A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours

Links to indexes of first few lines of all posts of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) ucl-saguenay: La Meute, les antifas et le PQ

Date Tue, 5 Sep 2017 09:00:34 +0300


(Merci aux «taupes» qui nous envoient régulièrement du nouveau matériel) ---- La Meute et Storm Alliance (S.A.), les derniers venus dans la grande famille des groupes intolérants, xénophobes et islamophobes, viennent de découvrir les antifas. Voici dans toute sa splendeur la compréhension qu'ont les petits louveteaux des antifas: ---- Vous avez dit antifa? ---- «Antifa» est le diminutif pour antifasciste. D'emblée, il est important de souligner que les antifas ne font pas partie d'une organisation unitaire et que ceux et celles qui s'en réclament ne se retrouvent pas sur le «payroll» de George Soros. Puisque si tel est le cas, nous attendons toujours nos chèques de paie. L'antifascisme, c'est une myriade d'individus, de groupes affinitaires et parfois d'organisations qui s'opposent au projet de société défendu par des groupes ou des individus s'apparentant à l'extrême-droite. Un projet de société profondément violent, qui rappelons-le, est basé sur les peurs, la haine et l'exclusion de «l'autre».

L'antifascisme ne se résume pas à son opposition à un groupe. Nous somme d'avis que pour mener des luttes antifascistes dignes de ce nom, il faut les replacer dans un projet de changement social. Idéologiquement, les antifas peuvent se réclamer du communisme, du socialisme, de l'anarchisme ou encore de la mouvance autonome. Ils et elles se reconnaissent dans une opposition aux logiques nationalistes et par la défense d' une certaine forme d'internationalisme: abolition des frontières, libre circulation, solidarité internationale, rejet des logiques de guerre, etc. C'est une lutte émancipatrice qui se donne les moyens de résister au climat de peur que veulent instaurer les groupes violents d'extrême-droite.

Un peu d'histoire

Les premiers antifascistes apparaissent en Italie à l'été 1921. Des militants et militantes de divers courants comme l'anarcho-syndicalisme, le socialisme et le communisme formèrent une milice populaire, les Arditi del popolo, pour s'opposer aux expéditions punitives (passages à tabac ou assassinats d'opposantEs) des chemises noires de Mussolini. Toutefois, les dirigeants socialistes et de la Confederazione Generale del Lavoro (CGL) forcèrent leurs militantEs à quitter l'organisation: «Restez chez vous, ne répondez pas aux provocations. Même le silence et la lâcheté sont parfois des actes de bravoure.». Les communistes allèrent plus loin en formant leurs propres sections, ce qui accentua la chute des Arditi del popolo. On connaît la suite, Mussolini marcha sur Rome avec la complicité de l'armée italienne et se fit offrir les clés du pouvoir par «l'autorité légitime».

Il existe d'autres périodes où les antifascistes ont été actifs: en Espagne en 1936, dans la Résistance tout au long de la Seconde Guerre mondiale, en Grèce sous la dictature des colonels, etc. Pour sa part, l'antifascisme contemporain est apparu au début des années 80 devant la montée du Front national en France et pour contrer les bandes de «boneheads» (en Europe) qui passaient à tabac des immigrantEs, des homosexuels, etc. Après la crise économique de 2008, les partis populistes et les mouvements d'extrême-droite ont connu une ascension tant en Europe qu'en Amérique. Cette recrudescence a également été marquée par l'organisation d'une opposition, que ce soit contre «la droite alternative» aux États-Unis, le parti néo-nazi Aube dorée en Grèce, les groupes identitaires en France, etc.

Les vases communicants

Il existe des différences entre le membre de La Meute ajouté à son insu par un ami Facebook, le membre qui éprouve un inconfort face à l'islam radical et le vrai membre du groupe qui s'affiche et participe aux manifestations. Pour les louveteaux qui ont été embrigadés dans une meute aux aspects paramilitaire et sectaire, la situation est pour le moins claire. Ils et elles ont décidé de suivre aveuglément des chefs qui prennent davantage l'attitude du biker que du militant pacifiste. L'objectif n'est donc pas de les convaincre, mais de s'opposer à la propagation de la peur, de l'intolérance, de la stigmatisation des groupes minoritaires et aux gestes à caractère haineux qui peuvent en découler. Et pour ce faire, nous ne pouvons pas permettre la banalisation de leur discours et de leurs actions en les laissant marcher sans opposition.

Les manifestations organisées par La Meute, le 4 mars et 20 aout, ont attiré autant des participants et participantes issus de la droite populiste que des personnes des mouvances identitaires, néo-fasciste et néo-nazie. L'attrait que les groupuscules d'extrême-droite portent au groupe Facebook de La Meute s'explique par différents facteurs. Le groupe a une importante visibilité médiatique et représente un bassin significatif de personnes indignées qui sont à la recherche d'un bouc émissaire à qui ils et elles pourront faire porter tous les maux de notre société. Les groupes d'extrême-droite assumés peuvent donc espérer recruter les membres les plus racistes et déterminés. Le youtuber André Pitre, alias Stu Pitt, a été l'un des premiers à le comprendre.

On ne peut laisser aux policiers et aux politiciens le soin de mener cette lutte. Les premiers préféreront trouver des raisons pour arrêter les militants et militantes antifasciste tout en laissant courir ceux et celles qui commettent des actes haineux, alors que les seconds iront là où ils et elles croient que c'est politiquement rentable.

Et le PQ dans tout ça...

Le PQ, présentement troisième dans les intentions de vote, renoue avec le populisme le plus crasse afin de sortir de son marasme. Ce parti qui s'identifiait autrefois à la social-démocratie préfère aujourd'hui désigner des boucs émissaires, histoire de rassurer sa base électorale xénophobe. Au lieu de s'en prendre à l'oligarchie et au système d'exploitation capitaliste, Jean-François Lisée a préféré accuser cette semaine le gouvernement qui refuse de garantir deux bains aux aînéEs dans les CHSLD, alors qu'il trouve les moyens de venir en aide aux demandeurs d'asile. La rhétorique du chef péquiste n'est pas anodine: c'est la même qu'emploi la Meute.

De son côté, Richard Le Hir, ancien ministre péquiste et collaborateur sur la chaîne YouTube Nomos TV (qui donne dans la théorie du grand remplacement et du choc des civilisations) met sur le dos de l'immigration les récentes mesures d'austérité. Dernièrement, il expliquait à ses auditeurs et auditrices que si nous ne pouvons plus nous payer des services publics de qualité, c'est en raison de l'immigration qui couterait cinq milliards aux contribuables (mais d'où viens ce chiffre?). Selon lui, c'est «un problème de priorité». Il est vrai qu'il s'agit d'une question de priorité, mais si les gouvernements ont recours à des mesures d'austérité, c'est parce qu'ils préfèrent se graisser les pattes et remplir les poches des PDG et des actionnaires de la grande entreprise.

Ne nous trompons pas de colère!

Publié il y a 23 hours ago par Collectif Emma Goldman
Libellés: Antifascisme Antiracisme Extrême-droite La Meute

http://ucl-saguenay.blogspot.co.il/2017/09/la-meute-les-antifas-et-le-pq.html
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center