(FR/ENG) DE LE MONDE. . .#11

curtis price (cansv@igc.apc.org)
Tue, 23 Jan 1996 00:20:45 +0000


(Please let us know if this did not transmit properly. Write:
cansv@igc.apc.org)

DANS LE MONDE UNE CLASSE EN LUTTE
Publication diffusee gratuitement
Le but de cette publication est de faire connaitre le plus largement
possible, et independamment de toute interpretation, les luttes telles qu'elles se deroulent dans le monde entier. Nous savons que
son contenu est forcement incomplet a la fois quant aux luttes ainsi
recensees et quant a une description analytique de leur deroulement. Ce sont essentiellement des raisons pratiques ( time and m
oney ) qui conditionnent ces imperfections. Il ne tient qu'a ceux qui
peuvent l'avoir entre les mains d'y remedier tant soit peu. Chacun peut l'alimenter en fournissant les informations memes breves
sur les luttes dont il peut avoir connaissance, soit directement,
soit par tout autre moyen; chacun peut s'y associer de la maniere qui lui convient (aide redactionnelle ou materielle, suggestions
et critiques bienvenues ). Forcement tres succinctes pour les raisons
deja invoquees, les informations peuvent comporter des inexactitudes eventuellement rectifiees a posteriori. De meme par suite d
e delais de parution et d'acheminement des publications venant du
monde entier des informations recentes peuvent se retrouver avec d'autres datant de mois voire d'annees anterieurs .Chacun peut obten
ir des copies des documents dont ils sont extraits contre
remboursement des photocopies et fais d'envoi. La periodicite dependra de materiaux reunis, des possibilites materielles et de la diffusion.
Pour les memes raisons strictement materielles , nous ne pouvons
envisager pour la diffusion que des depots en librairie ou l'envoi en nombre a celui ou ceux qui se chargeraient d'une distributio
n autour d'eux. Toute aide pour ces depots est plus que souhaitee.
Pour ne pas penaliser les isoles, nous leur proposons, non pas d'envoyer de l'argent, mais six enveloppes timbrees a F 2,40 a leu
r adresse toujours pour eviter frais et travail. Adresse pour toute
correspondance:
ECHANGES ET MOUVEMENT, BP 241, 75866 PARIS CEDEX 18, FRANCE
NUMERO 11 - NOVEMBRE 95

AU MOMENT OU CE BULLETIN EST REDIGE , LA VAGUE DE GREVES ET DE
MANIFESTATIONS EN FRANCE (ETUDIANTS, CHEMINS DE FER, METRO ET BUS, POSTES, ETC..) CONTINUE ENCORE DE S'AMPLIFIER SANS QU'IL SOIT POSSI
BLE DE DIRE QUEL COURS ELLE VA PRENDRE. LE PROCHAIN BULLETIN Y FERA
UNE LARGE PLACE. AVEC CE QUE CHACUN VOUDRA BIEN TRANSMETTRE D'APRES SON EXPERIENCE .

AGRICULTURE

USA
* 16/2/95 - 500 ouvriers des champignonnieres manifestent a
Watsonville (Californie) contre des diminutions de salaires atteignant 25% en deux ans et le droit de rejoindre le syndicat United Farm Wor
kers .
* 8/95 - Pres de 400 cueilleurs de fruits de la ferme VCNM a Salinas
( Californie) sont en greve pour protester contre le harassement sexuel des femmes, les bas salaires et le manque d'hygiene la pl
us elementaire ( toilettes, eau potable); dans leur quasi unanimite
ils ont decide de rejoindre la syndicat U A W
MEXIQUE
* 28/6/95 -des paysans sans armes, membres de la Southern Peasant
Organisation se rendant a un meeting anti gouvernemental sont attaques pres de la ville de Cocynca de Benitez dans l'etat de Guerrero
: 18 morts. Trois nuits plus tard les paysans incendient la mairie de
la ville et la situation d'emeute oblige le gouvernement a engager des poursuites contre les policiers assassins.

AUTOMOBILE
USA
* 20/1/95 - Une greve sauvage de 4 jours de 6.700 ouvriers de General
Motors (AC Delco Complex) a Flint (Michigan) fait rapidement fermer 10 autres usines de GM qui rapidement accepte d'embaucher 663
ouvriers dans les 18 mois a venir.
* 28/2/95 - Les ouvriers de Pirelli Armstrong (pneumatiques)
reprennent le travail apres qu'un jugement du National Labor Relations Board eut decide que leur greve etait une "pratique de travail inco
rrecte" allouant 1 million de $ (5 millions de F) de dommages
interets a la firme par semaine de greve si celle-ci continuait. 80 des 850 grevistes sont licencies pour "mauvaise conduite " pendant la
greve.

31/3/95 - Le syndicat UAW ordonne la reprise du travail apres 9
heures de greve de 5.700 ouvriers de Chrysler a l'usine de boites de vitesses de Koloma ( Illinois) contre la sous-traitance.
* 31/3/95 - 1.000 ouvriers de General Motors a Pontiac (Michigan) en
greve contre des transferts avec perte d'avantages notamment d'anciennete: reglement boiteux apres 6 jours de greve.
* 2/4/95 - 200 ouvriers de Delta USA ( sieges de voitures) a Monroe
(Michigan) en greve sur les conditions d'un nouveau contrat ( pas d'augmentations depuis trois ans)
AUSTRALIE
* avril 95 -Pieces detachees pour l'automobile- BTR Nylex , Melbourne
en greve force rapidement le 11 avril Toyota et Ford de reduire leur production: gagnent 9% et l'embauche des seuls syndiques ap
res une semaine de greve.
BRESIL
* 4/4/95 - 20.000 ouvriers de General Motors a Sao Paulo en greve
pour un nouveau contrat
CANADA
* 5/1/95 - 24 h d'occupation de l'usine General Motors de St Therese
(Quebec) obtiennent le transfert d'un contremaitre bien que la
direction ait obtenu un jugement ordonnant la fin de l'occupation
pourtant soutenue par le syndicat.
JAPON
* Mars 95 - Exportation de Detroit :Zama ( Nissan Town) la principale
usine Nissan et veritable symbole de l'automobile au Japon ferme pour une bonne part de ses activites avec de nombreux licencieme
nts dans une ville entierement dominee par cette firme et ses
sous-traitants. C'est la premiere "operation " de ce genre depuis le seconde guerre mondiale. Nissan a annonce qu'il transferait de plus
en plus ses productions hors du Japon, en partie a cause du taux
eleve du yen et en partie dans la cadre d'une baisse des couts de production et des restrictions necessitees par la competition mondia
le.
MEXIQUE
* 8/3/95 - Dans la foulee des greves dans la Maquiladora (voir
ci-apres sous electronique), 3.000 ouvriers de AAMSA (composants electriques pour Nissan et Toyota) occupent une usine et etendent leu
r greve a 3 autres: ils gagnent 20% d'augmentation.
* 13/3/95 - Les ouvriers de Coclisa (sieges de voitures pour Ford)
gagnent par leur greve 22%
*3/11/95 - La devaluation de 50% du peso (dont l'effet a ete une
recession entrainant la perte de 1 million d'emplois) a entraine un effondrement de l'industrie automobile: le marche de Chrysler, Gen
eral Motors,Ford, Volkswagen et Nissan s'est reduit de 73% avec le
licenciement de 40.000 ouvriers. Il faudrait 6 ans de salaire a un ouvrier pour acheter la voiture la moins chere; mais les voitures
haut de gamme se vendent tres bien a une classe de nantis encore
plus enrichis par les speculations financieres recentes.
ITALIE
*13/10/95 - Le maillon faible du systeme. Fiat doit mettre a pied
20.000 ouvriers sur 85.000 travailleurs apres une semaine de greve des routiers qui , partie de Mirafiori ( Turin) s'est etendue a to
utes les usines du groupe, y compris a l'usine ultra moderne de Malfi
au Sud. C'est la resultante d'une sous-traitance en cascade dans les transports interusines, les derniers de la chaine etant des
transporteurs individuels qui reclament 30% d'augmentation des
remunerations. Se termine la 17/10 par un accord.
GRANDE BRETAGNE
* 17/11/95 - Greve sauvage chez Ford: 1.000 ouvriers a Dagenham pres
de Londres et 200 a Southampton debraient apres le rejet par les leaders syndicaux des propositions pour un nouveau contrat concer
nant les 22.000 ouvriers des 12 usines Ford ( 4,75% ce mois et dans
un an 4,50% ou le meme taux que l'inflation plus 0,50%,refus de reduction des horaires de 39 a 37 h). Situation confuse : la greve
sauvage cesse le 22/11/95 car elle n'a pas entraine les autres
ateliers ou usines: les syndicats veulent organiser un vote sur ces propositions ( en 4 annees, la productivite Ford GB s'est accrue d
e 84% )
* 22/11/95 - Un vote pour la greve des ouvriers de Vauxhall sur les
salaires ( proposition de 3,50% sans reduction d'horaire) ( 83% pour les membres du TGWU et 73% de ceux d'AEEU ) ne se traduit dans
les mots d'ordre syndicaux que par un boycott des heures
supplementaires
BATIMENT

ALLEMAGNE
*1994-1995 - Plus de 500.000 ouvriers "illegaux" sur les chantiers de
plus de 300.000 sous-traitants (plu du quart des ouvriers du secteur) principalement sur les enormes chantiers de Berlin, venant
aussi bien de l'Est que de l'Ouest, recrutes souvent par des agences
vereuses ou journaliers embauches sur le tas a des salaires d'autant plus bas que leur situation est plus precaire et "irreguliere
" , devant lutter pour le simple paiement de leurs salaires (de
nombreuses greves de chantiers pour ce seul motif utilisant souvent la meilleures arme de blocage, l'occupation des grues)

BOIS,PAPIER,CARTON

CANADA
* 21/2/95 - Greve des ouvriers de Macmillan Bathurst Inc. ( papier
carton ) a Toronto contre une tentative de la direction d'imposer un temps de travail plus long par des heures sup obligatoires et d
es equipes de travail dans le week-end .
* mars 95 - 60 ouvriers d'une usine de maisons prefabriquees en bois
a Rotorua en greve pour 3% de rallonge.La greve eclate lorsque la direction suspend plusieurs ouvriers qui ont propage un appel sy
ndical de boycott des produits de l'usine.
AFRIQUE DU SUD
* 13/6/95 - Les ouvriers d'une scierie en greve pres de Nelsprint
(Transvaal) sont attaques alors qu'ils manifestent contre l'embauche de jaunes. Les flics tirent: 84 blesses.

CHIMIE

FRANCE
* 6/11/95 - 32 h de greve des 830 travailleurs qui occupent les
cristalleries de Baccarat suffisantes pour: un 13eme mois et 0,7 % d'augmentation

COMMUNICATION ET MEDIAS

AUSTRALIE
*10/4/95 - La tele ecran noir pendant un jour de greve des acteurs.
PHILIPPINES
* 28/4/95 - les travailleurs de Philippine Long Distance Co (
telephones) en greve illegale contre le reniement des promesses de la firme devant etre consignees dans un nouveau contrat.
FRANCE
* 7/11/95 - Un "facilitateur " charge de regler une greve de 5 jours
des facteurs du 19eme arrondissement de Paris
* 22/9/95 - Greves tournantes ponctuelles dans les centres de tri de
l'ouest suite a la suppression d'un train postal desservant la Bretagne qui se transforment a Nantes et au Mans en une greve total
e contre une reorganisation du travail qui prend fin le 26/9 sans
resultat tangible.
COREE DU SUD
* debut juin 95 - 6 delegues syndicaux de Korean Telecom en greve de
la faim dans la cathedrale de Seoul et 7 autres dans un temple bouddhiste , partie de la longue lutte contre la privatisation et r
estructuration. Les flics font irruption dans la cathedrale et
arretent les leaders. Le 10/6 20.000 etudiants et ouvriers dans les rues de Seoul pour la liberation des 13 emprisonnes
INDE
*19/6/95 - Bien que le gouvernement ait declare leur greve illegale ,
450.000 travailleurs des telephones en greve illimitee a l'appel des syndicats pour le maintien de leur statut dans la privatis
ation projetee. Menace de faire intervenir l'armee.
GRANDE BRETAGNE
* 25/11/95 -5.000 postiers en greve sauvage en Ecosse contre des
changements dans les equipes bien que le syndicat UCW ait donne l'ordre de reprise: 12 millions de lettres en souffrance.

DISTRIBUTION

USA
* 6/4/95 - 32.000 travailleurs des supermarches de Californie en
greve contre les conditions d'un nouveau contrat. Une des chaine, Lucky ansd Save Mart lock-oute 14.000 travailleurs. La greve se term
ine le 15/4 lorsque le syndicat Food Workers Union accepte le gel des
salaires et une reduction des contributions au fonds d'aide gere par le syndicat.
BELGIQUE
* 18/10/95 - Un commando ouvrier en action - La lutte des
travailleurs du groupe de grande distribution GIB, associe a la multinationale Exel, contre une restructuration impliquant la denonciation de
toutes les conventions existantes et l'embauche des nouveaux a des
salaires largement inferieurs sans garantie d'emploi , s'eternisant devant un refus de discussion, le parking du depot d'Exel a Har
en a ete envahi par un commando de plus de 70 travailleurs qui ont
creve les pneus des camions de livraison.
IRLANDE
*3/2/95 - 3 semaines de greve aux magasins Knightgale a Dublin en
solidarite avec un travailleur licencie obtient sa reintegration et l'ouverture de discussion sur les salaires et conditions de trava
il
SUEDE
* 21/7/95 -60 employes de 3 magasins du trust US du jouet "Toys R Us
" gagent la solidarite des dockers qui bloquent les conteneurs en Suede et au Danemark. La direction cedes partiellement sur salai
res et conditions de travail fin aout apres 3 mois de greve.

ELECTRONIQUE-ELECTROMENAGER
CHINE
* 16/1/95 - Greve sauvage d'une journee de centaines d'ouvriers de
National Panasonic, filiale de la firme japonaise Matsushitaa Electric dans la zone economique speciale (SEZ de Zhuhai , pres de M
acao pour une rallonge de 430 F a 575 F par mois, plus de conges
payes et de meilleures conditions de vie dans les dortoirs de la firme
MEXIQUE
*8/2/95 - Plus de precisions sur la greve a RCA Thomson a Ciudad
Juarez ( voir n 10). Le succes de la greve est du a l'intervention de centaines de travailleurs des usines voisines qui ont bloque l'
entree le 7/2 lorsque la direction essaya de redemarrer la production
ce qui entraina l'occupation de l'usine: une heure apres la direction cedait. La greve avait entraine l'arret immediat de 3 autre
s usines de RCA aux USA. Le succes de cette greve a entraine une
vague de greves dans la Maquiladora proche. En janvier et fevrier , ce secteur a connu 14 greves ( contre une seule dans la meme perio
de de 1994) , dans l'automobile(voir ci-dessus) et a Vestimex, Casima
de Juarez, Controles de Temperature et l'usine textile Diskies (voir sous TEXTILE).
Analysant cette vague de greves, le quotidien de Mexico El Diario
commentait:" Dans tous ces cas, les leaders syndicaux furent depasses par ceux qu'ils representaient lesquels obtinrent qu'ils soient
ecartes. Un comite local d'arbitrage des conflits soulignait de meme
qu'il y avait une tendance vers "un nouveau type de conflits hors du cadre legal, comme l'occupation des ateliers sans meme un qu
elconque preavis de greve"
FRANCE
* 13/10/95 - Comment piquer l'argent dans la poche des travailleurs-
Bull : 54% des 11.500 travailleurs de Bull et filiales sont devenus leurs propres actionnaires pour... 3,9 % du capital.. et une p
lace de potiche au conseil d'administration.
ITALIE
*16/10 95 - 12.000 travailleurs d'Olivetti manifestent a Turin lors
d'une greve generale de toutes les usines du groupe contre 5.000 licenciements ( 2.000 sur 7.000 a Canavese, Ivrea pres de Turin)

ENERGIE-MINES

AUSTRALIE
* 21/2/95 - 24 h de greve des mineurs de la mine de charbon Chain
Valley obtient des embauche pour une periode d'essai de trois mois
*24/4/95 - Les mineurs de MIM Holding Ltd du Mont Isa(cuivre, zinc et
plomb) en greve 24h dans le cadre d'une campagne de courts debrayages pour faire retablir differents avantages dont le rembourse
ment des voyages avions a Brisbane pour les mineurs et leur famille
(Mt Isa est dans le Nord du desert australien a plus de 2.000 km de la frange peuplee).Les 22 et 23 avril, des greves surprises sau
vages avaient bloque le ravitaillement en charbon. La direction de
MIM deplore ces actions qui echappent a tout controle syndical.
*16/11/95 - Debrayages et menaces de greve totale dans les mines
alors que se discute le renouvellement de contrats collectifs, greve qui peut s'etendre a d'autres industries: revendications autour
des salaires: egal pour les taches equivalentes et pas de
discrimination chez les mineurs. Une greve de 5 jours doit debuter a minuit mais des mineurs ont deja debraye avant
* 22/11/95 - La commission australienne des relations sociales a
impose un reglement de la greve des 20.000 mineurs de charbon avec 8% de rallonge depuis mars 89 et le syndicat ( Construction, Fores
try, Mining and Energy Union ) a ordonne l'arret de la greve.
BRESIL
* 3/5/ 95 - Greve des 50.000 travailleurs de Petrobras, societe
nationale du petrole ( voir n 10) pour 23%, modification d'echelle et contre la privatisation. Le 3/5/95, le Tribunal Superieur du Tra
vail declare la greve illegale ce qui autorise la direction a
licencier sans indemnites, ce qu'elle s'empresse de faire pour 50 ouvriers qui refusent d'obtemperer ( 2 raffineries sur 11 fonctionnent
alors).Replique ouvriere, la demission collective pour eviter
l'obligation legale de maintenir 30% d'activite. Petrobras embauche des jaunes mais manque de personnel qualifie. Les grevistes entendent
maintenir la fourniture de gaz en bouteille ou pour les hopitaux et
industries vitales; diesel pour les bus, mais pas d'essence pour les flics, l'armee ou l'aviation. Le 12/5, la production et distr
ibution petroliere est a 16% de la normale , celle du gaz a 72% La
greve (se termine apres l'intervention de l'armee et des promesses qui n'ont pas ete tenues, obligeant a envisager d'autres luttes u
lterieures.
EQUATEUR
* 17/4/95 - Des indiens de la tribu Huarani saisissent dans l'Amazone
les puits et les bureaux de la firme americaine Maxus Co ayant renie son engagement de fournir une aide economique a une region t
res pauvre et devastee par l'irruption des petroliers.
GUYANE
*18/1/95 - Des milliers de mineurs de bauxite marchent sur la ville
proche de Linden (100 km de la capitale Georgetown) contre un projet de rationalisation de l'industrie minieres signifiant la supp
ression de 3/4 des emplois.

KOWEIT
* 17/3/95 - Les petroliers de la Koweit Oil Company (KOC)en greve
contre le fait qu'aucune promotion n'a ete effectuee depuis 10 ans. Apres une semaine , la firme importe des jaunes pour faire tourne
r les raffineries et le gouvernement soutient le refus de KOC
d'engager tout pourparlers tant que la greve dure. Celle-ci se termine pourtant une semaine plus tard quand le gouvernement met les pouce
prenant en consideration la plupart des revendications ouvrieres.
CANADA
* 28/8/95 - En greve depuis trois mois, les mineurs de Golden Giant
Mine manifestent a Toronto; ils luttent contre de continuels licenciements
* 11/10/9 - Trois sites geants d'Alcan (aluminium) fermes depuis 6
jours suite a une greve des 5.000 mineurs de bauxite
TRINIDAD
* 8/95 - Les travailleurs de Petrorin, compagnie petroliere d'Etat en
greve depuis trois semaines, ont pratiquement stoppe toute production et les raffineries( 4.000 barils jour au lieu de 53.000)
RUSSIE
*13/10/95 6 Nouvelle greve dans le Kouzbas et dans d'autres regions
de Siberie toujours pour paiement de salaires arrieres sur fond d'un projet de privatisation des charbonnages largement deficitaire
s. Manifestations a Irkoutsk - 45 mines de Vorkouta en greve de la
faim depuis le 3/10 contre la fermeture de puits.
FRANCE
* 18/11/95 - Apres avoir manifeste le 8/11 devant la sous-prefecture
et le centre des impots de Forbach pour les salaires et le maintien de leur regime particulier de securite sociale, 700 mineurs
de charbon des Houilleres de Lorraine en greve, insatisfaits de
l'annonce d'une "victoire" par les delegues syndicaux (ouverture de pourparlers) lapident la prefecture de Metz et occupent quelques he
ures un emetteur radio-tele.
PANAMA
* 11/4/9 - Des indiens guyani de Las Palmas ( 200 km ouest de
Panama attaques par les flics alors qu'ils revendiquent le respect de leurs droits (blocage des routes d'acces) par le trust minier Geo
Tec: trois arrestations, des blesses.
COREE DU SUD
* 20/6/95 - Greve des travailleurs de Korea Power Engineering Co
(KOPEC) sur 9 sites de construction de centrales nucleaires pour une augmentation de salaires.
AFRIQUE DU SUD
*6/6/95 - 15.000 mineurs manifestent lors des obseques de 106 d'entre
eux tues lors d'une explosion dans une mine d'or.

ENSEIGNEMENT

USA
*7/2/95 - Contre des propos racistes du president de l'universite
Rutgers (New Brunswick, New Jersey)200 etudiants occupent le terrain de basket, stoppant un match important; le jour suivant, 700 d'
entre eux sortent des classes exigeant sa demission et le 13/4/95
des centaines bloquent une autoroute et sont disperses violemment par les flics.
* 23/3/95 - Les etudiants de City University of New York (CUNY) font
greve un jour contre des restriction budgetaires et l'augmentation des droits. 10.000 d'entre eux se battent avec les flics devant
la mairie; 500 s'assoient sur la chaussee; 50 arrestations.
* 29/3/95 -des centaines de bibliothecaires et de secretaires dans
une demi journee de "greve maladie" dans 8 universites de San Francisco pour une revendication de salaire et autres avantages.
CANADA
* 25/1/95 - greve nationale d'une journee des etudiants contre les
reductions de credits de l'education: 80.000 manifestent dans 5 capitales regionales.
ISLANDE
* 17.2.95 - Tous les enseignants du primaire et secondaire en greve
pour 15% de rallonge, reduction des horaires de cours; une semaine plus tard, des etudiants occupent le ministere des finances en s
outien a la greve des enseignants.
NOUVELLE ZELANDE
*2/3/95 - Plus de 18.000 enseignants des ecoles primaires en greve
pour la parite avec le secondaire: le gouvernement est d'accord....si la paie du secondaire est diminuee.
NICARAGUA
*27/2/95 -Greve nationale des enseignants pour une rallonge, contre
des mises a pied "d'economie" et pour la reintegration de 118 enseignants licencies suite a des debrayages anterieurs. Le 17/3, ap
res 19 jours de greve , le ministre de l'education licencie 210
autres enseignants. Replique des grevistes: l'occupation des bureaux du ministere et des ecoles dans tout le pays. La greve cesse apres
6 semaines le 18 avril avec une augmentation de 30 F par mois et une
prime unique de 110 F ( un enseignant gagne environ 275 F par mois, a peine un tiers de ce qui est considere comme le minimum de
survie. Neanmoins , le gouvernement a du reintegrer tous les
enseignants licencies.
ROUMANIE
*25/10/95 - manifestations d'etudiants en greve depuis le 17/10/95 a
Bucarest contre l'institution d'une taxe pour les redoublants et la degradation de leurs conditions de vie.
FRANCE
* 16/11/95 - 7 jours de greve des enseignants dans un college des
Mureaux ( banlieue ouest de Paris) pour plus de securite des des moyens pedagogiques supplementaires. La greve cesse apres 3 semaines
avec l'installation de classes speciales pour les jeunes en
difficulte.
* Octobre - novembre 95 - Le 26/10/95, 5.000 etudiants manifestent
dans Rouen suite a l'expulsion musclee par les flics de la centaine d'entre eux qui occupaient les bureaux du recteur. Suite a la de
signation d'un mediateur pour eteindre le feu, le gouvernement cede
une rallonge de credits. Mais cette reculade et son insuffisance entraine d'autres universites dans une lutte qui debut novembre fa
it tache d'huile pour culminer dans des occupations de facs et des
manifestations (plus de 100.000 )un peu partout en France le 21/11/95. Au dela des questions de credits, de locaux et de profs, c'es
t tout le systeme de l'enseignement superieur qui est mis en
accusation et par contrecoup le systeme social, ce qui se traduit pas des consequences politiques bien au dela du mouvement lui-meme.
Ce mouvement sera le depart d'un mouvement de grande ampleur qui se
deroule au moment de la redaction de ce bulletin (voir en tete)
ARGENTINE
* 8/6/95 -"Seditieux et fascistes" d'apres Menem, le president, sont
les etudiants, qui s'opposent a la mise au pas de suniversites jusqu'ici autonomes, en occupant les campus et font le siege du p
arlement lors du vote de la loi de reforme.
GRANDE BRETAGNE
* juillet 95 - 350 bibliothecaires de Sheffield en greve depuis 5
semaines contre la reduction de leur salaire du week - end; greve de solidarite d'une demi journee des services sportifs et culturels
de la ville.

FINANCE

COTE D'IVOIRE
* 10/4/95 - 2 jours de greve pour les salaires de tout le secteur
financier qui bloque toute transaction a Abidjan .Le cout des produits de base et des services en augmentation constante, aggravee pa
r les devaluation du franc CFA il y a 15 mois.
CANADA
*23/8/95 - 560 travaillant pour Brinks Canada Ltd(ramassage du fric
en voitures blindees) en greve sur les salaires et la securite d'emploi des temps partiel qui travaillent souvent jusqu'a 60 heures
pour des salaires inferieurs de 40% a ceux des plein temps.
FRANCE
* 26/10/95 - Prise dans la tourmente des placements immobiliers, la
mutuelle d'assurance auto MACIF ,la plus importante, essaie d'en faire supporter les frais aux employes mais doit, devant leur lev
ee de boucliers, annuler une proposition de porter la semaine de 35 a
37h30
* 1/10/95 - seconde greve de 24h des 17.000 salaries de la Banque de
France ( la premiere des 2.400 ouvriers de fabrication des billets de banque) contre la restructuration avec 800 suppressions d'em
plois pour "etre competitifs " dans l'impression des billets de la
monnaie unique europeenne.

FONCTIONNAIRES

SALVADOR
* 16/2/95 - Greve nationale des employes gouvernementaux des services
sociaux pour une augmentation de 5% qui leur etait garantie par contrat mais jugee "illegale " par un tribunal du travail brisee
par l'intervention de la police des emeutes lancee pour "proteger"
les batiments publics.
FRANCE
* 11/10/95 - Greve tres suivie dans les services publics a l'appel
des syndicats avec manifestations dans nombre de ville: transports (metro et trains) serieusement perturbes. Cinq aeroports doivent
etre fermes , les controleurs aeriens participant a la greve.
Ecoles fermees egalement. Contre une reforme du statut general de la fonction publique. ( voir en tete pour la suite de ces mouvements
)
* 18/11/95 - 4 semaines de greve larvee et dure ( piquets,
requisition d'agents, transmission des donnees bloquees) font ceder Meteo France sur le maintien de l'egalite des salaires ( abandon de sala
ires promotionnels) mais pas sur des "contrats d'objectifs
"(signifiant commercialisation)
TURQUIE
* 15/6/95 -150.000 fonctionnaires manifestent a Ankara pour le droit
de greve et l'ouverture de negociations collectives ( salaires actuels 800 F mensuels alors que l'inflation atteint 80% en un an)

IMMIGRATION -ESCLAVAGE -EMIGRES DE PARTOUT

ALLEMAGNE ( voir BATIMENT a Berlin)
USA
*1995 - Le marche aux esclaves - Une loi oblige les agences federales
a acheter les biens et services produits dans les prisons si ces biens sont produits dans le cadre du programme de travail des pr
isonniers ( paye en moyenne 56 cents de l'heure - 2,80 F ) . C'est un
secteur en pleine expansion : la Federal Prison Industries ( FPI) a ainsi vendu en 1993 pour plus de 417 millions $ au gouverneme
nt (2 milliards F). Les prisons de chaque Etat des USA marchent dans
le sillon des prisons federales pour tirer profit de cette "source alternative de travail" Au total, pres de 7 milliards de F de m
archandises furent produites ainsi en 1993 et cela doit s'etendre
avec l'accroissement de la population des prisons.
JAPON
* 15/3/95 - Les sans-logis se battent avec la police et occupent la
mairie de Tokyo apres avoir brise les portes de verre pour pouvoir entrer dans le bureau central des services sociaux. La manifesta
tion protestant contre la mort par tuberculose de deux sans logis
dans le reseau d'abris pour sans logis de Tokyo completement inadequats et surpeuples. La crise economique a pratiquement fait dispar
aitre tout travail de journaliers qui etait le dernier recours de la
classe ouvriere d'ou une augmentation dramatique du nombre des sans logis et des indigents dans les rues de la ville.
PHILIPPINES
*26/3/95 - Plus de 40.000 travailleurs dans les rues de San Pablo
pour les funerailles de Flor Contemplacion , servante assassinee par le gouvernement de Singapour sous l'accusation de meurtre dans u
n proces fabrique de toutes pieces. Les Philippines sont le plus
important exportateur de main d'oeuvre du monde: chaque jour 2.000 travailleurs quittent le pays pour gagner une surexploitation plein
e de dangers dans les pays d'Asie, du Moyen Orient et de l'Europe.
COREE DU SUD
*9/1/95 - Camps de concentration : Des Nepalais protestent contre les
conditions d'esclave a Chung-gu (faubourg de Seoul , la capitale). 78.000 travailleurs etrangers, principalement nepalais sont i
mportes pour oeuvrer dans ce qui est appele les "trois D" ( Dirty,
Difficult et Dangerous ) ( Degueulasse, Difficile et Dangereux).Ils sont durement exploites par des agences speciales pour le compte
des employeurs coreens. Dans les usines textiles ou d'ameublement,
ils doivent travailler en equipes de 12/14 heures et sont forces de vivre dans des baraquements proches de l'usine sous la surveill
ance de gardes armes qui leur interdisent de sortir de l'enceinte.
Les manifestants avaient reussi a echapper a leurs gardiens mercenaires.
BIRMANIE
* 8/11/95 - Comme aux plus beaux temps du colonialisme, les ouvriers
sont contraints de travailler gratuitement sur les chemins de fer , les routes, les transports et les sites touristiques; ils doiv
ent de plus apporter leur subsistance et leur materiel (y compris
louer de leurs deniers des bulldozers). Le gouvernement pretend qu'il s'agit de "dons de travail", soi-disant une tradition religieus
e, pour construire pagodes, monasteres, routes et ponts par des
fideles qui travaillent ainsi " dans l'enthousiasme le consentement". Dans les prisons, les prisonniers sont contraints aussi au travai
l force et les femmes sont systematiquement violees.
FRANCE
*11/95 - Les desseins caches de Vigipirate. Depuis le 1/9/95, 16.000 expulsi