A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours

Links to indexes of first few lines of all posts of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) CNT Solidarité Ouvrière: Non à la casse de nos droits, ne les laissons pas décider à notre place!

Date Sat, 8 Apr 2017 13:32:22 +0300


Contribution de la CNT-Solidarité Ouvrière à l'espace commun "nos droits, leurs privilèges" ---- La participation de la CNT-Solidarité Ouvrière à la campagne «Nos droits contre leurs privilèges» découle naturellement des orientations et des pratiques de notre organisation syndicale. Dans un contexte marqué depuis des années par les offensives patronales et gouvernementales, nous entendons favoriser autant que possible l'unité d'action, indépendamment des partis politiques, avec les différents acteurs du mouvement social, qu'il s'agisse d'associations ou d'autres composantes du syndicalisme de lutte. ---- Face aux nouvelles menaces qui s'annoncent, il importe plus que jamais de susciter des initiatives unitaires, de défendre les intérêts et les droits des exploités, notamment des plus précaires, et d'en gagner de nouveaux, sans nous laisser déposséder par des cadres institutionnels délégataires qui tendent au final à réserver les décisions essentielles pour nos vies à une minorité.

Le mouvement social contre la Loi El Khomri au printemps 2016 a constitué un réveil positif et important des luttes sociales et des grèves à l'échelle nationale,. Il a aussi accentué les critiques à l'égard d'institutions politiques qui sont trop souvent le véhicule d'attaques anti-sociales et sourdes aux voix des mobilisations, voire de la majorité de la population. Auparavant, la loi Macron avait déjà mis en oeuvre une réforme pro-patronale qui rognait les droits des travailleurs et affaiblissait leurs moyens de défense. La «Loi travail», conformément aux intérêts capitalistes, a mis en place une régression sociale signifiant toujours plus de flexibilité et de précarité pour les salariés et toujours plus de bénéfices du côté du Medef. Ceci au nom d'une vision irénique du «dialogue social» et de la «négociation» qui continue d'être vantée, au service de la «souplesse» dans les entreprises ou dans les branches d'activité, dans le cadre de cette campagne présidentielle.

Or, beaucoup trop de secteurs restent peu syndiqués et beaucoup de travailleurs, mal protégés, précarisés, dépréciés et peu considérés, connaissent mal leurs droits. Dans le secteur du nettoyage, la lutte de notre organisation syndicale est par exemple quotidienne contre la fraude des employeurs qui profitent de cette méconnaissance. Plus généralement, rompre l'isolement, développer des luttes collectives, faire progresser le syndicalisme de lutte et créer un rapport de force favorable demeure indispensable pour combattre la précarité galopante et l'arbitraire patronal. Temps partiels imposés, salaires de misère, sous-traitance, contrats de travail précaire... compliquent peut-être parfois l'action syndicale mais la rendent aussi d'autant plus nécessaire, pour faire face à l'exploitation. La CNT-Solidarité Ouvrière, implantée dans les secteurs du nettoyage, de la restauration, du commerce, des transports, du bâtiment, de l'éducation, du service à la personne, etc., syndique tous les travailleurs mais a toujours fait de la défense des plus exploités et des plus précaires un de ses fondamentaux. Elle obtient des victoires et s'appuie sur les luttes, comme l'illustrent les combats menés en 2016 par les femmes de chambre de plusieurs hôtels marseillais et les avancées obtenues à l'issue de leurs mouvements de grève dans un secteur où certains droits fondamentaux n'étaient même pas respectés.

Défendre nos droits et en gagner de nouveaux «contre leurs privilèges» implique une large mobilisation unitaire pour peser à l'échelle de toute la société et dans le monde du travail. La lutte pour de meilleures conditions de travail n'est pas séparable de celles qui font avancer nos droits face au chômage, à la précarité, aux problèmes de logement, ou qui concernent l'égalité homme/femme, les discriminations racistes, les libertés fondamentales, les droits des migrants ou la prise en compte des enjeux écologiques. Les expériences autogestionnaires et de démocratie directe montrent qu'il est possible de travailler et de décider autrement. Les actions d'occupation et de blocage, les grèves reconductibles et leur généralisation comptent parmi nos meilleures armes et sont susceptibles, dans le contexte d'une mobilisation massive, de renverser le rapport de force favorable aux dominants et à l'ordre capitaliste. C'est pour cette raison que la CNT-Solidarité Ouvrière soutient et participe, dans le respect de nos diversités, à toutes les dynamiques de convergence des luttes et des mouvements sociaux susceptibles de renforcer les combats dont nous avons besoin pour parvenir à notre émancipation et améliorer dès aujourd'hui nos conditions de vie.

PS:
CNT-Solidarité Ouvrière

http://www.cnt-so.org/Non-a-la-casse-de-nos-droits-ne
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center