(fr) Le Monde libertaire en proces

Francois Coquet (Francois.Coquet@univ-rennes1.fr)
Mon, 23 Jun 1997 13:53:27 +0200 (MET DST)


A AA AAAA The A-Infos News Service AA AA AA AA INFOSINFOSINFOS http://www.tao.ca/ainfos/ AAAA AAAA AAAAA AAAAA

Another topic in Le Monde Libertaire these days is its current problems with courts. As you may know, Le Monde Libertaire was sued both by right-wing leader Le Pen and cops former minister Jean-Louis Debre. The good new is that Le Monde Libertaire won the first judgement ; we wait for the second one which will occur at the beginning of july. Here are two papers : the first one deals with the judgement about Le Pen's charge ; the second one relates the recent session about Debre's one.

Un autre sujet dans Le Monde Libertaire ces temps-ci est constitue de ses demeles avec la justice. Comme vous le savez peut-etre, le Monde Libertaire a ete poursuivi a la fois par le leader d'extreme-droite Le Pen et par le precedent ministre de l'interieur Jean-Louis Debre. La bonne nouvelle est la victoire du ML dans la premiere affaire ; en ce qui concerne la seconde, il nous faut attendre le debut de juillet. Voici deux articles : le premier traite du jugement sur le proces Le Pen, le second raconte l'audience recente sur celui de Debre.

Andr'e Devriendt et le Monde libertaire relax'es

Le 3 juin dernier, le tribunal correctionnel de Paris a d'ebout'e Le Pen et le Front national de leur plainte contre Andr'e Devriendt, directeur de notre hebdomadaire le Monde libertaire.

On se souvient que le pr'esident du FN avait attaqu'e notre camarade pour " provocation au meurtre " parce que le M.L., quelques mois auparavant avait ins'er'e dans ses colonnes un dessin humoristique de Lasserpe.

Cette affirmation du sieur Le Pen contre l'ami Devriendt avait toutes les caract'eristiques de la bouffonnerie sinistre, du grand-guignol plut^ot, dans sa version saignante. Surtout lorsqu'on sait qu'Andr'e, entre 1952 et 1962, dans ces temps de honte pour la R'epublique fran,caise, colla d'innombrables affiches contre la guerre que la France menait contre les peuples de sa colonie et peignit des " Paix en Alg'erie " sur bien des murs de Paris et de sa banlieue. L'officier de parachutistes, Le Pen, dans le m^eme temps, se livrait `a d'autres activit'es moins humanistes.

En tout cas, la XVIIe Chambre a consid'er'e que le " caract`ere grotesque et caricatural du message v'ehicul'e " ^otait toute cr'edibilit'e `a l'accusation. Le Front national et ses conseillers en r'epression se voient priv'es l`a d'une jurisprudence qui leur aurait permis de tenter de juguler encore un peu plus la libert'e de la presse.

Mais que nos amis lecteurs ne rel^achent pas leur vigilance : le jeudi 12 juin, au m^eme endroit, le directeur du Monde libertaire aura `a r'epondre d'une plainte autrement plus s'erieuse que celle d'epos'ee par le clown en treillis camoufl'e du FN. A savoir l'ex-ministre de l'Int'erieur, M. Debr'e, pour, excusez-nous du peu, " injures, diffamation, provocations au meurtre ".

Ind'ependamment - si on ose dire - des questions de personnes et de l'attitude du Parquet, nous allons pouvoir appr'ecier, sans aucune illusion, h'elas ! le sens de la continuit'e de l'Etat des camarades ministres socialistes...

J.T.

Le minist`ere de l'Int'erieur contre le Monde libertaire

" Quelles sont, `a votre avis, monsieur Devriendt, les limites de la libert'e de la presse ? " Voil`a une bien 'etrange question dans la bouche d'un pr'esident de tribunal, surtout lorsqu'elle s'adresse au directeur de publication du Monde libertaire ! Chacune des personnes pr'esentes put n'eanmoins l'entendre en la XVIIe Chambre du tribunal d'instance de Paris le 12 juin 1997.

Encore une fois, notre hebdomadaire devait r'epondre `a des accusations des repr'esentants de sa vieille ennemie, la r'epublique bourgeoise. Comment donc, apr`es les tracasseries diligent'ees par l'extr^eme droite et Le Pen, se d'eclinait, ce jour-l`a, ce qui commence `a s'apparenter `a de l'acharnement judiciaire ?

L'ex-ministre de la Police, M. Debr'e - dont le grand-p`ere, le c'el`ebre m'edecin, admirait beaucoup Robert Louzon et les syndicalistes r'evolutionnaires, dont certains 'etaient anarchistes, du noyau de la Vie ouvri`ere des origines - a cru percevoir, dans une des chroniques de notre hebdomadaire, la possibilit'e de nous poursuivre sous trois chefs d'inculpation : diffamation publique envers les fonctionnaires de la police nationale ; apologie du crime de meurtre ; injures publiques envers des d'epositaires de l'autorit'e publique.

Sans doute, s'il s''etait agi d'un cas d''ecole, aurions-nous eu le droit de sourire... A-t-on d'ej`a vu, en effet, confrontation plus in'egale ? D'un c^ot'e, notre F'ed'eration anarchiste, c'est-`a-dire un millier d'adh'erents, le plus souvent des salari'es, des ch^omeurs et des retrait'es, un hebdomadaire, trois librairies et des locaux, des brochures, en grand nombre certes, et, rayonnant sur Paris et sa r'egion, une station de radio - et un coeur grand comme le ciel. Sur l'autre bord, l'Etat fran,cais, n'e de la fusion de l'app'etit de conqu^ete des Bourbons et de l'autoritarisme jacobin, quatri`eme puissance mondiale, forte de centaines d'avions de combat, de centaines de milliers de militaires et de nombreuses m'egatonnes d'explosifs nucl'eaires ; et nous ne citerons que pour m'emoire les soixante millions de citoyens, dont beaucoup sont dociles, les coffres-forts bien remplis par milliers et, enfin, toutes les forces de police - une solide d'efense du droit des propri'etaires.

Quelques-uns de nos qualificatifs auraient-ils troubl'e la qui'etude min'erale d'un tel monstre de puissance ? Le force ne lui suffirait-elle point ? Faudrait-il, en outre, qu'on l'ador^at ? On a pu le craindre en 'ecoutant le r'equisitoire du minist`ere public. Aujourd'hui, affirme ce dernier, sans l'ombre apparente d'un doute, la police serait du meilleur monde possible, parce que " r'epublicaine " et dot'ee d'un " code de d'eontologie ". Les anarchistes ont pass'e la mesure, continua-t-il : ils m'eritent qu'on leur applique la loi et que le jugement les condamnant soit publi'e dans leur hebdomadaire...

" Et le r'eel, monsieur le procureur, que faites-vous du r'eel ? " lui r'epondit en substance notre avocat, Me Jacobi, apr`es qu'il eut contest'e les qualifications des inculpations, 'evidemment outr'ees. Et de citer cette enqu^ete internationale men'ee par trois juristes non fran,cais au sein de la police hexagonale - sous la houlette de la Ligue internationale des droits de l'homme dont le pr'esident, `a l''epoque, s'appelait Giacobi - et qui conclut `a l'existence de racisme dans la police de la R'epublique. Le fonctionnement des forces de r'epression, y compris dans les soci'et'es dites d'emocratiques, ne poserait-il aucun probl`eme, surtout, comme le pr'ecisait Me Jacobi, dans " une p'eriode o`u les id'ees de la droite extr^eme progressent " ? Enfin le pouvoir politique n'est-il pas trop complaisant envers les services de police ? Bien s^ur, il viendrait `a l'id'ee de personne, en tout cas d'aucun libertaire de la F'ed'eration anarchiste, de penser une telle chose du proc`es qu'on nous fait... Quelle r'eponse le tribunal donnera-t-il `a sa propre interrogation s'agissant des limites de la libert'e de la presse ? Verdict le vendredi 4 juillet.

J. Toublet

******************************************** Retrouvez le Monde Libertaire sur le site : http://www.minitelorama.com/~alain/mls.html ******************************************** Le Monde Libertaire, 145 rue Amelot, 75011 PARIS France ********************************************

****** A-Infos News Service ***** News about and of interest to anarchists

Subscribe -> email MAJORDOMO@TAO.CA with the message SUBSCRIBE A-INFOS Info -> http://www.tao.ca/ainfos/ Reproduce -> please include this section