A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours

Links to indexes of first few lines of all posts of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) Organisation Anarchiste OA: De la Linky'sation de la Société, ou le Meilleur des Mondes!

Date Thu, 3 Aug 2017 08:08:48 +0300


Citation de Aldous Huxley et son anticipation visionnaire en 1939: ---- "Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s'y prendre de manière violente. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l'idée même de révolte ne viendra même plus à l'esprit de l'homme. L'idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. ---- Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l'éducation, pour la ramener à une forme d'insertion professionnelle. Un individu inculte n'a qu'un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter.
Il faut faire en sorte que l'accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l'information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement via la télévision des informations et des divertissements flattant toujours l'émotionnel et l'instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante d'empêcher l'esprit de penser.

On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n'y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l'existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d'entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l'euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté."

Aldous Huxley 1939

Après une année d'action anti-Linky en Comminges

Avec la constitution du Collectif « Le Linky en question » en octobre 2016, des interrogations s'imposent à l'esprit avec urgence. C'est le temps de l'engagement pour alerter le public en Comminges avec le recueil de près de cinq cent signatures d'opposition au remplacement des compteurs électriques chez les particuliers, les motivations diverses des signataires convergent sur la perception d'un total abus de pouvoir de la part d'ENEDIS, le dictat d'une société privée perçue comme un prédateur glouton du domaine du service public dans le même syndrome de détournement de bien commun que la privatisation du service de l'eau, autre bien public. Le projet est de remplacer les compteurs existants (Electricité, eau et gaz) par des compteurs abusivement considérés comme intelligents. L'objectif avancé est d'optimiser la consommation des particuliers, leur permettre de mieux maitriser leurs consommation surfant grossièrement de façon démagogique sur le discours de la transition écologique en occultant le vrai cout énergétique.
La manipulation du propos d'ENNEDIS pour une finalité mercantile
Le compteur serait intelligent, mais de quelle intelligence il s'agit ? Le danger de cet abus de l'usage des mots contient le constat de la dévalorisation contextuelle du langage, de l'écriture et par voie de conséquence une réduction de la pensée critique. Le sens métaphorique dans ce cas de figure s'inscrit dans le courant de la néo-culture liée à la marchandisation outrancière, et l'on glisse ainsi de la posture d'usager du service public à celui de client, mais le client de qui ?
La techno-structuration de la marchandisation intrusive.
Ce nouveau moyen de gestion à distance est réalisé par la technologie des courants porteurs en ligne (Le CPL, déjà utilisé en interne par EDF depuis un demi-siècle). Ce procédé est associé à la transmission par voie hertzienne des données prélevées aux centres de gestion d'ENEDIS. Cette opération technologique ouvre l'espace à l'ouverture d'un marché immense, colossal dans le cadre de la numérisation globale de la société. Elle est liée au prospect publicitaire, à la convergence vers de nouveaux produits numérisés de domotique, mais aussi au potentiel d'une surveillance policière rendue envisageable en instantané par le constat de la consommation électrique et la relation possible entre le lien de consommation et le nombre d'occupants du domicile.
Un nouveau service où une vaste escroquerie en bande organisée ?
Quand on fouille la question, ne serait-ce qu'au plan du discours de communication avec des moyens de manipulation exorbitants inhérent à l'envergure de la structure d'ENNEDIS, il ne se trouve pas après une analyse sérieuse en quoi cela va profiter à l'usager nouveau client, si ce n'est une option avec un boitier émettant par wifi à un terminal de lecture qui entrainera un cout sur l'abonnement de l'ordre de quarante euros. Pourtant le cout de la mise en oeuvre du procédé Linky à l'échelle de l'Hexagone s'élève entre cinq et sept milliards d'Euros. Cette opération apparait comme une véritable manipulation institutionnalisée par l'effet de la Loi votée, l'apparence d'une captation de liquidités financière à plusieurs registres.
Considérant le remplacement d'un parc de compteur en état de fonctionnement pour l'essentiel, soit le comptage de la consommation des usagers, le projet Linky s'inscrit dans la stratégie des grands travaux inutiles dont la finalité est de produire de la finance, expression sublime des ressorts de la mutation du système capitaliste par la production de gadgets pharaoniques.
Les trois plans de l'augmentation des recettes déguisées, occultées.
Le premier consistant à nous faire croire que l'opération est gratuite pour le client (Le propos se situe dans la culture de la relation producteur consommateur, l'usager du service public étant comme l'ancien compteur devenu obsolète, il devient dorénavant client). Alors que dans les faits, la participation au financement est prélevée dans le TURPE*, soit prélevé de nos impôts (Rubrique figurant sur factures aux particuliers d'ENEDIS).
Le deuxième consiste en la conséquence du changement de technologie, le nouveau compteur disjonctant plus rapidement sur les appels de courants de démarrages occasionnés par des moteurs, alors que l'ancien compteur moins réactif ne réagissait pas à ces pics de consommation. La solution suggérée par ENNEDIS étant de s'abonner à une tranche supérieure pour ne plus être ennuyé par les coupures intempestives.
Le troisième consiste en ce que la mesure prend en compte le cosinus phi, soit un coefficient multiplicateur augmentant le relevé de consommation, cette mesure prenant en compte la puissance réactive de tous les bobinages constitué par les alimentations de l'ensemble des appareils domestiques ainsi que des moteurs, soit une puissance exprimée en Volts-Ampère (Le produit du courant par la tension et du cosinus phi). Avec les anciens compteurs, il ne s'agissait que de la puissance apparente exprimée en Watts (Le produit du courant par la tension en valeur efficace du courant alternatif).
Les nouveaux ressorts du capitalisme ; la stratégie des grands travaux inutiles et énergivores.
Entre aéroports, autoroutes et barrages, l'imagination des spéculateurs n'a pas de limite. La société ENNEDIS va y occuper une place emblématique par le Linky avec le niveau colossal de l'investissement. Pourquoi l'Etat français s'est engagé dans cette voie, alors que l'Allemagne après avoir fait expertiser l'opération par un cabinet spécialisé a renoncé au projet, ne réservant le procédé qu'aux gros consommateurs d'électricité, les entreprises ?
Cette opération opérée en force interpelle fondamentalement toute personne soucieuse de préserver l'intégrité de son espace privé avec la diffusion sur l'installation électrique privée de hautes fréquences du courant CPL mesurable dans la totalité de l'habitation. Elle met en évidence les nouveaux ressorts du capitalisme et sa capacité à se transformer, notamment par le procédé de la sous-traitance. Des ouvriers employé par des sous-traitant d'ENNEDIS formés en 48h sont payés à la tache au nombre de compteurs installés, avec des consignes de forcer l'usager récalcitrant. (Voire sur la toile les témoignages des violences faites aux usagers futurs clients récalcitrants par les sous-traitants d'ENNEDIS expliquant les accidents, les incendies quelquefois).
La mutation structurante du système capitaliste par les nouveaux pouvoirs technologiques liés à la numérisation globale des données de communication.
Si le marxisme demeure peut être à ce jour la meilleure analyse critique du système capitaliste, ce même système a su muter pour s'adapter à de nouvelles formes de profit dans le cadre de la circulation mondiale des marchandises. Cette mutation utilise le détournement du langage dans des tournures pernicieuses. Il est question de plans sociaux. L'annonce du licenciement de masse entraine de facto une augmentation des cotations en bourse des sociétés concernées.
Le travail, (La transformation du produit qui génère de la plus value pour l'entreprise et de la cotisation sociale) est détourné vers le secteur de l'automatisation. Les robots ne cotisent pas pour le chômage, la sécurité sociale, la retraite. Le salarié est libéré du travail. Le retour au plein emploi de plus en plus improbable se limite à l'horizon du discours de campagne électorale.
Le parasitage de la pensée critique par le sens mythique du Progrès
Avec l'opération du Linky, ce sont cinq mille emplois supprimés. Le projet d'ENEDIS surfe également dans son propos sur une récupération par le système de la notion de Progrès dans un consensus béat presque religieux pour justifier l'opération qui de fait devient une opération de contrôle non seulement de la consommation, mais aussi de l'évaluation d'un marché potentiel énorme.
Ce nouveau marché s'inscrit dans le gigantisme de la numérisation globale du Monde, avec la question du BIG-DATA (Stratégies de monétisation des données: Comment gagner ou économiser de l'argent grâce aux données et aux solutions analytiques).
C'est cette même néo-religion édifiée autour du concept positif de Progrès qui a fait accepter par le plus grand nombre le projet le plus démentiel que l'humanité ait produite ; le nucléaire. La question des déchets n'a pas toujours pas rencontré de solution, mais on continue. La question du nucléaire et du projet Linky est concomitante de cette entreprise tragiquement mortifère par le caractère abusivement autoritaire d'une superstructure qui a pris la main sur le politique. ENNEDIS devient dans les faits un Etat dans l'Etat dans la suite d'EDF. Nos élus sont majoritairement en allégeance au système par commodité de carrière ou de fonction, ou par simple déni alors qu'ils devraient être les porteurs de la parole de leurs électeurs, de leurs administrés. Tous ne sont pas dans cette allégeance, à l'image des élus locaux et des Maires courageux qui ont délibéré contre le remplacement des compteurs existants majoritairement en parfait état de fonctionnement pour la fonction essentielle de comptage.
ENEDIS pourrait se situer dans une forme de néocapitalisme d'Etat de par sa proximité consanguine avec EDF et l'Etat lui-même. Le vote au Sénat a été opéré dans des conditions qui relèvent de la stratégie de loobing d'entreprise et de manipulation, de stratégie de par l'heure tardive où celui-ci a été mis en discussion avec de nombreux absents (Lire l'indignation sur ce point de l'article de la journaliste scientifique Annie Lobé, son site consultable sur Internet).
La convergence de la verticalité du Pouvoir des dirigeants des lobbies de l'industrie et de la finance avec la structure institutionnelle d'Etat, et le socle idéologique commun de la Gauche à la Droite de part la culture politique du jacobinisme* dominant.
La République française est construite sur le modèle romain, illustrée historiquement dans sa dimension impériale par Napoléon Bonaparte, et remise au gout du jour par Charles.de Gaule avec l'institution de la cinquième République. « Il pleut à Paris, beau temps sur la Province » il pouvait s'entendre à la radio du temps du général président. La verticalité des structures des lobbies se situe comme une parallèle à celle de l'Etat. Il ne s'agit que de considérer les passerelles entre ces deux tours d'exercice de Pouvoir. Des liens multiples des réseaux de relations sont établis au travers de multiples structures, d'associations telles que le Lions-Club, le Rotary-Club, la Franc-Maçonnerie et autres organes de partis ostensiblement modérés. Ces liens sont comme autant de connexions confidentielles, de véhicules d'empathies relationnelles et de services rendus, d'intérêts de classe, d'élites presque invisibles au regard du grand public. C'est en prenant la mesure de cette toile d'araignée de connexions complexes et discrètes, mais effectives que l'on peut percevoir comment se tisse tous ces liens sociaux agglutinés pour l'essentiel à Paris, que l'on peut comprendre le pourquoi de ce consensus, cette allégeance docile du pouvoir politique au monde de l'entreprise et de la finance, qui plus est en Province.
Il est intéressant d'observer comment les institutions de la République jacobine ont pu glisser au travers de l'histoire si facilement vers des dictatures sans que l'appareil d'Etat en soit affecté, avec une structure bien huilée de part sa structure pyramidale, ses préfectures (Les Bonapartes 1er et troisième, le retour un temps de la royauté, Philippe Pétain sous l'occupation, et le coup d'Etat distingué du Général de Gaule). L'appareil d'Etat français avec ces Préfectures a rendu possible la collaboration avec l'occupant allemand pour une des plus funestes opérations que l'humanité ait pu produire, alors que même l'Espagne de Franco et le Roi Mohamed V aurait renoncé à déporter leurs ressortissants juifs.
Du jacobinisme à la provincialisation des esprits et la culture d'allégeance des élus locaux.
Dans la perspective de ce regard sur la société française, il est perceptible que cette provincialisation des esprits opère aussi en Comminges, expliquant ainsi l'allégeance béate d'une partie de nos élus à l'écoute des mensonges péremptoires et diffamants des délégués d'ENNEDIS vis-à-vis d'une résistance locale forte de lucidité, informée et cultivée. La légitimité de cette résistance s'appuie sur la nécessaire réhabilitation du pouvoir des maires et de leurs élus, notamment sur la question de la propriété des compteurs juridiquement reconnue par les expertises du cabinet Artemisia. ENNEDIS profite de la complexité juridique du fait de la délégation des municipalités vers les syndicats d'exploitation (Le SDEHG) pour faire croire à l'abandon de propriété des municipalités, ce qui apparait comme un mensonge évident dès que l'on a accès aux articles de Loi.
De la béatitude d'une partie des élus face au Pouvoir Central Parisien et au Pouvoir d'ENNEDIS, et la question fondamentale de l'allégeance inscrite dans le provincialisme.
Alors que l'information est accessible au plus grand nombre comme jamais elle ne l'a été par le passé avec les moyens d'information actuels, que l'évidence de l'inquiétude que suscite ce projet pharaonique d'ENNEDIS a mobilisé sur l'Hexagone près de trois cent communes qui ont délibéré contre, alors qu'autant de collectifs de résistance se sont constitués en quelques mois et continuent à se former, alors que des scientifiques alertent sur le problème de santé publique à venir occasionné par la pollution électromagnétique grandissante, alors que cette opération va détruire plus de cinq mille emplois, alors que, etc, comment ne pas prendre la mesure dans ce contexte de dictat techno-struturel-financier du caractère aliénant au plan politique de cette culture jacobine du pouvoir ?
Deux siècles d'inscription dans les esprits comme dans le marbre de cette verticalité du pouvoir républicain rend inconcevable pour la majorité de la classe politique l'horizontalité de « La prise des Pouvoirs » effleuré timidement par la notion timorée de Démocratie participative. C'est cette béatitude politique de Gauche à Droite de par la provincialisation des esprits qui rend digeste et acceptable dans l'esprit commun les entreprises de manipulation des lobbies, tels qu'ENNEDIS.
Ce même syndrome d'allégeance au Pouvoir et semblables pour la question de la toute puissance du Bigpharma des laboratoires producteurs de vaccin, les consortiums de fabrication de produits hautement toxiques destinés à l'agriculture, voir même aux superstructures de pompes à subventions créées par ces mêmes élus en éloignant un peu plus le citoyen des instances de décision par exemple dans le cadre du regroupement de communes, la création de nouveaux cantons surdimensionnés et autres commissions où les acteurs du tissus associatif sont presque invisibles, voir absents (Combien de pousseurs de cadis questionnés dans le magasin des temples de la marchandise de masse connaissent l'existence d'un nouveau Parlement de la montagne ?).
Résister à la béatitude du discours politique ambiant et au syndrome d'allégeance au Pouvoir exorbitant d'ENNEDIS.
Il faut savoir et proclamer au plus grand nombre qu'il n'y a absolument pas obligation à remplacer des compteurs existants en parfait état de fonctionnement, et que les municipalités sont bien propriétaires des compteurs. Une lettre doit être envoyée au fournisseur d'électricité, ENEDIS pour la plupart, ainsi qu'une lettre adressée au Maire de la commune du domicile pour signifier le refus de changement du compteur.
Il faut interpeler toute personne ayant accès à la parole publique libre (Artistes, savants, philosophes, journalistes, syndicalistes, élus en conscience) pour porter notre voix, notre refus de ce dictat inacceptable de part l'intrusion technologique anxiogène de notre espace privé par le dispositif Linky, se rallier au mouvement de résistance grandissant dans l'Hexagone.
La critique de cette entreprise de manipulation globale d'ENNEDIS par le prisme de la pensée libertaire
Elle se situe au delà de l'idéologie. Elle trouve son ressort dans le mouvement perpétuel d'une pensée créatrice, en alerte permanente quand aux manifestations multiples du Pouvoir, fussent les tentations de notre propre volonté de puissance. Durant soixante dix ans, l'expérience des pays acquis au communisme a capté l'espérance populaire et syndicale, parasitant la lutte contre le franquisme en Espagne. Avec la chute de l'URSS, le capitalisme mondial s'est senti poussé des ailes, ringardisant le projet de la Révolution Sociale, mais le champ s'est ré-ouvert à l'esprit d'insurrection libertaire, à l'anarcho-syndicalisme, l'action collective libre de toute idéologie. L'Insoumission ne doit pas passer par le culte de la personnalité, aussi brillant puisse en être le leader. L'Insoumission ne peut être que collective, ponctuelle. Vouloir institutionnaliser l'Insoumission, c'est la stériliser en la vidant de sa capacité insurrectionnelle par l'usure de la fonction. L'opération dictatoriale d'ENEDIS, comme celle de la toute puissance des labos pharmaceutiques et de l'industrie para-agricole est l'expression du pouvoir absolu de notre nouveau Monde numérisé, contrôlable avec le soutien des groupes financiers propriétaires des médias. Il est des élus en capacité d'Objection de Conscience, aidons les !
Dominique Bares
Notes :
*le jacobinisme ; un courant politique issu du club des jacobines sous la révolution de 1789 évoque la doctrine d'une Démocratie centralisée, de ceux qui préconisent l'intransigeance révolutionnaire par le contrôle du Pouvoir central avec une division administrative par départements ne tenant pas compte des entités culturelles historiques des régions qui composent l'Etat.
*le TURPE : Le Tarif d'Utilisation des Réseaux Publics d'Électricité. Peu connu, il a pourtant un impact très significatif sur la facture d'électricité des Français puisqu'il peut en représenter jusqu'à 46% du montant final. Autrement dit quand ENNEDIS évoque la gratuité du remplacement des compteurs, c'est un mensonge.
*Il existe un excellent dossier sur le compteur Linky dans un numéro spécial de BIO-CONTACT paru l'an dernier
Liens : les contacts et les liens concernant les textes juridiques
Le Collectif de feu le Canton d'Aspet « Le Linky en question », l‘Association Robins-des-Toits, les sites de Stéphane Lhomme et d'Annie Lobbé, Médiapart.
https://www.artemisia-lawyers.com/fran%C3%A7ais/publications-et-interventions/compteurs-linky
Kit de refus compteur Linky! | Le Club de Mediapart).
Création de l'Assocation AND4C (Association Nationale de Défense des Consommateurs Contre les Compteurs Communicants)
Pour des renseignements, vous pouvez écrire à : and4c@riseup.net
Et aller voir le site : https://asso.stoplinkynonmerci.org/
http://ace.hendaye.over-blog.fr/2017/06/la-rapporteure-generale-de-la-commission-generale-des-finances-rappelle-n.hulot-le-caractere-non-obligatoire-du-linky.html
http://refus.linky.gazpar.free.fr/refus-mensonges-enedis.htm
http://www.ouest-france.fr/bretagne/plougonvelin-29217/linstallation-des-compteurs-linky-continue-faire-debat-4380429

http://infosetanalyseslibertaires.org/
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center