A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2015 | of 2016 | of 2017

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Positionnement de la Fédération anarchiste de Catalogne sur le référendum le 1er octobre par FAC (ca, en, it, pt) [Traduction automatique]

Date Sun, 24 Sep 2017 08:16:57 +0300


Les mécanismes de participation aux décisions collectives de ce système politique empêchent un positionnement décisif des individus. La délégation des décisions à l'égard des représentants nous a poussé à la frustration actuelle de nous voir limités à réaliser des positions symboliques. Les organes de la grande majorité des administrations publiques et des entreprises privées décident unilatéralement, ignorent ou interdisent même le positionnement ou les questions populaires. Nous pouvons modifier ces mécanismes de décision. Nous pouvons nous organiser horizontalement et décider des choses quotidiennes qui nous impliquent tous. Nous avons besoin d'un intérêt unanime à décider comment nous devrions nous organiser socialement, sur le plan opérationnel et politique. Notre participation aux décisions ou aux luttes sociales, politiques, écologiques, etc. Cela nous rend responsables de nos vies.

Les référendums sont un moyen de rendre efficace la prise de décision directe de nombreuses personnes sur des aspects concrets. Les mouvements sociaux ont organisé des référendums populaires que les administrations n'ont jamais donné comme valides. L'appel maintenant à un référendum pour décider de la continuation ou de l'indépendance du territoire administratif de la Catalogne en Espagne cause un conflit entre les administrations. En outre, il devient une stratégie que certains partis politiques utilisent pour devenir des martyrs d'une cause noble et effacer ou présenter des excuses pour la corruption ou toutes les mesures impopulaires. Le mécontentement avec la constitution du 78e, le voyage répressif vers la culture catalane et la lutte des mouvements qui défendent l'autodétermination sont la preuve du conflit qui nous intéresse.

De la Fédération anarchiste de Catalogne, nous exprimons notre soutien au référendum le 1er octobre, car l'autodétermination des peuples fait partie de l'autogestion et de l'auto-organisation. Bien que organisé par l'administration de la Catalogne, nous comprenons qu'il répond à un réel besoin d'intérêt pour de nombreuses personnes, tout en permettant un processus non continu de l'organisation et des démarches.

Nous critiquons les marges imposées lors de la participation de ce référendum. Nous nous opposons aux limites administratives de la Catalogne; Il existe des problèmes communs avec d'autres régions proches en raison de caractéristiques géographiques ou de relations quotidiennes. Les personnes de moins de 18 ans sont également exclues et celles qui n'ont pas de rôles réguliers.

En ce qui concerne la question proposée, nous croyons que l'indépendance (sociale, professionnelle ou nationale) ne dépend pas d'un «État», ni des entités financières, ni d'une entreprise privée, c'est la prise de décision par le bas , en dehors des institutions administratives, des partis politiques ou des syndicats jaunes, afin d'assurer la gestion de notre travail et de nos vies. Nous rejetons la création d'un Etat catalan, puisque nous critiquons l'inefficacité démocratique dans l'organisation dans un «Etat», soit par la division du territoire sans tenir compte des réalités locales, comme le centralisme, que ce soit de Barcelone ou de Madrid . Nous rejetons également la création d'une république malgré les avantages liés à la situation actuelle. Nous comprenons que la république sera une continuatrice dans le système économique. Si l'on cherche avec la création d'un nouvel Etat républicain, il y a plus de justice et d'égalité, le modèle néolibéral qui défend une partie importante du mouvement d'indépendance fait couler la Catalogne dans une situation économique similaire à celle actuelle. Nous ne voulons pas cela. Nous voulons un processus peu fondé sur le pouvoir actuel et un processus de participation collective qui vise la participation totale de la population aux décisions optimales afin d'établir des formes d'organisation sociale et syndicale qui sont horizontales aveugles et assemblent les organes de décision.

Nous comprenons qu'il est difficile de comprendre une organisation sociale qui n'est pas blindée par un «État républicain», mais c'est un défi que nous devons affronter si nous voulons être totalement libres et indépendants. À l'heure actuelle, nous trouvons des exemples de ce type d'organisation, comme le municipalisme libertaire, les communes libres ou le confédéralisme démocratique. De même, dans l'histoire de la Catalogne, nous trouvons des exemples d'une organisation sociale émancipatrice, comme le communisme libertaire lors de la Révolution sociale de 36.

Fédération anarchiste de Catalogne
Septembre 2017

https://www.federacioanarquista.org/433-2/
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center