A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours

Links to indexes of first few lines of all posts of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) France, Alternative Libertaire AL #271 - UPR - Asselineau: la supercherie à l'état brut (en, it, pt)

Date Sat, 15 Apr 2017 10:08:18 +0300


Sous un vernis social, le maintenant candidat à l'élection présidentielle François Asselineau développe des idées souverainistes et un complotisme complétement délirant. ---- François Asselineau a obtenu les 500 signatures donnant accès à l'élection présidentielle. Nous ne nous pencherons pas particulièrement sur le portrait de ce personnage, qui a été tiré dans différents médias: tout a été dit ou presque sur son parcours le menant de cabinet en cabinet dont ceux de Pasqua et de Villiers. ---- La pénétration de l'UPR (Union populaire républicaine) dans l'espace public nous amène à nous interroger sur la nature de ce parti politique et particulier de son programme électoral. Nous voyons nombre d'affiches sur les bords des routes, sur les réseaux sociaux. Plus inquiétant, quelques syndicalistes se réclament de ce parti.

La force de ce parti est l'armée d'internautes qui répètent les mêmes commentaires sur les réseaux, renvoyant vers des vidéos où l'on peut voir un Asselineau au ton professoral donnant, tel un gourou, des leçons à une assistance silencieuse. Le discours de ce personnage se résume en trois points principaux: sortie de l'euro, sortie de l'UE et sortie de l'Otan. Ce discours qui fait florès auprès de l'extrême droite et des souverainistes de tout poil, de droite comme de gauche, est la ligne directrice de ce parti. Mais en se penchant un peu plus sur le programme, appelé sans pudeur «Les jours heureux du CNR», on s'aperçoit qu'Asselineau s'adonne à l'exercice périlleux du grand écart.

Programme de bric et de broc

Il est assez étonnant de voir dans ce programme que le «refus de la stigmatisation des Français d'origine arabe ou de confession musulmane» est tout de suite suivi par la lutte contre le terrorisme, association d'idée qui a la peau tenace. En ce qui concerne l'immigration, l'UPR botte en touche préférant remettre aux calendes grecques un référendum sur ce thème dont on ne connaît pas le contenu. En matière économique, l'UPR se revendique à un retour au programme du CNR, en nationalisant totalement ou partiellement des secteurs de ­l'économie (EDF, GDF, autoroutes...), mais en même temps favorisant l'actionnariat salarié afin d'empêcher les délocalisations, pratique déjà répandue qui n'efface en rien le caractère capitaliste des entreprises. Enfin, les questions sur l'IVG, le mariage homosexuel ou bien l'euthanasie sont «mises de côté pour se concentrer sur les choses essentielles», ainsi Asselineau s'accapare le droit de décréter de ce qui est important ou pas... Un programme confus picorant à droite et à gauche, encourageant en même temps la création de Scop et l'auto-entrepreneuriat...

L'UPR se veut le réceptacle des déçu.es de la politique et, comme beaucoup de candidats, il entend redonner la parole au peuple, sans vraiment en donner une définition. Sans grand étonnement, Asselineau se veut interclassiste dans une société française où patronat et salariat vivraient en harmonie. Ce dans quoi nous refusons de voir un quelconque espoir surtout que, si nous lisons entre les lignes, ce programme se rapporterait plus au fameux adage soralien «la gauche du coeur, la droite des valeurs». Un discours antiaméricain pour affirmer le concept déjà usé de «grandeur de la France» dans lequel nous ne nous reconnaissons pas, un discours délirant voyant le complot américain partout. Il y a dans la tête d'Asselineau la conspiration d'un groupe occulte suffisamment puissant, ici la CIA, pour tirer d'innombrables ficelles, tout en restant bien entendu hors de la vue du commun des mortel.les.

Ce genre de courant qui, sous couvert de subversion, simplifie le monde, instille la tumeur nationaliste dans la pensée, discrédite la critique sociale, et au bout du compte décourage toute action collective, est aux antipodes du contre-pouvoir que nous construisons dans les luttes.

Martial (AL Saint-Denis)

http://www.alternativelibertaire.org/?UPR-Asselineau-la-supercherie-a-l-etat-brut
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center