(fr) Expulsion de Saint-Bernard (suite)

counter@francenet.fr
Fri, 23 Aug 1996 15:55:08 +0200


PREMIERES INFOS SUR LA JOURNEE DU 23 AOUT 96
--------------------------------------------

C'est =E0 7h30 que les flics ont boucle' les abords de l'eglise Saint-Bernar=
d
occupe'e depuis pre`s de 2 mois par les sans-papiers de "Saint-Ambroise".
Un dispositifs impressionnant d'occupation militaire de toute une partie du
quartier de la Goutte-d'Or (Paris 18e). Des CRS et des Gardes mobiles en
pagaille : 7 escadrons de Mobiles et 8 compagnies de CRS.

Les flics ont charge' sur la place ou` se trouvaient pre`s de 200 personnes
rassemble'e la`, ayant passe' la nuit devant l'e'glise ou l'ayant rallie'
au petit matin. Les flics ont de'fonse' la grille et attaque' la porte
principale de l'e'glise a` la hache.

Pendant ce temps la` sur la place e'clatent de e'chauffoure'es, des
manifestants presents - totalement encercle's - tentant de s'opposer a` la
progression des forces de police.

Dans les rues allentours commencent a` affluer d'autres personnes :
habitants du quartier), sympathisants alerte's par te'le'phone, militants
anti-racistes et syndicalistes. Dans chaque rue c'est le face a` face avec
les cordons de CRS ou de Gardes Mobiles. Les slogans fusent ("Nous sommes
tous des sans-papiers", "Police partout, justice nulle part",
"Chirac-Petain meme combat"), le ton monte, les manifestants, qui arrivent
toujours plus nombreux, doivent essuyer plusieurs charges violentes. La
rage est telle que les gens ne bougent pas.

Ceux qui sont dans l'e'glise tentent de re'sister. Les flics font irruption
et matraquent violemment tout ce qui passe a` porte'e de matraques... Il y
a eu un blesse' grave (traumatisme cranien), peut-etre deux... Les flics
utilisent des gazs lacrymoge`ne... Des enfants sont matraque's...

9h15 les familles et les gre`vistes de la faim sont e'vacue's. Les "blancs"
et les "noirs" sont se'pare's et ambarque's vers des destinations
diffe'rentes. Une soixantaine de militants vers des commissariats, les
greLes "blancs" et les "noirs" sont se'pare's et ambarque's vers des
destinations diffe'rentes
vistes de la faims vers des hopitaux militaires (Saint-Mande' et
Kremelin-Bicetre), les sans-papiers vers le centre de re'tention de
Vincennes.

Pre`s de 150 personnes sont toujours encercle's sur la place. Dans les rues
autour la foule se fait nombreuses. Echauffoure'es, petit corte`ges de
manifestants, tentatives pour bloquer les cars des flics... La situation ne
sera "normalise'es" que vers 11h30.

Les encercle's de la place sont relache's. Un corte`ge part a la de'rive
dans le quartier. Le gouvernement annonce qu'il y aurait une centaine de
re'gularisations et 200 expulsions : quatre "charters" sont pre`s a` partir
de l'ae'roport de Roissy. Rendez-vous est pris place de la Re'publique a`
18h pour une manif.Plus que jamais la lutte continue.

Un militant du Scalp-Reflex (Paris)

---------------------------------------------------------

EUROPEAN COUNTER NETWORK - PARIS / FRANCE
--------------------------------------------------------------
Ecn c/o Reflex - 21 ter, rue Voltaire, 75011 Paris (France)
--------------------------------------------------------------
eMail : counter@francenet.fr
Samizdat : http://www.anet.fr/~aris/
A-Infos : http://www.lglobal.com/TAO/ainfos.html
TAO: http://www.lglobal.com/TAO/