A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours

Links to indexes of first few lines of all posts of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) Fédération Anarchiste Italienne / IFA : Soutenir les luttes des camarades grecs (en)

Date Sun, 27 Jan 2013 15:24:03 +0200


Nous tenons à exprimer notre solidarité avec les camarades grecs qui, ces derniers jours, ont été violemment attaqués par la police grecque. Nous avons parlé de l’évacuation de la Villa Amalias et de Skaramaga, squat historique et symbole du mouvement libertaire athénien, et l’arrestation de centaines d’anarchistes qui avait réoccupé le squat de la Villa Amalias. --- Le mouvement anarchiste en Grèce a mis en place, ces dernières années, des réponses fortes face aux attaques impitoyables menées contre les travailleurs. Des réponses faites d’actions directes, de réappropriation des espaces physiques, en organisant des assemblées populaires dans les quartiers, l’autogestion en milieu de travail. Une réponse qui refuse toute forme de délégation qui emprisonne la volonté de changer ce système qui montre chaque jour ses limites.

Une réponse qui a su rassembler des dizaines de milliers
de personnes, travailleurs, étudiants, chômeurs, des
Grecs et des immigrants, parce que la lutte est celle de tous les
exploités, quelle que soit leur origine. Une réponse qui fait peur aux
patrons et à l’État, non seulement parce que cela montre qu’il y a une
alternative à l’atomisation sociale, l’aliénation et l’exploitation, mais
que cette solution est plus que jamais nécessaire. Nécessaire, car il est
maintenant clair que l’État et le capital ne font que détruire toute
relation sociale qui n’est pas médiée par l’argent ou par des rapports de
domination. Nécessaire parce que la crise appauvrit les classes
laborieuses et les classes moyennes et que ce n’est rien de plus qu’un
autre vol effectué par ceux qui gèrent l’argent et le pouvoir.

Les camarades grecs ont été en mesure de construire une réponse à ce crime
et pour cette raison, ils sont attaqués par la police soutenue en cela par
l’Aube dorée, groupe paramilitaire nazi. Ce n’est pas un hasard si, en
temps de crise et de mobilisations populaires, l’appareil d’État utilise
la main-d’œuvre fasciste. Il en a été ainsi en Italie, il en est donc
ainsi en Grèce en 2013.

En fait, la Grèce n’est pas loin de la péninsule italienne. Ici aussi,
l’État réduit à néant les résultats d’un siècle de luttes ouvrières et
populaires. Là aussi, l’État s’attaque aux mouvements sociaux, évacue les
sites occupés, attaque les travailleurs en lutte, tire des gaz lacrymogène
contre des étudiants, en battant jusqu’à ceux qui s’opposent à la
destruction de l’environnement et au militarisme. Pour cela, il est
nécessaire de rejeter la vision nationaliste de la crise, le non-sens de
la souveraineté monétaire au niveau national en tant que réponse à
l’Europe des banques. Il faut s’attaquer aux soi-disant différences
anthropologiques qui créent la crise, tout en se référant aux thèses
racistes. C’est une vision déformée qui assurera une plus grande
consolidation des mécanismes de discipline et de domination de l’État et
qui s’exprime, dans sa forme la plus complète, dans le sacrifice des
classes subalternes sur l’autel des guerres nationalistes.

Les luttes des anarchistes en Grèce sont nos luttes, nos luttes sont
celles des anarchistes grecs, tout comme sont nos luttes celles de celles
et ceux qui, partout dans le monde, s’opposent à l’exploitation classiste,
raciste et sexiste, et construisent, tous les jours, une société
d’individus libres et égaux.

Nous invitons tout le mouvement anarchiste à la plus grande solidarité
possible.

Fédération anarchiste italienne. Milan 13-1-2013

Traduction par Fédération Anarchiste francophone

From: relations-internationales@federation-anarchiste.org
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center