(fr) Et apres ?

counter@francenet.fr
Fri, 12 Jan 1996 18:16:50 +0100


_______________________________________________________
CONFLITS_L
---------------------------------------------------------------

"NOUS N'AVONS PAS ARRETE'S LE MOUVEMENT... NOUS L'AVONS SUSPENDU"

Le Monde libertaire a rencontre' Jean-Pierre, anarchiste, syndicaliste.
Trois semaines de gre`ves, comme des centaines de milliers d'autres, et des
mots, des images, des espoirs plein la tete. Parole de gre'viste...

> Peux-tu te pre'senter ?

Je travaille a` la RATP depuis maintenant 20 ans. Je suis militant anarchist=
e.

> Tu es syndique' ?

J.-P.: A la CGT. Je suis e'galement de'le'gue' du personnel.

> Peux-tu nous dire comment ce mouvement fut ve'cu par tes colle`gues? Par
>toi ? En quoi il modifia les relations entre les individus ?

Prenons le cas spe'cifique de mon de'pot, qui se situe Porte-de-
Clignancourt. Celui-ci n'avait pas d'histoire car il ne s'y passait rien.
Avec ce conflit, ce de'pot a maintenant une histoire. Pour les gens qui y
travaillent, c'est important. Ainsi que l'e'clatement des corporations, la
sensation d'appartenir a` une classe bien pre'cise, que nous soyons
conducteur de bus ou ouvrier, mais aussi avec les cheminots, les
institutrices ou les postiers qui venaient nous voir. Nous avions le
sentiment d'appartenir au meme monde, de mener la meme lutte. Ce sentiment
e'tait nouveau, car jusque la`, nous avions l'impression d'etre tre`s
corporatistes, y compris dans l'entreprise, ou` un conducteur de bus
adressait tout juste la parole a` l'ouvrier qui faisait le plein de
gas-oil, parce qu'il ne ne pensait pas appartenir a` la meme cate'gorie. De
meme un conducteur de bus ne se sentait pas du meme monde qu'un conducteur
de me'tro. Dans l'entreprise tout e'tait fractionne'. Et tous ces
fractionnements ont e'clate'. Les copains et les copines de la ligne 4 qui
venaient nous voir tous les jours ont ve'cu la meme chose. Cela a du etre
vrai dans toutes les boites.

> Dans un pre'ce'dent Monde libertaire nous parlions d'une
>re'identification des individus au prole'tariat...

Je crois que c'est vrai, pour moi et ceux qui ont ve'cu cette gre`ve. Une
gre`ve un peu bizarre, c'e'tait comme une fete et un renouveau. Un
renouveau parce que si les 15 dernie`res anne'es il y avail eu des
conflits, ils e'taient plutot traine-savates. Il n'y avait pas force'ment
la volonte' de gagner. La` nous avions vraiment le sentiment d'etre en
lutte, de faire la fete, ce n'e'tait pas pe'nible. Les potes qui e'taient
la` a` 3 heures du matin e'taient fatigue's mais heureux. Se retrouver
entre nous avait autant d'importance que le motif de la gre`ve.

> En quoi les rapports furentils modifie's avec la hie'rarchie?

Dans notre de'pot, contrairement a` d'autres de'pots, la maitrise et
l'encadrement ne se sont pas mis en gre`ve. Un fosse' s'est donc creuse' et
ils en sont bien conscients. Ils sont oblige's d'avancer sur la pointe des
pieds et de prendre des pincettes pour nous demander quoi que ce soit. On
se dit que dans la lutte nous ne faisions qu'un, que nous e'tions
puissants. Ce que pouvait dire l'encadrement, nous n'en avions rien a`
foutre. Ce qu'ils disent aujourd'hui on n'en a rien a` foutre, et s'ils
nous font chier on se redonnera les moyens de les envoyer chier. C,a ne
durera peutetre pas, mais en ce moment ils ont du mal!

> Si les rapports entre colle`gues ont e'volue' positiuement, peut-on dire
>que d'autres comportements, comme le racisme ou le sexisme, furent
>bouscule's ?

Il faut etre honnete. Le milieu dans lequel je travaille est assez sexiste
et raciste. C'est un milieu masculin-il y a peu de copines pour conduire un
autobus- de tradition assez machiste. Pour ce qui est du racisme il faut
dire qu'il y avait un syndicat assez influent au niveau des conducteurs de
bus, le syndicat inde'pendant, qui est une e'manation du FN, et qui
le'gitimait ce type de discours. Cela dit ce conflit aura e'te' l'occasion
d'interpeler les copains et copines lorsqu'il y avait des de'rapages au
niveau du racisme et du sexisme. Dans ce contexte de lutte et de
fraternite' tout le monde e'tait apte a` discuter, essayer de comprendre et
analyser pourquoi il est stupide de conside'rer une femme ou un colle`gue
antillais ou magre'bin comme infe'rieurs. Il y a toujours un proble`me a`
ce niveau, mais maintenant on peut en discuter.

> Les me'dias ont beaucoup parle' de la gre`ve par procuration. Comment
>as-tu ressenti ce phe'nome`ne ? Vous sentiez-vous investis de quelque
>chose ?

Tout a` fait. Lorsque nous e'tions sur les piquets de gre`ve, devant le
de'pot, les gens qui passaient nous disaient de ne pas l=E2cher. Il y avait
des gestes de solidarite'. Des gens venaient le matin avec des croissants,
des boissons, ou de l'argent pour la caisse de gre`ve. Ca peut paraitre
anecdotique mais dans ce conflit nous vivions tout cela comme une
incitation a` poursuivre le mouvement.

> Quels furent les moments forts du conflit dans ton de'pot ?

Il y en a eu tellement! Il se passait des choses tous les jours. Je garde
le souvenir de rencontres avec les postiers, les cheminots, les usagers, ou
encore de cette de'le'gation de travailleurs allemands. Nous avions
l'impression de sortir du cadre du 18e arrondissement et meme de la France.
Et puis je revois cette AG avec des potes qui dans l'euphorie du moment,
appelaient a` une gre`ve mondiale!

> Et apre`s l'euphorie...

Nous n'avons pas arrete' le mouvement, nous l'avons suspendu! Tout peut
reprendre demain ou dans quelques semaines. J'en suis persuade', c,a se
repe'tera avant le printemps.

Entretien re'alise' par Laurent (Groupe Etoile Noire - Ivry de la
=46e'de'ration anarchiste

(Extrait du "Monde Libertaire", 11 janvier 1996)

_______________________________________________________
EUROPEAN COUNTER NETWORK - PARIS / FRANCE
---------------------------------------------------------------
Ecn c/o Reflex - 21 ter, rue Voltaire, 75011 Paris (France)
---------------------------------------------------------------
eMail : counter@francenet.fr
Samizdat : http://www.anet.fr/~aris/
A-Infos : http://www.lglobal.com/TAO/ainfos.html
--------------------------------------------------------------
_______________________________________________________