A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018 | of 2019 | of 2020

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) UCL Marseille - La Poste vers un changement brutal

Date Wed, 13 May 2020 19:53:22 +0100


Durant tout le confinement, la direction de La Poste a essayé de faire pression sur les personnels et les organisations syndicales pour imposer sa vision du travail pendant cette période. Le Président de La Poste n'a pas ménagé sa peine pour aller de plateau en plateau pour porter la bonne parole capitaliste. Jouant sur le besoin de service public, un trémolo dans la voix, sur la résilience des postier·e·s qui s'il faut le rappeler comme toutes les professions qui ont continué à travailler sont plus touchées par le COVID que la moyenne de la population, il n'avait qu'une idée, préparer le terrain à l'après-confinement et l'après COVID. Et ce sont les personnels qui en ont d'abord souffert dans leur chair, mais aussi les usager·e·s qui n'ont pas pu bénéficier d'un service public postal par une impréparation dans les premiers jours de la crise[1]. ---- Car si la direction postale a été vite dépassée par les événements dès le début de la crise, elle a mis toutes ses forces à penser comment rattraper les profits perdus pendant ces deux mois. ---- Et sous couvert d'une protection du personnel, elle va donc procéder à de fortes réorganisations des horaires. Depuis le début, elle a voulu se passer des CHSCT, piétiner les organisations syndicales. Cela a d'ailleurs donné un courrier cocasse des organisations réformistes qui se plaignaient que La Poste ne tient pas compte des accords signés. Cela atteint donc le pathétique: ces organisations qui n'existe qu'un stylo à la main, placent encore un espoir dans une entreprise qui prouve chaque jour qu'elle privilégie ses lignes comptables. ---- Car il n'y a rien à attendre de directions patronales et leur dernière décision de modifier pleinement les horaires des facteurs/trices en est un parfait exemple. Évidemment, elle a préparé la carotte parfaite: nous faire travailler moins de samedis à la distribution.

Mais soyons en conscient: il s'agit avant tout de préparer un vaste plan d'économie.

Premièrement, en sacrifiant sur l'autel de ce projet, des centaines voire des milliers de CDD et d'intérimaires dont les contrats vont prendre fin et qui sont jetés à la rue sans boulot alors que le chômage repart à la hausse dans cette période.

Deuxièmement en instaurant la sécabilité des tournées, en augmentant les tournées le samedi.

Une autre victime: le service public postal, car le samedi pas de courrier distribué, mais seulement les colis et les recommandés et la presse. Adieu la distribution du courrier six jours sur sept, même si la direction va déployer des tonnes d'explications alambiquées pour faire passer la pilule.

Du côté des services financiers, mais aussi des directions support, la direction envisage la pérennisation du télétravail pour l'après COVID. Depuis le début de la crise, elle essaye d'isoler le personnel de ses collègues et des organisations syndicales. Elle cherche donc avant tout à briser les collectifs pour diminuer les résistances potentielles.

Car il est évident que nous allons avoir besoin de résister. Le 11 mai, la fédération SUD PTT a décidé nationalement un préavis de grève. Dans certains départements comme la Gironde la CGT a fait de même pu a déposé des préavis illimités. Derrière ces attaques, les questions de la socialisation de l'entreprise se posent. La crise du COVID a vu émerger une entraide entre la population. À aucun moment, nous n'avons pu compter sur nos patrons ou sur le gouvernement. Et pour défendre La Poste à l'intérieur de l'entreprise nous ne pourrons compter sur nous-mêmes et les organisations syndicales qui défendent un syndicalisme de lutte et ne cherche pas à lever la patte pour avoir le susucre du maimaitre.

C'est aussi en se mobilisant que nous pourrons d'autant plus facilement convaincre la population qu'un autre projet de service public postal est possible.

[1]Les premiers touchés ont été les bureaux en zones rurales et dans les quartiers populaires qui ont été soit fermés ou ont vu leur DAB peu alimentés par la Banque Postale laissant des pans de la population sans cash. Cela a conduit certaines mairies a distribuer des bons sociaux.

Franchise postale, 10 mai 2020

https://ucl-marseille.frama.site/blog/la-poste-vers-un-changement-brutal
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center