A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Francais_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkurkish_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours

Links to indexes of first few lines of all posts of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018 | of 2019

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) UCL-Saguenay - Pour en finir avec l'économie Kleenex

Date Mon, 28 Jan 2019 21:11:49 +0000


«Si nous ne changeons pas d'orientation d'ici 2020, nous risquons[...]des conséquences désastreuses pour les humains et les systèmes naturels qui nous soutiennent.» - António Guterres, secrétaire général des Nations unies ---- Au Saguenay-Lac-St-Jean sur le Nitassinan, la fin de l'année 2018 a été marquée par une série de manifestations et d'actions environnementales: la fondation de la Coalition Fjord (regroupant différents collectifs et individus), les marches pour le climat à La Baie et à Alma, l'entrée en action de la Cellule des abysses (voir lien) et sans oublier sur la scène québécoise le pacte sur la transition énergétique. Toutefois, force est de constater que nous sommes encore bien loin d'avoir ébranlé le «consensus régional» que les élites politiques et économiques cherchent à nous imposer. En plus de pouvoir compter sur la collaboration d'une couche privilégiée de «nationaux» pour assurer leur mainmise sur les «ressources», sur le territoire ancestral des Innu-e-s et sur une main-d'oeuvre prise au piège, les multinationales peuvent compter sur des trolls et une horde de guerriers du clavier... ---- L'utopie c'est de croire que l'on peut protéger l'environnement tout en déroulant le tapis rouge devant les multinationales et leurs grands projets pollueurs en leur accordant des subventions mirobolantes, des congés de taxes et en pigeant à même les fonds publics pour leur construire des infrastructures (lien). L'utopie c'est de croire que l'on peut continuer d'exploiter les ressources au-delà de leurs capacités de régénération. Malgré l'état misérable des choses, nous ne pouvons pas nous résigner et succomber au cynisme. Plus que jamais, nous devons nous insurger contre le faux choix qui nous est donné entre la préservation de notre environnement et la production et la reproduction de nos moyens d'existence. ---- Pour en finir avec l'économie Kleenex ---- «L'entreprise privée ne se soucie pas de ce qu'elle produit, mais bien de ce qu'elle gagne à le produire.» -E.F. Scumacher, «Small Is Beautiful»

Le marché nous crée toujours de nouveaux besoins qui terminent invariablement plus vite aux dépotoirs. Malheureusement, il n'y a pas que les biens de consommation qui sont jetés comme de vulgaire Kleenex après leurs utilisations. Au sein de l'économie capitalisme, il y a aussi des employéEs Kleenex, qui vivent dans des communautés et des régions Kleenex. Mais bien sur, les capitaines d'industrie et les commentateurs économiques justifieront la chose avec des mots tels que l'optimisation des procédés, l'automatisation, la réorganisation, la rationalisation, etc.

Aujourd'hui, ils nous parlent d'investissements privés et de nouveaux projets industriels dans la région. Ils nous vendent leurs futurs sites d'exploitation industrielle avec la création de quelques emplois à moyen terme. Ils ont même le culot de nous présenter leurs plans de gazoduc et d'usine de liquéfaction de gaz comme des projets verts et durables. Demain, ils nous parleront de manque de débouché pour leur produit, d'éventuelle fermeture et de délocalisation. Ils nous refileront même la note du nettoyage et de la décontamination.

Pour briser le cycle de domination et d'exploitation, nous devons refuser d'être des moutons. Il faut s'affranchir des multinationales qui bafouent systématiquement leurs obligations et la dignité la plus élémentaire aux gens qui habitent ce territoire et aux gens qui travaillent pour elles.

Prenons en main nos affaires, construisons l'autonomie

On peste avec raison contre les impôts et les taxes trop élevés, car pendant que l'État pige dans nos poches, la grande industrie ne fait pas sa juste part. Mais on devrait tout autant être outré et révolté avec nos hypothèques, notre prêt auto, nos marges de crédit ou encore le prêt que nous a octroyé le Shylock qui nous contraint à travailler pour rembourser ce que nous devons à gauche et à droite.

Ce n'est pas les quelques emplois liés à ces grands projets que nos communautés ont le plus besoins, mais de solidarité et de résilience. Individuellement, on ne peut pas faire grand chose contre ce système. Toutefois, l'histoire nous démontre que lorsque des communautés décident de prendre leurs affaires en main, elles trouvent des solutions pour produire des biens de consommations socialement utiles et développer des services pour les habitants et habitantes des communautés en question[1].

1. Un second texte va être publié sous peu pour faire suite à celui-ci. Il sera question d'exemples de communautés qui s'auto-organisent autrement afin de combattre le capitalisme.

http://ucl-saguenay.blogspot.com/2019/01/pour-en-finir-avec-leconomie-kleenex.html
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center