(fr) dlmucel_12 [1/2]

counter@francenet.fr
Sat, 23 Mar 1996 09:39:25 +0100


DANS LE MONDE UNE CLASSE EN LUTTE
----------------------------------

Numero 12 - Janvier 96
Publication diffusee gratuitement

---------------------------------------------------------------

Le but de cette publication est de faire connaitre le plus largement
possible, et independamment de toute interpretation, les luttes telles
qu'elles se deroulent dans le monde entier. Nous savons que son contenu est
forcement incomplet a la fois quant aux luttes ainsi recensees et quant a
une description analytique de leur deroulement. Ce sont essentiellement des
raisons pratiques (time and money) qui conditionnent ces imperfections. Il
ne tient qu'a ceux qui peuvent l'avoir entre les mains d'y remedier tant
soit peu.

Chacun peut l'alimenter en fournissant les informations memes breves sur
les luttes dont il peut avoir connaissance, soit directement, soit par tout
autre moyen; chacun peut s'y associer de la maniere qui lui convient (aide
redactionnelle ou materielle, suggestions et critiques bienvenues ).
=46orcement tres succinctes pour les raisons deja invoquees, les information=
s
peuvent comporter des inexactitudes eventuellement rectifiees a posteriori.
De meme par suite de delais de parution et d'acheminement des publications
venant du monde entier des informations recentes peuvent se retrouver avec
d'autres datant de mois voire d'annees anterieurs .Chacun peut obtenir des
copies des documents dont ils sont extraits contre remboursement des
photocopies et fais d'envoi. La periodicite dependra de materiaux eunis,
des possibilites materielles et de la diffusion.

Pour les memes raisons strictement materielles , nous ne pouvons envisager
pour la diffusion que des depots en librairie ou l'envoi en nombre a celui
ou ceux qui se chargeraient d'une distribution autour d'eux. Toute aide
pour ces depots est plus que souhaitee.

Pour ne pas penaliser les isoles, nous leur proposons, non pas d'envoyer de
l'argent, mais six enveloppes timbrees a F 2,40 a leur adresse toujours
pour eviter frais et travail. Adresse pour toute correspondance:

ECHANGES ET MOUVEMENT,
BP 241, 75866 PARIS CEDEX 18, FRANCE

---------------------------------------------------------------

=46RANCE
-------

LES LUTTES DE NOVEMBRE -DECEMBRE FERONT L'OBJET D'UN NUMERO SPECIAL DIFFUSE
ULTERIEUREMENT. UN EXEMPLAIRE D'UN PROJET QUI QUI DOIT ETRE COMPLETE PAR
CHACUN A ETE ACRESSE A CHAQUE CORRESPONDANT POUR QU'IL PUISSE APPORTER
CRITIQUES ET INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES ( NOTAMMENT SUR LE PLAN LOCAL ) .
CHACUN PEUT DEMANDER L'ENVOI DE CE PROJET S'IL DESIRE Y CONTRIBUER.

---------------------------------------------------------------

AERONAUTIQUE
--------------

USA
*12/95 - Apres avoir rejete fin novembre des propositions pour un nouveau
contrat, les 32.500 travailleurs (1/3 de l'effectif total) de Boeing
(affilies a l'International Association of Machinists and Aerospace Workers
) ont accepte apres 69 jours de greve, de nouvelles propositions comportant
augmentations de salaires (10%),le maintien de divers avantages sociaux
et un certain contr=F4le de la sous-traitance.

---------------------------------------------------------------

AUTOMOBILE
-----------

=46RANCE
*5/1/96 - Un sous- traitant de Peugeot, Floquet Monopole pres de
Montbeliard (127 travailleurs) occupent l'usine contre la vente de l'usine
vetuste pouvant presager des licenciements.
Pour les memes raisons, deux dirigeants de Spillers Foods Agen SA
(nourriture pour chiens et chats) sequestres par les travailleurs (143) en
greve dans l'usine pres d'Agen contre un projet de fermeture par le groupe
anglais repreneur Dalgety.
*3/10/96 - Autant en emporte l'Oise: "Je m'oppose a la fermeture de l'usine
" qu'il disait le Chirac candidat a Creil le 10/2/95. Moyennant quoi,
l'usine Chausson de Creil sera fermee et les comperes Renault et Peugeot se
partageront le reste: Genneviliers et Asnieres pour Renault , Meudon pour
Peugeot. Les deux mettront un peu de fric au pot pour toute une cuisine qui
disperse les 2.700 survivants de Chausson ( 17.000 en 1975) en
preretraites, formations et differentes usines des deux groupes.

ALLEMAGNE
*19/12/95 - Volkswagen, alors qu'il palabre avec les syndicats allemands
sur les salaires et le temps de travail transfere des fabrication en
Slovaquie: dans son usine de Bratislava dont la production a decuple depuis
1993, il n'y a pas de robots mais des ouvriers qualifies payes le dixieme
de ce que leur equivalent toucherait en Allemagne: pas besoin d'aller en
Chine, c'est la porte a c=F4te. Promesses pour l'avenir europeen?

---------------------------------------------------------------

COMMUNICATIONS ET MEDIA
------------------------

=46RANCE
*16/1/96 - Centre de tri de Marseille, 96 jours de greve au printemps 95
termines par un accord notamment sur les retenues sur salaires, accord non
respecte d'ou greve de la faim d'un postier le 9/1/96 suivi de trois autres
trois jours plus tard. Ceux-ci doivent etre hospitalises le 15/1/96 alors
que les 12 et 13, les flics interviennent pour delivrer trois cadres
sequestres pendant 20 heures. Negociations en cours.

---------------------------------------------------------------

DISTRIBUTION
-------------

BELGIQUE
*28/10/95 - 5 supermarches GB (groupe de 28.000 salaries) en greve un
samedi , pourtant apres un accord sur le statut des employes transferes
avec le secteur transport de la firme a un sous-traitant (voir n=B0 11).En
cause dans cette lutte une restructuration avec l'instauration de la
flexibilite

---------------------------------------------------------------

ELECTRONIQUE- INFORMATIQUE
----------------------------

=46RANCE
*28/11/95 - Les quinquagenaires a la casse- IBM veut supprimer 420 emplois
sur 12.000 ( ce meme nombre d'emplois a ete vire en 5 ans passes) : on
cherche des candidats a pousser eventuellement vers la sortie a 51 ans. A
l'autre bout IBM embauche des temporaires...

---------------------------------------------------------------

ENERGIE-MINES
--------------

AFRIQUE DU SUD
*5/12/95 - Plus fort que les coups de grisou et les accidents mortels. Les
groupes miniers s'inquietent des consequences de la propagation du SIDA sur
le recrutement et la productivite de leur force de travail( la maladie
decimerait la main-d'oeuvre la plus performante).Entre 15 a 20% des 370.000
mineurs sont positifs, taux en expansion rapide favorise par les conditions
de logement en dortoirs et la seule "distraction " des bordels annexes pour
des emigres venant de tous les Etats limitrophes. L'echec des campagnes de
prevention fait envisager une politique "familiale " de construction de
cites minieres comme au 19eme siecle en Europe: non seulement prevention et
soins coutent "cher" (le quart des lits d'h=F4pital de la mine occupe par de=
s
malades du Sida) c'est une "cause nationale" comme les mines fournissent
10% du PIB et la moitie des exportations.

AUSTRALIE
*22/12/95 - 67 mineurs de bauxite de Comalco filiale de CRA du trust
minier RTZ (1ere compagnie miniere mondiale) a Weipa (Queensland)
tributaires d'une convention collective revendiquent une rallonge pour
avoir le meme salaire que 630 autres mineurs ayant opte pour des contrats
individuels de travail ( le systeme a ete invente en Nouvelle Zelande et
implante en Australie depuis 1993 pour tenter d'eliminer toute action
collective). Ils se sont mis en greve, (ce qui, par des mouvements de
solidarite a presque paralyse le pays) et ont obtenu 8% de rallonge a
partir de mars 94 (voir n=B0 11). Les 67 mineurs ont installe a la sortie du
port des mineraliers de "piquets flottants" qui ont bloque tout le trafic;
20.000 dockers et marins se sont mis en greve illimitee et un appel a la
greve avait ete lance pour les 25.000 mineurs de charbon . L'enjeu du
conflit n'est pas seulement la defense de la centrale syndicale que les
directions minieres tentent d'eliminer du circuit de fixation des salaires,
mais la revendication d'un meme salaire pour un meme travail faisant piece
a une tentative de division des travailleurs par la fixation de salaires a
la tete du client dans des contrats individuels. ( voir lutte des
transports de Marseille)

---------------------------------------------------------------

ENSEIGNEMENT
-------------

HONGRIE
*8/10/95 -10 a 20.000 etudiants manifestent devant le parlement pour faire
annuler l'instauration de frais de scolarite mensuels.

RUSSIE
*27/11/95 - Les enseignants de 37 ecoles d'Arkhangelsk en greve pour que
leurs salaires soient payes a temps et pour qu'ils soient doubles pour
equivaloir la moyenne de l'industrie
*12/12/95 -4.000 enseignants de la Republique du Dniestr en greve depuis 6
jours avec un comite de greve pour plus de salaires et l'amelioration des
conditions de travail. 74 ecoles sont fermees.
=46INANCE

=46RANCE
*5/1/96 -Deux dirigeants de l'Union des Mutuelles de l'Avesnois ( 50
travailleurs) a Maubeuge sequestres toute une journee contre un plan de 45
licenciements

BELGIQUE
8/11/95 -Societe Generale greve d'une journee pour l'amenagement de
licenciements et la garantie d'emploi suite a restructuration.

IMMIGRATION- ESCLAVAGE - EMIGRES DE PARTOUT
---------------------------------------------

CHINE
*26/12/95 - L'essor incontr=F4le des Zones Economiques Speciales dans les
zones c=F4tieres de l'Est a entraine l'exode d'une population flottante d'un=
e
bonne centaine de millions qui, de l'aveu des dirigeants, constitue un
"danger qu'il faut absolument contr=F4ler" tout en creant d'une part des
disparites de developpement qui font craindre un eclatement du pays et un
affaiblissement du pouvoir central au profit d'une classe bourgeoise locale
qui s'enrichit .
*3/12/95 - Longyang village pres de Shenzhen (Zone economique speciale pres
de Hong Kong) Suite a un incident entre des migrants travaillant sur une
route et un villageois et a l'intervention musclee de la police arretant
quelques ouvriers, plusieurs centaines d'ouvriers envahissent le village,
mettent a sac le siege du parti communiste et attaquent les cadres du
parti. La police des emeutes retablit l'ordre en ouvrant le feu: 6 tues et
plus de 100 blesses
*3/1/96 - 19 ouvrieres (ou ouvriers) brulees vives dans l'incendie du
dortoir de l'usine.

BRESIL
*23/1/96 - 1.500 familles de paysans sans terre ont envahi une fazenda de
13.000 ha , 700 km a l'ouest de Sao Paulo

BAHREIN (EMIRATS ARABES)
*26/1/96 - Crise et ch=F4mage pour 30.000 bahre=EFnens alors que 66% de la
population active est formee d'immigres - esclaves. Emeutes de la misere (
voir n=B0 6) couvertes par des tentatives de divisions entre clans religieux=
.
Les derniers troubles ( incendies, bagarres,...) ont ete durement reprimes
par polices et services speciaux formes de Pakistanais et Baloutches
commandes par un anglais. Plus de 2.000 arrestations.

BANGLADESH
*5/8/95 -Apres le viol d'une fillette de 14 ans par des policiers, la
population armee de batons et de fourches attaque le poste de police de
Dinajpur, qui tire dans le tas: 7 morts, des blesses et le couvre feu.
Comme l'emeute s'etend, le gouvernement arrete 3 flics et en mute 30 autres
- pour les proteger sans aucun doute de la vindicte populaire.

AMERIQUE LATINE
*6/95 - en moyenne, 45% des besoins de base des travailleurs ne peuvent
etre satisfaits. Les plus bas salaires sont au Nicaragua ou 20% des
travailleurs recoivent un salaire inferieur au minimum legal ( 70% des
besoins non couverts), au Perou (90% ) . Au Venezuela 45% de la population
active procedent du secteur "informel" aux salaires les plus bas et sans
couverture sociale aucune. En Argentine ( 20% des besoins non couverts)
alors qu'au Bresil, 1/3 des travailleurs recoivent le minimum legal de 82$
par mois (410 F)
INDUSTRIE ALIMENTAIRE

=46RANCE
*10/1/96 - Piquets de greve bloquant les camions a l'entree de l'usine
d'Arles de traitement du riz de Rivoire et Carret-Lustucru (124
travailleurs) pour les salaires et reduction du temps de travail sans perte
de salaires.

USA
* 28/12/95 - Staley ( Decatur, Illinois) - filiale de Tate and Lyle, trust
anglais du sucre et "sweeteners" .Apres 40 mois de lutte qui avait debute
par une greve perlee contree par un lock out, 56% des survivants des 700
grevistes ont accepte un nouveau contrat de travail ( qui comporte
notamment des equipes de 12 heures avec quelques modifications dans les
autres conditions de travail). Mais seulement la moitie d'entre eux
pourront retrouver leur emploi car des modernisations durant les mois
ecoules ont reduit les effectifs necessaires pour faire tourner l'usine de
800 a 400. Beaucoup devront accepter les indemnites de licenciement alors
que les jaunes (travailleurs temporaires de remplacement) devront etre mis
a la porte

=46RANCE
*15/11/95 - Saumur ( ouest de la France) , Ackerman, conditionnement de
vin: un ouvrier en bout de chaine ( confection des palette) qui travaille
torse nu a cause de la chaleur, licencie (apres 14 ans de boite) pour
"insubordination" : debrayage des 3/4 des travailleurs, sequestration de
deux dirigeants delivres par les flics, blocage des camions n'ont rien fait
et le licenciement "pour faute grave " vient d'etre confirme par les
Prud'hommes.

---------------------------------------------------------------

INDUSTRIE CHIMIQUE
------------------

=46RANCE
*4/1/96 - L'usine Facel , filiale de Spontex( 75 ouvriers) dans le Doubs,
occupee depuis le 28/12 pour les salaires.
*11/1/96 - Le repreneur allemand de Job- Parilux (papier de luxe) prevoyant
de licencier 155 travailleurs sur 283 ont evacue l'usine occupee depuis le
2 janvier sous le chantage a la designation d'un mediateur, mais restent en
greve pour le maintien d'au moins 30 emplois .
*31/10/95 - LES 800 travailleurs d'Unilever ( lessive et detergents)
d'Haubourdin pres de LIlle s'etant opposes par une greve de 12 jours a 122
licenciements, ont finalement accepte - une minorite 77% de 66% des
inscrits - le passage de 40 a 32 h pendant 2 ans avec une reduction globale
de 10% de salaires

---------------------------------------------------------------

LUTTES GLOBALES -MANIFESTATIONS- EMEUTES
------------------------------------------

PAKISTAN
* 2/10/95 - 20eme greve generale en 95, de 24h appelee par le MQM (Mohajir
Qaumi Movement) soutenant les immigres musulmans venus de l'Inde apres la
partition en 1947 et traites comme sous- proletariat. et protestant contre
l'assassinat de 3 militants: 3 morts de plus a Karachi.

=46RANCE
* 30/12/95 - Vendanges exceptionnelles.Les flics ont recense en 1995 :6.000
"evenements " ( du vandalisme a l'emeute) contre 4.500 en 94 dans 1017
"quartiers sensibles". Ils se raclent les meninges pour essayer d'en
trouver les "causes" et se sont quand meme apercus que la "mobilisation
policiere " du plan vigipirate avait eu l'effet inverse de ce qui etait
escompte: il a multiplie lesdits" evenements" , plus de flics, plus de
violence. Au cours du premier semestre 95, les mineurs sont en cause dans
45% des vols avec violence.
*8/11/95 - Progression des embauches en 1994 , mais seulement en contrats
temporaires ( 65% de moins de 6 mois ) qui representent 73% des nouvelles
embauches
*1995 - La realite du capital: de 1980 a 1984 la duree du travail
(officielle) a augmente aux USA, Canada, Italie, Suede; elle a ete
stationnaire en GB, Pays-Bas, Danemark, Belgique et legerement diminue en
=46rance et en Allemagne ( bien sur le travail noir et les heures sup non
recensees ne sont pas inclus dans ce bilan)
*3/11/95 - La Grande Ceinture incontr=F4lee: Vigneux et Montgeron (Banlieue
Est) :bris de voitures et de vitrines, 6 arrestations - Evry et Grigny(
banlieue sud est) tir au lance pierre contre un poste de flics- Stains
(banlieue Nord )voitures maltraitees a coups de barres de fer.- Vengeance
d'un meurtre dans un commissariat a Laval ( beaucoup plus loin a l'Ouest )
: les jeunes de tous les quartiers descendent dans le centre et brisent ,
pillent ;brulent et se battent la journee avec les flics.