A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours

Links to indexes of first few lines of all posts of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) FA groupe d'Aubenas - En vérité, je vous le mentis

Date Tue, 3 Apr 2018 16:01:52 +0100


L'équinoxe de printemps nous sort de l'hiver. Oui, est alors?

Il y a environ 2800 ans, du côté de Rome apparaissait un calendrier lunaire qui débutait au
printemps justement. C'était le moment où les cohortes romaines sortaient de leur hibernation et
songeaient à aller gaiement découper du barbare. L'année commençait donc au mois dédié au dieu
romain de la guerre, Mars. «Le soleil a rendez-vous avec la lune, mais la lune n'est pas là et le
soleil l'attend», il fallait ajouter des jours à ce calendrier lunaire pour égaler l'année
solaire. Bref un calendrier pas franchement au point. Pendant ce temps, les Egyptiens passaient du
même type de calendrier à un nouveau, solaire, de 365 jours, 12 mois, avec comme repères les deux
équinoxes et les deux solstices.

Jules César avait un penchant certain pour l'Egypte. En 46 avant l'autre JC, il alla donc se faire
conseiller par un astronome, Sosigène d'Alexandrie, ce qui déboucha sur la création du calendrier
julien: 365 jours, 12 mois et une année bissextile tous les 4 ans. On connait...

L'adoption du calendrier julien à la place du calendrier romain républicain vit également le début
de l'année fixé au 1er janvier (date d'élection des Consuls de Rome).

En vérité, je vous le dis, on arrive tout doucement à la grande magouille...

Revenons au printemps et parlons du coucou... Le coucou gris (Cuculus canorus) est un charmant
volatile dont le sport favori est le parasitisme de couvée. Il s'agit pour la femelle coucou d'aller
pondre dans le nid d'un autre passereau, de gober en passant un des oeufs du nid - histoire que
personne ne se rende compte de la supercherie - et de se sauver à l'autre bout du monde en laissant
ainsi sa progéniture se débrouiller toute seule.

On n'est pas loin de cet autre volatile venu - selon la mythologie chrétienne - annoncer à une jeune
juive qu'un triangle avec un oeil dedans l'avait choisie comme mère porteuse...

Une fois né, JC (notre Jeune Coucou) se dépêche de faire le ménage en virant tous les autres oeufs
car il est dit qu'il doit être unique pour pouvoir becter à l'aise.

Revenons aux chrétiens... En se convertissant, l'empereur romain Constantin accepte de ne plus être
considéré comme un dieu (privilège des empereurs romains) et renonce aux persécutions contre ses
nouveaux coreligionnaires. En 313, est promulgué l'édit de Milan qui accorde à chacun le droit
«d'adorer à sa manière la divinité qui se trouve dans le ciel». Est accordée également la liberté de
culte à toutes les religions. Avec, bien sur, une légère préférence pour le christianisme, religion
de l'empereur...

Manque de chance, à la même époque, à Rome, un autre dieu avait le vent en poupe. Mithra - divinité
indo-iranienne - avait de très nombreux adeptes, principalement auprès des soldats
romains. L'empereur Aurélien, en 274 avait officialisé cette religion. Et puis comme un empereur, ça
ose tout, il alla jusqu'à fixer un jour pour faire la fête en l'honneur de ce dieu, le 25 décembre
qui est, selon le calendrier julien, le jour du solstice d'hiver...

Nous voilà donc avec Constantin le converti, l'édit de Milan et ce foutu Mithra qui venait marcher
sur les platebandes chrétiennes.

Le Jeune Coucou n'aime pas la concurrence et expulse tout ce qui peut le gêner...

«Un clou chasse l'autre», les curetons-chefs choisissent à leur tour le 25 décembre pour instaurer
une toute nouvelle fête: celle de la naissance du môme né par mère porteuse en Judée, selon la
mythologie chrétienne. Avec l'appui de l'empereur chrétien Constantin, les latins chrétiens purent
virer Mithra du calendrier... Fin de l'acte un.

Coucou, les revoilà! Le choix du 25 décembre présente un autre intérêt. Celui d'être situé 7 jours
avant le 1er janvier, début de l'année julienne (élection des consuls à Rome).

Pourquoi s'intéresser à ces 7 jours? Tout simplement parce que 7 jours après leur naissance, les
petits garçons juifs devaient subir leur circoncision. En Judée, le môme né d'une mère porteuse,
selon la mythologie chrétienne, un 25 décembre, devait donc être circoncis le 1er janvier suivant.

Force du symbole, le 1er janvier, jour où - selon la mythologie chrétienne - il fut appelé Jésus,
devint le premier jour de l'ère chrétienne. Avant, tout le temps passé depuis le big bang n'avait
qu'une valeur négative. Le môme juif né d'une mère porteuse - selon la mythologie chrétienne, je
sais, je me répète - est donc né 7 jours avant JC, soit 7 jours avant l'ère chrétienne...

Naturellement, L'Église met la main sur le premier janvier qui devient la fête «de la Circoncision
et du Saint-Prépuce de Notre Seigneur» ceci en 352 sous l'autorité du pape Libère. Drôle de nom pour
un pape... Fin de l'acte deux.

Le souci pour de nombreux chrétiens antisémites était le rappel - avec cette référence à la
circoncision - de l'origine du fruit de la fécondation «in vitraux» d'une femme juive.

Arrive Paul VI et Vatican II, la déclaration Nostra Aetate sur les relations de l'Eglise Catholique
avec les religions non chrétiennes. Après des siècles d'antijudaïsme présent jusque dans le bourrage
de crâne des mômes condamnés au catéchisme ou dans le sermon des ensoutanés; la déclaration récuse
toute responsabilité du peuple juif en tant que tel dans la mort du Christ et condamne les
persécutions antisémites.

5 ans après ce texte d'ouverture, c'est en 1970 que l'Eglise Catholique - toujours avec Paul VI -
débaptise le premier janvier.  La fête «de la Circoncision et du Saint-Prépuce de Notre Seigneur»
qui est une reconnaissance de l'origine juive du christianisme devient la fête de » sainte Marie
mère de Dieu». Les cathos n'ont plus rien contre le peuple juif mais faut pas exagérer...

2000 ans de falsifications, d'escamotages, d'illusions, de manipulations mentales, de messes basses
pour que la secte devienne cette multinationale du coaching sociétal. 2000 ans de complots,
d'alliances avec les tyrans, de tractations, de procès, de massacres, de menaces pour asservir les
individus et les consciences.

Et nous dans tout ça? Eh bien, continuons inlassablement à lutter contre toutes les
religions. Expliquons inlassablement que ces structures hiérarchisées n'ont qu'un but, le pouvoir
terrestre par l'asservissement et la tromperie.  «Si tu me trompes une fois, la honte sur toi. Si tu
me trompes une deuxième fois, la honte sur moi.»

http://www.aubanar.lautre.net/3139-2/
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center