A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours

Links to indexes of first few lines of all posts of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) Mexico, Position de l'Alliance Anarchiste RÃvolutionnaire sur les ÃvÃnements du 1er dÃcembre (ca, en)

Date Sun, 09 Dec 2012 18:12:54 +0200


Aux organisations sociales ---- Aux mÃdias ---- A la classe ouvriÃre en gÃnÃral ---- Le 1er dÃcembre 2012 a eut lieu la cÃrÃmonie de la dÃmocratie bourgeoise qui concluait officiellement la sanglante administration de Felipe CalderÃn, qui transmet ainsi la charge prÃsidentielle au criminel Enrique PeÃa Nieto. En rÃalità il s'agit de la continuità d'un modÃle politique et Ãconomique prÃdateur qui continuera a dÃgrader les conditions d'existence de la classe ouvriÃre, pour continuer à assurer les intÃrÃts des grandes capitales. La cÃrÃmonie a eut lieu au milieu d'un dÃploiement excessif de forces de sÃcurità incluant une collaboration des organes de renseignements de l'Etat Majeur PrÃsidentiel avec la Police FÃdÃrale PrÃventive et divers corporations de la sÃcurità de la capitale.

Les actions qui se sont dÃroulÃes dans un premier temps, comme celle de la flagrante agression contre la communautà environnante en violant son espace de transition et d'activitÃs quotidiennes, dÃrivant du blocus de sÃcurità et des barrages policiers ont rencontrà dÃs le dÃbut le rejet explicite aussi bien du voisinage que d'amples secteurs de la sociÃtÃ. le dÃploiement excessif des forces de sÃcuritÃs que nous comprenons comme une provocation claire de l'administration fÃdÃrale entrante en direction de l'ensemble de la population, afin de signifier dÃs son commencement la maniÃre dont sera propagà l'incertitude, la terreur et la violence.

Tel est le cadre dans lequel des milliers de personnes et de nombreuses organisations sociales de tout le pays se sont rassemblÃs à proximità du Palais LÃgislatif de San Lazaro pour protester contre l'acte de possession de Enrique PeÃa Nieto. Les attaques de la police ne se sont pas faites attendre, en jetant des gaz lacrymogÃnes et des balles caoutchouc qui visaient directement les manifestants, causant des dommages graves et irrÃversibles aux compagnons. ces agressions augmentÃrent la tension, la rage, le sentiment dâimpuissance et le mÃcontentement gÃnÃralisÃ. C'est devant ces attaques que les secteurs sociaux ont commencà à user de la lÃgitime dÃfense. Ces tactiques d'auto-dÃfense, qui rÃpondirent à l'assaut policier avec son usage de la force disproportionnÃ, comme les actions de sabotages qui eurent lieu, ne furent à aucun moment prÃmÃditÃes par les anarchistes ou quelque autre organisation. Ces actions rendent comptent de la frustration de divers secteurs face au dÃsespoir qui prime dans la classe ouvriÃre qui voit ses conditions sans cesse paupÃrisÃes.

Nous reconnaissons les actions de sabotages et la confrontation directe contre les forces policiÃres comme moyens lÃgitimes de dÃfense qui se dÃveloppÃrent durant de la manifestation de maniÃre spontanÃe. Elles furent un recours employà par l'ensemble des organisations convoquÃes et Ãgalement dÃployÃes par les personnes qui passe habituellement par la place, Ãgalement dÃsespÃrÃes par les condition d'existence qui poussent à l'agonie. Nous remarquons que les dÃclarations du Gouvernement du District FÃdÃral qui accusent ouvertement le mouvement anarchiste en gÃnÃral et certaines organisations en particulier ne correspondent pas à la maniÃre dont se sont dÃroulÃs les faits. Il s'agit clairement d'une stratÃgie pour semer la dÃsorganisation, la dÃsarticulation du mouvement social et le mÃcontentement en ascendance visible, et d'un autre cÃtà de criminaliser le mouvement anarchiste.

La conjoncture actuelle que nous traversons se prÃsente à chaque fois en augmentant les tensions et antagonismes de classes. La crise gÃnÃralisÃe du Capital qui fait reposer ses coÃts sur le prolÃtariat, a rencontrà des dÃmonstrations de rejet tout autour de la planÃte. Le panorama national caractÃrisà par une recrudescence de signes de violence de l'Etat et du crime organisÃ, la nÃgation des droits concÃdÃs par la dÃmocratie bourgeoise dans son discours, tend à se montrer chaque fois plus hostile pour les familles de travailleurs. Le jeu dâÃchec du pouvoir continue de se mouvoir pour continuer à perpÃtuer les privilÃges des Ãlites Ãconomiques. La signature rÃcente du "Pacte Pour le Mexique" par les sbires du pouvoir est une dÃmonstration claire que l'administration entrante s'est positionnÃe pour mener jusqu'à ses ultimes consÃquences le modÃle nÃo-libÃral actuel. Ce "pacte" trace les rÃformes structurelles qui permettront de plonger le prolÃtariat dans un Ãtat ââde vulnÃrabilità totale.

Le retour du PRI au pouvoir exÃcutif avec PeÃa Nieto en tÃte Ãtait un mouvement nÃcessaire à la profondisation des reformes structurelles. Les antÃcÃdent criminels de l'actuel titulaire de lâexÃcutif avec la boucherie qu'il a ordonnà à San Salvador Atenco, la vague croissante de fÃminicides, la place des groupes du crime organisà dans l'Ãtat qu'il gouvernait, tout comme les cas de corruptions documentÃs et d'enrichissement de membres de son cabinet (il suffit de parler d'Osorio Chong titulaire du gouvernement, qui a Ãgalement permit aux Zetas d'agir en toute impunità quand il Ãtait gouverneur de l'Etat d'Hidalgo), sont des signes claires que l'administration utilisera les recours les plus nÃfastes pour mener à bien son projet de mort. Dans ce plan sont Ãgalement alarmantes les initiatives de rÃforme de la loi de sÃcurità publique qui prÃtendent attribuer une capacità majeure à l'Etat pour liquider les moindres signes d'opposition politique que ce soit. Ce que nous interprÃtons comme un signe clair de provocation contre la sociÃtà en gÃnÃral et le mouvement social et les groupes anarchistes en particulier. Cette question doit Ãtre considÃrÃe avec la plus grande prÃcaution afin d'Ãtre prÃparÃs face à l'assaut de l'Ãtat assassin qui se montre clairement. Des actions responsables et consÃquentes des secteurs actifs du prolÃtariat doivent pointer vers le dÃploiement d'une tactique et d'une stratÃgie qui nous permettra de rÃaliser comme une victoire immÃdiate la chute du rÃgime du PRI avec tous ses alliÃs politiques PAN et le PRD.

L'anarchisme en tant que thÃorie et pratique rÃvolutionnaires qui surgit dans un contexte historique spÃcifique du dÃveloppement de la lutte de classes, reprend les intÃrÃts authentiques du prolÃtariat jusqu'à son Ãmancipation du capital et de sa dictature gÃnÃralisÃe dans tous les aspects de l'existence. Nous ne sommes pas surpris de voir que d'amples secteurs de la population s'identifient avec ses principes gÃnÃraux. L'Etat et la presse bourgeoise avec son appareil idÃologique prÃtendent rÃduire l'anarchisme uniquement au dÃsordre gÃnÃralisÃ, le prÃsentant à un tel niveau d'abstraction et dâambiguÃtà qu'ils le dÃlÃgitiment tel qu'il est: une thÃorie rÃvolutionnaire authentique avec des principes politiques bien dÃfinis ainsi qu'une tactique et une stratÃgie concrÃtes.

Ainsi ils trouvent dans le mouvement anarchiste le bouc-Ãmissaire idÃal, auquel on peut attribuer l'origine des Ãpisodes insurrectionnels, mÃsestimant et rÃduisant les manifestations de mÃcontentement de la classe ouvriÃre à de simples actes de vandalismes provenants de groupes isolÃs. En ultime instance on trouve les conditions concrÃtes d'exploitation et de violence qui maintiennent la classe ouvriÃre, celles qui se trouvent au fond des actions dÃployÃes ce premier dÃcembre.

LâAlliance Anarchiste RÃvolutionnaire dÃnonce l'usage disproportionnà de la force Ãtatique, qui va des dÃtentions arbitraires de plus d'une centaine de manifestants en allant jusqu'à apprÃhender des personnes qui ne faisaient que passer par lÃ, sans remettre en cause l'usage de la violence.

Nous manifestons notre rejet total de l'opÃration dÃployÃe par le gouvernement de la Capitale, avec comme principal responsable, le criminel Marcelo Ebard, qui dans ses discours ne cesse de faire appel à l'Ãquità et au respect des droits humains.

Nous signalons que le recours à la violence contre les manifestations lÃgitimes du peuple s'est caractÃrisà indistinctement de la part des partis PRI, PAN et PRD, qui reprÃsentent le panorama actuel, chose trÃs prÃoccupante pour les organisations qui constituent une opposition rÃelle.

Ainsi mÃme nous exposons que les organisations Coordination Etudiante Anarchiste, Bloque Noir MÃxico et LâAppel de la Libertà (toutes trois membres de l'Alliance Anarchiste RÃvolutionnaire) et la Croix Noire Anarchiste, sont des groupes politiques qui depuis leurs revendications embrassent la thÃorie et la pratique anarchistes dans leur totalitÃ, c'est à dire qu'à partir respectivement des luttes Ãtudiantes, de la diffusion et de la propagande, et de la solidarità avec les prisonniers, elles apportent à la critique et à la lutte anarchistes, et avec ceci à la lutte rÃvolutionnaire en gÃnÃral et que ceci va plus loin que la conjoncture actuel ou un jour de manifestation.

Le mouvement anarchiste organisà et sÃrieux au Mexique, est un projet embryonnaire qui à travers de quelques groupes et individus qui se revendiquent comme tel, ont rencontrà dans cette posture les tactiques et propositions politiques nÃcessaires pour transformer la rÃalità en vigueur. Sans doute, le mouvement anarchiste tel quel, mÃme si il croÃt, ne dÃtient pas la capacità pour articuler, organiser ou conspirer une manifestation de l'envergure du 1er dÃcembre et nous disons à nouveau que ce fÃt le prolÃtariat mexicain dans un exercice lÃgitime de son auto-dÃfense qui a manifestà Ãnergiquement son mÃcontentement avec le retour du PRI et ce que cela reprÃsente.

Nous exigeons:

1. La libÃration immÃdiate et inconditionnelle des prisonniers.

2. L'arrÃt des persÃcutions contre le compagnon Josà Uriel Sandoval Diaz, Ãtudiant de l'UACM qui est en ce moment à l'HÃpital GÃnÃral aprÃs la perte de son Åil occasionnà par une balle en caoutchouc et que la police n'arrÃte pas d'accuser avec la menace de la dÃtention. Ainsi mÃme nous exigeons lâindemnisation des coÃts immÃdiats et futurs.

3. L'arrÃt de la fabrication de montages contre des groupes anarchistes maintenant une actività militante, tout comme la persÃcution et la satanisation mÃdiatique qui se fait de l'anarchisme et des ses sympathisants en gÃnÃral.

Nous rendons responsables et dÃnonÃons le Gouvernement FÃdÃral et celui de la capitale pour quelque tentative de dÃtention que ce soit, enquÃte prÃliminaire, tenue de procÃs-verbaux ou tout autre action judiciaire contre des groupes ou individus anarchistes et reconnaissons ces tentatives comme une revanche politique afin de nous utiliser comme boucs Ãmissaires.

La violence quotidienne à laquelle nous sommes soumis sous la dictature du Capital et de son organe de dÃfense l'Etat (qui rÃduit nos conditions à la misÃre et au pourrissement, persÃcutant l'opposition politique avec les actes les plus vils qui distinguent l'appareil d'Etat: torture, prison, disparitions forcÃes, etc.), n'est en rien comparable aux signes de rage et de frustration que des secteurs conscients du prolÃtariat dÃploient comme tactique. Nous disons à partir de ce moment, que les anarchistes comme entità endogÃne du prolÃtariat nous embrassons et revendiquons les manifestations dignes du mÃcontentement du peuple, contribuant à ce que celles-ci croissent qualitativement.

Pour l'anarchie.

Alliance RÃvolutionnaire Anarchiste formà des groupes: Blocs noirs, Magoniste autonome collectives, coordonnateur Ãtudiant anarchiste, Scarlet Revoltosa, anarcho Parti communiste, du groupe Black Flag, de la Jeunesse Libertaire, La flamme de la libertÃ

Pour l'Ãmancipation totale du prolÃtariat.


Traduction, Comità Editorial d'Anarkismo.net
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center