A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018 | of 2019

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Anarkismo.net -[Devrimci Anarsist Faaliyet]Tout Etat qui combat les peuples perdra!

Date Wed, 16 Oct 2019 18:52:21 +0100


L’état turc pénètre à nouveau sur un territoire qu’il occupe déjà en partie, avec l’excuse de le faire pour « protéger sa propre intégrité territoriale ». Les dirigeants de l’état n’ont pas eu honte de parler de paix, ils n’ont pas eu honte d’appeler paix cette guerre qu’ils mènent pour leurs propres intérêts. Dans l’opération militaire appelée « source de paix », des avions ont immédiatement effectué des bombardements massifs, qui ont aussi affecté les populations civiles. Toutes ces opérations ont commencé au vu et au su des etats et de l’opinion publique internationale qui prétendent « condamner » l’état turc. ---- Lire également: Solidarité avec le peuple au Rojava, dénonçons l’état turc et les alliés des Etats-Unis - Forum Anarchiste Kurdophone (KAF) ---- L’État turc démarre une nouvelle guerre avec ses vieilles recettes politiques pleines d’hostilité, avec ses tanks, ses canons, ses avions de combats et autres va-t’en-guerres. Sur la terre où nous vivons, le Parlement qui n’a presque jamais fonctionné depuis les changements appelés « Système de Gouvernement Présidentiel » a immédiatement approuvé la guerre. Les mains se sont levées pour la guerre. Ceux qui disaient « Erdogan mène 80 millions de personnes au désastre » dès qu’ils le pouvaient, n’ont cette fois pas hésité à soutenir la guerre. ---- A peine 10 ans ont passé depuis le début de la guerre, et cela a suffi pour que de nombreux Etats se fassent une place en Syrie. L’État turc, comme de nombreux autres, continue d’agir comme s’il n’avait joué aucun rôle dans le déclenchement et la propagation de cette guerre. ---- Avec cette nouvelle décision, l’État turc pénètre à nouveau sur un territoire qu’il occupe déjà en partie, avec l’excuse de le faire pour « protéger sa propre intégrité territoriale ». Les dirigeants de l’État n’ont pas eu honte de parler de paix, ils n’ont pas eu honte d’appeler paix cette guerre qu’ils mènent pour leurs propres intérêts. Dans l’opération militaire appelée « Source de Paix », des avions ont immédiatement effectué des bombardements massifs, qui ont aussi affecté les populations civiles. Toutes ces opérations ont commencé au vu et au su des États et de l’opinion publique internationale qui prétendent « condamner » l’État turc.

Tandis que les États-Unis retiraient leurs troupes, ils déclaraient que cette guerre interminable « prenait fin pour eux » et ajoutaient que c’était désormais à l’État turc d’accepter les hordes de l’État Islamique que l’Europe ne veut pas reprendre.

L’État qui a observé et à tracer la voie pour le massacre de nos camarades, de nos proches et de nos amis sur la terre où nous vivons, doit maintenant assumer la surveillance sur ce qui reste de l’État Islamique. Cette guerre qui commence un jour avant l’anniversaire de l’un des plus grands massacres survenus sur ces terres, celui du 10 octobre qui a tué plus de 100 des nôtres qui se réunissaient pour la paix, cette guerre présage encore de nouveaux massacres.

Les médias contrôlés par l’État soutiennent activement cette politique de guerre. Il n’y a pas longtemps de cela, les médias, dans leur rhétorique anti-migrants, demandaient aux Syrien-ne-s « ce qu’ils et elles venaient faire sur la terre que nous habitons » mais n’ont jamais demandé ce que les soldats de l’État turc allaient chercher sur la terre habitée par les Syrien-ne-s. Les médias qui sont censées « présenter les faits au public » continuent les discours va-t’en-guerre et ignorent les massacres. Les médias, qui ne sont pas capables de produire une autre « information » que la légitimation de la politique de guerre de l’État turc, continuent à mentir avec leur rhétorique héroïque.

Toutes les guerres menées par des puissances pour leurs propres intérêts sont des massacres. Toute guerre appuyées par des politiques nationalistes et militaristes est un massacre. Toute balle, toute bombe qui vise les peuples opprimés, vise en réalité la liberté.

Toute guerre qui vise la liberté est condamnée à perdre.
Ils ne peuvent ni gagner cette guerre ni justifier les massacres qu’ils s’apprêtent à faire.
Tout État qui combat les peuples perdra!

Action Révolutionnaire Anarchiste – État Turc (Devrimci Anarsist Faaliyet)

Traduction (depuis l’anglais): Commission Internationale de l’UCL

https://www.anarkismo.net/article/31596
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center