(fr) lettre d'A.Negri pour le meeting de Venise

holenweg (holenweg@vtx.ch)
Tue, 16 Sep 1997 22:55:53 +0200


A AA AAAA The A-Infos News Service AA AA AA AA INFOSINFOSINFOS http://www.tao.ca/ainfos/ AAAA AAAA AAAAA AAAAA

Prison de Rebibbia, Rome, le 10/9/97. LETTRE DE TONI NEGRI

Camarades, amies et amis,

Notre r=E9gion =93veneta=94 est riche et sa richesse a =E9t=E9 produite par= un esprit commun d=92entreprise. Les h=E9ros de cette transformation productive ne= sont certainement pas seulement les patrons, grands et petits, qui aujourd=92hui l=92exaltent : ce sont tous les travailleurs =93veneti=94, tous ceux qui ont= mis au service du bien commun, fatigue et intellectualit=E9, force de travail et force inventive; ils ont investi et accumul=E9 professionnalisme et coop=E9ration en r=E9seaux communs, au travers desquels l=92enti=E8re vie= des populations est devenue productive. Qui se rappelle du =93Veneto=94 des ann=E9es 50 et 60 sait combien a cout=E9= cet effort collectif de transformation : combien de mis=E8re et de luttes,= combien d=92ob=E9issance et de rebellions. Ce n=92est pas un peuple de =93petites= fourmis=94 travailleuses et bigottes. C=92est une multitude qui a toujours lutt=E9 par vagues successives, en premier contre l=92esclavage paysan par le biais de l=92=E9migration, puis contre l=92exploitation capitaliste en se constituant= en classe ouvri=E8re, enfin contre le travail salari=E9 en formant une nouvelle composition dot=E9e d=92un esprit commun d=92entreprise. Aujourd=92hui le= chemin de la modernisation est bien fini. Petit =E0 petit alors que cette nouvelle r=E9alit=E9 du monde du travail se d=E9veloppait en tant que nouvelle= composition dot=E9e d=92un esprit commun d=92entreprise, elle est arriv=E9e =E0= s=92opposer, =E0 l=92ext=E9rieur, =E0 la politique nationale, =E0 ses r=E8gles de= repr=E9sentation, aux proc=E9dures administratives et aux inexactitudes fiscales. D=92autre part,= en son interne, elle est port=E9e =E0 s=92opposer aux contradictions du= d=E9veloppement et doit affronter l=92=E9mergeance de nouvelles segmentations et in=E9galit= =E9s =E9conomiques et politiques, entre les citoyens producteurs. Ensembles ces crises ont des effets destructeurs sur la nature du mod=E8le de= d=E9veloppement et de la forme de citoyennet=E9, et vont donc ensemble combattues, en m=EAme temps et de mani=E8re =E9gale. F=E9d=E9ralisme et nouveau Welfare sont des dispositifs permettant de= s=92opposer =E0 ces effets n=E9gatifs. F=E9d=E9ralisme et auto-gouvernement local, r=E9appropriation de l=92administration par les citoyens-travailleurs,= nouvelles formes de repr=E9sentation, d=E9mocratie de la fiscalit=E9. Nouveau Welfare,= et donc nouvelles formes de modalit=E9 d=92assistance et de pr=E9voyance,= nouveaux services aux personnes et aux familles, r=E9invention de la formation (scolaire et permanente) et surtout revenu universel de citoyennet=E9 - r=E9formes donc qui r=E9pondent, toutes et chacune, =E0 la n=E9cessit=E9= d=92une soci=E9t=E9 dans laquelle vie et production se recouvrent.

F=E9d=E9ralisme et nouveau Welfare sont donc des politiques qui vont= ensemble, indissolublement li=E9es pour consolider la base commune de notre mode de produire. Comment peut-on pr=E9tendre que, dans les conditions =93venete=94,= le nouveau Welfare ne soit pas le produit d=92une d=E9mocratie de la= part=E9cipation? Ou que le f=E9d=E9ralisme soit la derni=E8re trouvaille pour exclure, encore= une fois, les citoyens travailleurs des d=E9cisions sur les conditions sociales= de la production? Il y en a qui s=92opposent =E0 une fondation f=E9d=E9raliste de= l=92entrepreneur politique du bien commun. Ce sont ceux, d=92un cot=E9, qui attach=E9s aux privil=E8ges des corporations fordistes du capitalisme traditionnel, ne veulent pas reconnaitre la singularit=E9 du d=E9veloppement productif= =93veneto=94; ce sont ceux, d=92autre part, qui sous le couvert de la s=E9cession, pervertissent les sacro-saints besoins d=92autonomie de cette soci=E9t=E9 prductive. Tous deux reprivatisent ce qui est devenu bien commun. Aux premiers, il faut rappeler que flexibilit=E9 et mobilit=E9 de la force= de travail (pour ne pas parler de celle de l=92intellectualit=E9 de masse) sont irr=E9versibles; le probl=E8me n=92est pas celui de s=92opposer =E0 la= nouvelle organisation du travail mais de garantir le salaire et la libert=E9 du travailleur post-fordiste. La nouvelle organisation du travail exige moins de Welfare corporatiste et plus, beaucoup plus de Welfare constitutif - constitutif de ce bien commun qui est la base du mode de produire (=E9cole= et formation permanente, services =E0 domicile pour les femmes qui travaillent, cr=EAches et assistance aux enfants, transports, r=E9seaux de communication, etc...) . Moins de =93mise =E0 la ferraille=94 et plus de vie. Elle est finie et finie= pour toujours l=92=E9poque de la n=E9gociation entre big government, big business= et big labour. A partir de maintenant seront seulement possibles les =93contrats sociaux=94= sur la base f=E9d=E9raliste qui touchent les dimensions de la r=E9partition de= la fiscalit=E9 et du revenu. Aux s=E9c=E9ssionnistes il faut dire que leur politique enferme dans= l=92=E9goisme le plus archaique la passion productive de l=92esprit commun d=92entreprise,= lui casse =E0 la base sa puissance expansive, en exclue innovation et intellectualit=E9, forme une =93race suisse=94 brutale et bigotte - qu=92il= n=92est donc pas bizarre que d=92ores et d=E9j=E0 les leghistes prof=E8rent un= discours raciste et expriment des relans fascites. Bien autre que la s=E9cession! Nous avons besoin d=92abattre toutes les fronti=E8res, celles qu entourent les r=E9gions, comme celles d=E9sormais ridicules qui pr=E9tendent d=E9finir les =E9tats-nation, celles qui= entravent les commerces. Et en m=EAme temps, nous avons besoin de pouvoir, pour emp=EAcher= les pouvoirs qui se cachent derri=E8re le march=E9 mondial de nous =E9craser= dans des cycles finianciers toujours, par nous, plus incontrollables et dans des op=E9rations sp=E9culatives irresistibles. Maintenant, seule une Europe politique, =E9conomique et sociale, une forte union de cet espace, peuvent configurer la m=E9diation des int=E9r=EAts= expansifs du nouveau mode de produire et des urgentes n=E9cessit=E9s de r=E9sistance= au pouvoir des corporations financi=E8res mondiales. Seule l=92Europe est un= espace ad=E9quat =E0 la constitution f=E9d=E9raliste du bien commun.=20 Mias puisque nous sommes r=E9unis, ici, =E0 gauche, racontons nous aussi nos limites et, comme dans les meilleures traditions pass=E9es, reconnaissons notre part de responsabilit=E9 dans la gravit=E9 de ce qui se passe en ce= moment.=20 Pourquoi seulement maintenant nous nous reconnnaissons f=E9d=E9ralistes? Pourquoi au moins depuis 20 ans, plut=F4t que de soutenir nous avons entrav= =E9 le d=E9veloppement des autonomies productives? Pourquoi nous n=92avons pas r=E9ussi tout de suite =E0 identifier les caract=E9ristiques du nouveau mode= de produire? Pourquoi nous n=92avons pas r=E9ussi =E0 inventer un syndicalisme= de =93l=92usine diffuse=94? Pourquoi sur les probl=E8mes de la fiscalit=E9 nous= avons toujours eu des positions moralisatrices et punitives? Pourquoi nous avons subi la construction du bien commun produit comme s=92il s=92agissait d=92un ennemi, au lieu d=92en anticiper le d=E9veloppement et de pouvoir en= repr=E9senter ainsi les articulations et les besoins?=20 Et pourtant il y a certaines parties de la culture politique de la gauche =93veneta=94 qui depuis 20 ans avaient compris ces dynamiques et y= agissaient en son sein : ils ont =E9t=E9 r=E9prim=E9s et quand ils ont r=E9ussi avec= grande vitalit=E9, =E0 survivre, il se sont reproduits comme des =93exil=E9s de= l=92int=E9rieur=94.=20 Bien, cette manifestation, au travers des formes qui l=92organisent, montre qu=92enfin une =93remise de peine=94 a =E9t=E9 proclam=E9e pour ces =93exil= =E9s de l=92int=E9rieur=94. Il est temps de le faire aussi pour des =93exil=E9s de l=92ext=E9rieur=94 et pour ceux qui combattent en prison.=20 Dans tous les cas, sans r=E9crimination, =E0 partir de maintenant, il s=92ag= it d=92aller de l=92avant unis. Il s=92agit de r=E9inventer et d=92exp=E9riment= er le programme de la nouvelle gauche par le bas, =E0 partir de la situation exceptionnelle (mais exceptionnellement grave de danger) qu=92est notre= =93Veneto=94.=20 Le travail ici a chang=E9, la subjectivit=E9 a ici aujourd=92hui, de= nouveau, son =93laboratoire=94.=20 Vive L=92autonomie.

infodiret(t)e Isole nella Rete ---------------- Meeting Europ=E9en de Venise 12-13-14 Septembre 1997 ---------------- http://www.ecn.org/pad/euro

-

-

C O N F L I T S

- - - - - - - - - - - -

european counter network - collectif kom(inter)net contact e-mail : samizdat@ecn.org www : http://www.anet.fr/~aris/ecn.html envoi de messages sur la liste : conflits_l@tao.ca

_____________________________________________________________ Pascal Holenweg, Gen=E8ve "Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne m=E9rite ni =E9gards, ni patience" (Ren=E9 Char) COMMISSION SOCIALISTE DE SOLIDARIT=C9 INTERNATIONALE CP 343 CH-1211 Gen=E8ve 4 Tel./Fax (22) 735.88.27 http://www.mygale.org/06/troubles http://www.home.ch/~spaw1265 E-mail : holenweg@vtx.ch _____________________________________________________________

****** A-Infos News Service ***** News about and of interest to anarchists

Subscribe -> email MAJORDOMO@TAO.CA with the message SUBSCRIBE A-INFOS Info -> http://www.tao.ca/ainfos/ Reproduce -> please include this section