(fr) Hors la loi ! (Senario pour la suite)

a-infos-request@tao.ca
Mon, 24 Feb 1997 10:37:23 GMT


A AA AAAA The A-Infos News Service AA AA AA AA INFOSINFOSINFOS http://www.tao.ca/ainfos/ AAAA AAAA AAAAA AAAAA

HORS LA LOI ! --------------

(SCENARIO POUR LA SUITE)

Contre la loi Debre', contre une nouvelle e'tape de la politique anti-immigr= e's=8A

LE GRAND ME'RITE de la de'claration de de'sobe'issance des cine'astes aura e'te' d'affirmer un refus personnel, concret et autonome par rapport aux partis et organisations politiques.

LE GRAND DANGER du mouvement des pe'titions qui l'a suivi, c'est qu'en son sein meme, on tente de minimiser ce geste de de'sobe'issance en invoquant la ne'cessite' de "bonnes" lois contre la "mauvaise", en se revendiquant d'une "bonne" identite' fran=E7aise ou citoyenne contre la "mauvaise" qui seule, serait raciste=8A

LE GRAND DANGER, c'est le renoncement =E0 l'autonomie, programme' par ceux qui affirment d'avance que " ce sera le boulot des hommes politiques " de faire les bonnes lois et de trouver le bon usage de l'Etat.

EN RE'ALITE', ni la droite, occupe'e aujourd'hui =E0 courir derrie`re le FN, ni la gauche qui a cre'e' le certificat d'he'bergement et tant de mesures anti-immigre's, ne sortiront du role qu'elles se sont attribue'es. Depuis vingt ans, tous les politiciens se sont employe's =E0 appliquer dans les faits ce principe de " pre'fe'rence nationale " qu'ils de'noncent chez Le Pen - c'est =E0 dire qu'ils ont fait de l'immigre' le bouc e'missaire de la "crise de l'emploi" (de moins en moins de travail produit de plus en plus de richesses). Des grognements porcins de Pasqua aux infamies de Mitterrand sur les seuils de tole'rance, des blagues de Chirac sur les odeurs aux de'clarations de Sylla sur les quotas, ils n'ont jamais cesse' de flatter d'une main un racisme qu'ils feignaient de combattre de l'autre. Et de fait, les politiciens n'appliqueront jamais d'autre politique car ils savent qu'il n'y en a pas d'autre possible sans rupture cette socie'te' =E0 laquelle ils ont attache' leur sort. Tous ceux qui, =E0 gauche comme =E0 droite, parlent de "maitriser l'immigration" ont de la bouillie humaniste-nationaliste dans la bouche et une matraque dans leur poche.

D'ores et de'j=E0, en de'cidant d'eux-memes de leur action, les sans-papiers ont remporte' cette pre'cieuse victoire : apparaitre au grand jour, e'chapper =E0 la " clandestinite' " dans laquelle des lois toujours plus restrictives condamnaient toujours plus d'immigre's. Ils ont marque' des points =E0 chaque fois qu'ils ont su rester autonomes et utiliser leurs soutiens au lieu de se faire manipuler par eux. Ils ont recule', souvent jusqu'=E0 la piste d'embarquement d'un charter, quand ils ont cru la parole de repre'sentants de l'Etat.

C'est parce que nous avons tire' les le=E7ons de leur lutte, mais aussi de tant de luttes sociales depuis de'cembre 1995 (et bien avant), parce que nous savons que les attaques contre les foyers immigre's visent ce sens de la solidarite' que nous avons, par exemple, de'fendu avec les re'sidents de Nouvelle France =E0 Montreuil, parce que nous savons que l'accroissement de la terreur anti-immigre's vise =E0 de'tourner sur eux la juste cole`re que suscite le pre'sent ordre social, parce que nous savons que la pre'carisation toujours plus grande de leurs conditions de travail et de vie n'est que la pointe avance'e d'une tendance ge'ne'rale =E0 la pre'carisation du travail salarie' aux noms des ne'cessite's de l'Economie (la fameuse flexibilite'), et que les faire travailler ici dans des conditions du Tiers Monde revient =E0 faire pression sur les salaires de tous, parce que s'opposer =E0 la politique anti-immigre's, c'est s'opposer a= u flicage ge'ne'ralise' qui se de'veloppe en meme temps qu'augmentent les manifestations d'insoumission et la conscience de l'absurdite' du syste`me social : parachutistes dans le me'tro au nom de la lutte antiterroriste, rafles dans les quartiers populaires au nom de lutte antidrogue et anti-islamiste, controles au facie`s, multiplication et interconnexion des fichiers, vide'o-surveillance=8A

Pour toutes ces raisons, c'est en notre propre nom que nous appelons non seulement =E0 de'sobe'ir =E0 la loi Debre', mais =E0 la combattre, ainsi que= les lois Pasqua, Joxe, et toutes celles qui ont chaque fois apesanti un peu plus la xe'nophobie d'Etat.

Que nous appelons =E0 s'organiser de manie`re autonome pour pratiquer une de'sobe'issance quotidienne :

- En s'opposant =E0 la de'lation des " situations irre'gulie`res " sur le lieu de travail, dans les administrations, les mairies, les e'coles, les hopitaux, les caisses d'assurance maladie, etc.

- En s'opposant aux rafles et controles aux facie`s.

- En participant =E0 la campagne de harce`lement d'Air France et, plus ge'ne'ralement, en s'attaquant =E0 toutes les socie'te's et institutions qui mettent en oeuvre la xe'nophobie d'Etat.

Collectif contre l'apartheid social partie prenante de la Coordination Sans Nom La Bonne Descente 64 rue Re'be'val, 75019 Paris

------------------------- Diffusion : European Counter Network ECN - Paris e-mail: ecn@altern.org http://www.anet.fr/~aris/

***A-INFOS DISCLAIMER - IMPORTANT PLEASE NOTE***

A-Infos disclaims responsibility for the information in this message.

******** The A-Infos News Service ******** COMMANDS: majordomo@tao.ca REPLIES: a-infos-d@tao.ca HELP: a-infos-org@tao.ca WWW: http://www.tao.ca/ainfos/