 2013 décide, à la quasi unanimité, que l’usine sera autogérée par les travailleurs, sans patron ni autres parasites ou médiateurs. L’usine autogérée ouvrira vers la mi-février 2013. ---- Voici ci-dessous le communiqué de l’Initiative Ouverte de Solidarité et de Soutien à la Lutte des Travailleurs de Viomijanikí Metaleftikí (Industrie Minière), publié sur la page web du Syndicat des Travailleurs (http://biom-metal.blogspot.gr/) de l’entreprise déjà autogérée.

En pleine crise, les ouvriers de Viomijanikí Metaleftikí (Industrial Minera) s’attaquent au cœur de l’exploitation et de la propriété.

Alors que le taux de chômage atteint les 30% et que leurs revenus sont réduits à néant, les travailleurs de Viomijanikí Metaleftikí (Industrie Minière) ont en assez des belles paroles, des promesses et des évasions fiscales. Sans salaire depuis mai 2011 et sans travail, leur usine ayant été abandonnée par ses dirigeants, ils prennent la décision lors de l’Assemblée Générale de leur syndicat de refuser un chômage de longue durée qui semble inévitable et de lutter pour reprendre l’usine entre leurs mains et la faire fonctionner par eux-mêmes. Dès octobre 2011, ils revendiquent, par une déclaration officielle, la création d’une coopérative ouvrière entièrement autogérée et la reconnaissance juridique du projet comme de tous ceux qui lui succéderont. Ils revendiquent également le versement des fonds nécessaires à la remise en marche de l’usine. Cet argent leur appartient, puisque ce sont eux qui créent la richesse de la société. Le plan qu’ils ont eux mêmes élaboré s’est d’abord heurté à l’indifférence totale de l’Etat et des diverses bureaucraties syndicales. Cependant, il a reçu un accueil enthousiaste de la part du mouvement populaire, qui a créé l’Initiative Ouverte de Solidarité à Thessalonique, puis d’autres initiatives dans de nombreuses villes du pays, et qui s’efforce depuis 6 mois de faire passer le message de Viomijanikí Metaleftikí à toute la société.

Viomijanikí Metaleftikí, c’est maintenant ! Les ouvriers n’attendront pas plus longtemps que l’Etat en faillite montre dans la pratique son intérêt et son soutien théorique (même les 1000 euros de soutien économique extraordinaire promis par le Ministère du Travail ne sont pas arrivés jusqu’aux ouvriers, le ministre de l’Economie Sturnaras n’ayant pas signé l’autorisation de subvention !) C’est maintenant que l’usine Viomijanikí Metaleftikí (Industrie Minière) doit se remettre en marche, comme toute autre usine qui a fermé, fait faillite ou qui licencie, mais en étant gérée par ses travailleurs, et non par des patrons anciens ou nouveaux. La lutte n’a aucune raison de se limiter à Viomijanikí Metaleftikí. Pour qu’elle se généralise et triomphe elle doit s’étendre à toutes les usines et entreprises fermées, car c’est seulement grâce à un réseau d’usines autogérées et occupées que Viomijanikí Metaleftikí pourra survivre et devenir la pionnière d’une organisation différente de la production et de l’économie, sans exploitation, sans inégalités et sans hiérarchies. Les usines ferment les unes après les autres, il y a deux millions de chômeurs, et la grosse majorité de la société est condamnée à la pauvreté et à la misère par un gouvernement tripartite, celui de la Troïka formée par le PASOK (les socialistes), ND ( Nouvelle Démocratie, parti conservateur) et le DIMAR (le parti de gauche démocratique), comme par les gouvernements antérieurs. Exiger que les usines passent aux mains des ouvriers est donc une réponse logique face au désastre que nous vivons au quotidien, et c’est la seule réponse possible face au chômage. C’est pourquoi la lutte de Viomijanikí Metaleftikí est aussi la nôtre. Nous appelons tous les chômeurs et tous les travailleurs, tous ceux qui subissent la crise, à se mettre aux côtés des travailleurs de Viomijanikí Metaleftikí et à les soutenir maintenant qu’ils commencent à démontrer par la pratique que les ouvriers n’ont pas besoin de patrons. Nous vous appelons à rejoindre une caravane de lutte et de solidarité qui arrivera à Thessalonique pour trois jours de lutte. Nous vous appelons à prendre part à la lutte et à organiser la bataille où que vous soyez, via des assemblées fonctionnant en démocratie directe, sans bureaucrate, pour faire disparaître tous ceux qui détruisent nos vies par une grève générale illimitée à caractère politique ! Ainsi toutes les usines et toute la production seront aux mains des ouvriers et nous pourrons organiser l’économie et la société que nous voulons : une société sans patrons ! Viomijanikí Metaleftikí, c’est maintenant ! Au travail ! Nous ouvrons le chemin pour que l’autogestion ouvrière soit partout. Nous ouvrons le chemin pour une société sans patrons.

Evénements :

Dimanche 10 février, 18h : Assemblée des Initiatives de Solidarité de toute la Grèce au cinéma Aléxandros.

Lundi 11 février :
Manifestation depuis le centre de Thessalonique (Kamara) à 17h00.
Concert dans le stade Ivanofio, à 20h00

Mardi 12 février : Tous à l’usine ! Rendez-vous 11h00 Kamara, 12h00 Ikea

Initiative Ouverte de Solidarité et de Soutien à la Lutte des Travailleurs de Viomijanikí Metaleftikí (Industrie Minière)

Transmis par l’Union Syndicale Libertaire – Relations Internationales http://athens.ese-gr.org/ (28 janvier 2013)

Traduction par Fédération Anarchiste, 29 janvier 2013.

[SOURCE : http://verba-volant.info/es/comienz...]

Mots-clés
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center