(fr) "Des papiers pour tous"

counter@francenet.fr
Tue, 23 Apr 1996 17:06:07 +0200


_______________________________________________________
CONFLITS_L
--------------------------------------------------------------

COMMUNIQUE

Aujourd'hui mardi 23 avril 1996 le collectif "Des papiers pour Tous" qui
soutient par ses actions la lutte des familles africaines de St ambroise a
d=E9cid=E9 d'occuper l'agence commerciale d'Air France avenue des Champs
Elys=E9es pour:

- protester contre les expulsions forc=E9es d'=E9trangers auxquelles Air Fra=
nce
collabore en offrant ses avions et son personnel

- pour demander aux personnels (pilotes, h=F4tesses, stewards) de refuser
d'embarquer des personnes non-consentantes, le plus souvent scotch=E9es aux
si=E8ges, ou piqu=E9es au valium.

- pour exprimer notre solidarit=E9 aux sans papiers en lutte pour la
r=E9gularisation de leurs situations.

- pour exiger l'abrogation des lois discriminatoires (Joxe, Marchand,
Pasqua, Toubon) et le retrait du projet de loi Debr=E9.
- pour r=E9affirmer le principe de libert=E9 de circulation des personnes
quelques que soient leur origines.

A l'occasion de cette action nous appelons le public a boycotter les lignes
d'Air France au profit d'autres compagnies tant que celle-ci se conduira en
auxiliaire de police.

Sign=E9 : Collectif "Des Papiers pour Tous"

-------------------------------------------------------------

RESISTANCE =C0 LA XENOPHOBIE D'ETAT
DES PAPIERS POUR TOUS LES SANS-PAPIERS

Le 18 mars dernier, 300 e'trangers sans papier ont occupe' l'e'glise
Saint-Ambroise pour revendiquer leur re'gularisation. Les premiers jours,
des centaines d'autres ont spontane'ment rejoint l'occupation, mettant en
lumie`re le caracte`re absurde et inhumain de lois qui, cense's re'gler un
"proble`me de l'immigration", contribuent en fait a` produire la
clandestinite'. D'emble'e, les organisations caritatives ont choisi de
restreindre la lutte collective en refoulant ceux qui voulaient la
rejoindre. Ces associations attache'es aux droits de l'homme sont certes
oppose'es aux lois Pasqua a` cause de leur inhumanite', mais admettent le
principe essentiel qui les fonde: la ne'cessite' du controle des flux
migratoires.

La question pose'e par les "sans-papiers" se re'sume alors a` une
conjonction de cas individuels pour lesquels le gouvernement propose
de'sormais une "application humaine de la loi". Cet accent, mis sur
l'aspect humanitaire, est justifie' par le pragmatisme et le souci de ne
pas exposer les "sans-papiers" de Saint-Ambroise. Mais, cette sollicitude
ne pourra au mieux aboutir qu'a` la re'gularisation de quelques dossiers,
rejetant dans la clandestinite' tous ceux dont le dossier n'aura pas e'te'
retenu et les dizaines de milliers d'invisibles qui n'auront meme pas e'te'
pre'sente's.

Depuis vingt ans, la politique constante de l'Etat a consiste' a` renforcer
sans cesse l'arsenal anti-immigre's. La situation faite a` des dizaines de
milliers de personnes qui vivent ici est devenue impossible, au point que
refusant d'etre a` chaque moment de leur vie sous la menace de l'expulsion,
quelques centaines d'entre eux, s'appuyant sur leurs re'seaux
communautaires et familiaux ont de'cide' de rendre visible le scandale des
conditions qui leur sont impose'es en apparaissant publiquement.

Au moment ou` l'Etat s'apprete a` aggraver encore la politique
anti-immigre's (projets Toubon et Debre'), poser la question des
"sans-papiers", c'est re'affirmer le droit de tous les individus a`
circuler librement et a` s'installer ou` ils le veulent. Une campagne pour
la re'gularisation des "sans-papiers" ne pourra se de'velopper qu'a`
condition que tous les "sans-papiers" qui le de'sirent puissent rejoindre
cette lutte . Ils sont la principale force a` meme de contester dans les
faits ces lois racistes.

=46ace aux attaques contre les immigre's, la lutte actuelle ne doit pas
rester isole'e ! Aux possesseurs de papiers d'engager, partout ou` ils le
peuvent, des batailles contre les pratiques discriminatoires et les rouages
du dispositif de controle.

Il ne tient qu'a` nous d'intervenir, personnellement et collectivement,
dans les lieux publics et les administrations ou` les droits des e'trangers
sont bafoue's. Le 5 avril, nous avons occupe' l'ANPE Denfert-Rochereau ou`
il avait e'te' de'nonce' et arrete' par la police un "sans-papiers".
Organiser des collectes pour recueillir des fonds afin de financer le
retour des expulse's ? Ouvrir avec les "sans-papiers" qui souhaitent
rejoindre la lutte un nouvel espace ? A nous d'imaginer tous les moyens de
faire reculer l'emprise de la socie'te' de controle, a` nous de prendre
l'initiative !"

Collectif Des papiers pour tous,
21 ter, rue Voltaire, 75011 Paris
Te'l: 48 07 82 54.

_______________________________________________________
EUROPEAN COUNTER NETWORK - PARIS / FRANCE
--------------------------------------------------------------
Ecn c/o Reflex - 21 ter, rue Voltaire, 75011 Paris (France)
--------------------------------------------------------------
eMail : counter@francenet.fr
Samizdat : http://www.anet.fr/~aris/
A-Infos : http://www.lglobal.com/TAO/ainfos.html
TAO: http://www.lglobal.com/TAO/
-------------------------------------------------------------
_______________________________________________________