A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours

Links to indexes of first few lines of all posts of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) - Jusqu'à l'abolition du mariage... Le mariage pour toutes et tous ! (en)

Date Mon, 31 Dec 2012 12:54:07 +0200


Anti-patriarcat ---- Lille - GDALE ---- Jusqu'à l'abolition du mariage... Le mariage pour toutes et tous ! ---- L’hétérosexualité est une norme unique de vie et de rapports entre les individu·e·s, norme définie par le système capitaliste et le patriarcat. Elle est une des bases du système de domination que nous subissons, qui aliène les uns et opprime les autres. ---- L’espoir que certaines et certains avaient fondé dans le changement de « personnel politique » à la tête de l’État, s’est très rapidement mué en doute quant à la réelle évolution de la société dans les domaines relationnels et interpersonnels, pour ne citer que ceux-là. L'ouverture de la possibilité du mariage aux couples homosexuels n'est que le cache-sexe qui voudrait encore nous faire croire que le Parti Socialiste mène une politique de gauche. Plus d’égalité entre les individus et plus de liberté individuelle, cela ne peut se concevoir que dans un cadre sociétal où la volonté émancipatrice est le réel moteur des changements envisagés, une société où les divers systèmes de domination ont été abolis. Nous sommes loin du compte !

Le système hétéropatriarcal et cissexiste* exerce encore et toujours, au quotidien, ses violences symboliques, physiques et sexuelles contre les femmes, les lesbiennes, les gays, les bi·e·s, les personnes trans et les intersexes. Dans ce contexte, gagner le droit au « mariage pour toutes et tous » et le droit à l'adoption pour les couples de même sexe ne mettra pas fin à la situation de violences verbales et physiques, que subissent les individu.e.s qui ne sont pas des hommes cis* hétéros.

Le mariage reste une institution liée à la société patriarcale et étatique que nous rejetons. Il est le socle de la famille nucléaire traditionnelle – un couple hétérosexuel et éventuellement leur enfants, cellule de base du patriarcat. Il est la formalisation de l'appropriation du corps des femmes par les hommes et le terreau des violences sexistes et sexuelles. Le « mariage pour toutes et tous » est présenté comme une avancée qui permettra aux couples lesbiens et gays d’accéder aux mêmes avantages matériels que les couples hétéros. Pour autant, il ne permettra pas de nous débarrasser de l'homophobie.

Depuis plusieurs semaines, l'espace public hexagonal est saturé de discours violemment homophobes. Les mobilisations des 17 et 18 novembre derniers ont vu défiler des dizaines de milliers de personnes venues manifester contre le projet de loi d'ouverture du mariage aux couples homos. Le 17 novembre, une large coalition politique a rassemblé tout ce que le pays peut contenir de défenseurs de la famille, de la droite extrême à la gauche bien pensante. Le 18 novembre, un ensemble de groupuscules et fractions fascisantes est venu déverser son homophobie en employant la force, les matraques, la violence. Un silence complice accompagne ces manifestations violentes et haineuses. Plus globalement, celles-ci s'inscrivent dans un contexte de réaffirmation virulente de l'ordre patriarcal qui s’accompagne aussi par exemple d’attaques contre le droit à l'IVG.

Le mariage est une institution à abolir. Cependant tant qu'il existe, il est pour nous important qu'il soit accessible à toutes et tous. Si nous sommes dans la rue, ce n'est ni pour défendre la famille ni pour quémander à l'État une quelconque forme de reconnaissance. Si nous sommes dans la rue, c'est pour lutter contre toutes les dominations induites par la société hétérosexiste, quelles qu'elles soient.

* Une personne cis est une personne dont le sexe social correspond à celui assigné à la naissance. Le cissexisme est le système de domination affirmant la cissexualité comme norme, d'où proviennent les mécanismes d'oppression subis par les personnes trans.

------------------------------------------------

Manifestation pour l'égalité juridique et sociale ! Bastille 14h
Anti-patriarcat Luttes Sociales Région Parisienne

MANIFESTATION POUR L'EGALITE JURIDIQUE ET SOCIALE ENTRE TOU-TE-S,

quelque soit notre identité de genre ou notre sexualité !

DIMANCHE 16 Décembre à 14h à Bastille

Nous y serons pour défendre un point de vue anarchiste et diffuser le tract qui suit. Par ailleurs, nous signalons la présence d'un cortège radical qui s'est constitué à l'initiative d'organisations féministes, LGBT (Lesbiennes Gays Bi et Trans), de syndicats et d'organisations libertaires : il est très probable que vous nous trouviez aux abords de celui-ci, plutôt qu'avec les jeunesses socialistes et leurs soutiens. Pour nous, il est bien sûr hors de question de venir là-bas pour soutenir le parti au pouvoir en mal de popularité. Ce que nous voulons, c'est que l'Etat et les réactionnaires de tout poil nous laissent vivre notre sexualité comme nous l'entendons !


(texte du tract)

Lesbiennes, gays, bis ou trans :
nous voulons tout, maintenant !

"Ce que je pense c'est que l'idée fondamentale doit rester,
pour le mariage, pour les couples et pour la vie en général,
que l'humanité est structurée entre hommes et femmes"
(Lionel Jospin, PS, ex-1er ministre, 9 novembre 2012, sur Canal +)

"Oui à la famille, Non à l'homofolie"
(Banderole de tête de la manifestation homophobe du 18 novembre)

De l'extrême-droite fascisante à la gauche bien pensante (dont font partie beaucoup de président, ministres, députéEs et autres carriéristes socialistes), l'homophobie bat son plein ses dernières semaines, dans la rue comme dans les médias.

Pour nous, anarchistes, il va de soi qu'un être humain ne saurait être considéré comme inférieur à un autre, à cause de son identité de genre, de sa sexualité, de sa couleur de peau, de sa nationalité, de la langue qu'il-elle parle, de ses croyances ou de son origine sociale. Défendre l'égalité des droits pour tou-te-s nous semble donc important et nécessaire.

Mais ce n'est pas tout : l'égalité des droits gagnée par les femmes après des décennies de luttes acharnées n'a pas suffi à mettre fin à la situation d'oppression dans laquelle elles se trouvent encore. Le système patriarcal exerce encore quotidiennement ses violences, symboliques, physiques et sexuelles contre les femmes dans leur ensemble. De la même manière, gagner le droit au mariage ou à l'adoption pour les couples de même sexe ne saurait mettre fin à la situation de violence quotidienne, verbale et physique, que nous subissons quand nous osons affirmer nos pratiques de vie non-hétérosexuelles.
Le capitalisme, le système raciste et le patriarcat, avec la norme hétérosexuelle qu'il charrie, sont des systèmes de domination qui nous oppriment et se renforcent les uns les autres. Quand nous n'avons pas l'argent ou la bonne couleur de peau pour accéder aux endroits où nous pouvons nous sentir en sécurité, l'égalité des droits ne suffira pas à nous protéger. Quand nous nous affichons auprès de nos familles, nos amiEs ou dans la rue avec nos compagnons ou nos compagnes et que nous sommes rejeté-e-s et battu-e-s, l'égalité des droits ne suffira pas à nous protéger.


Lesbiennes, gays, bis, trans ou hétéros, pour atteindre l'égalité, la vraie, pas seulement celle sur le papier, nous savons que nous devons abattre le capitalisme, le patriarcat et l'hétérosexisme, le système de domination raciste et l'Etat.

Nous voulons pouvoir vivre nos vies comme nous l'entendons : entre hommes, entre femmes, entre hommes et femmes, seul-e, à deux ou à plusieurs, marié-e ou non, avec ou sans enfants, sous le même toit ou non... Nous voulons nous unir pour un soir ou pour la vie, nous aimer et nous désirer où nous le voulons et quand nous le voulons, de la manière qui nous semble appropriée.

Nous voulons tout ! Nous voulons l'égalité juridique et sociale !
Nous voulons l'abolition du genre et de la norme hétérosexuelle!
Nous voulons la révolution sexuelle, féministe, sociale et libertaire !

CGA Région parisienne region-parisienne@c-g-a.org | www.c-g-a.org
OLS Paris 21ter rue Voltaire 7501 Paris | ols.samizdat.net
& des camarades libertaires
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center