A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2015 | of 2016 | of 2017

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Résistances libertaires 8 - N'attendons rien des élections! Passons de la défiance à la résistance sociale! - Coordination des Groupes Anarchistes CGA

Date Sat, 9 Sep 2017 10:18:46 +0300


http://c-g-a.org/RL8.pdf ---- Édito ---- Emmanuel Macron vient d'être élu avec 66,1 % des suffrages exprimés. Mais ce chiffre qui peut paraître élevé masque une autre réalité. Plus de 16 millions d'inscrit-e-s ont refusé de donner leur légitimité aux deux candidats du deuxième tour par des votes blancs, nuls ou en s'abstenant. ---- L'abstention a même atteint un niveau record depuis 1969 (25,38 %, soit 12,1 millions de personnes). Et ce alors que les médias de masse et une grosse partie de l'échiquier politique ont relayé les injonctions à voter contre Marine Le Pen. ---- Si on ajoute à ces 16 millions les quelque 3 millions d'adultes qui ne sont pas inscrit-e-s sur les listes électorales, les 20,7 millions de voix réunies par Macron ne pèsent pas très lourd. D'autant qu'une part de son électorat, estimée à plus de 40 %, a voté sans adhérer à son projet mais bel et bien contre le FN.

En tant qu'anti-électoralistes, nous voyons d'un bon oeil la défiance
accrue envers un système qui ne nous représente pas; le refus de
beaucoup de donner de la légitimité au nouveau président affaiblit
de fait son statut.

Mais nous savons aussi que, si on les laisse faire, les gouvernants ne
s'embarrassent pas de légitimité pour mener leurs projets de casse
sociale. Notre position anti-électoraliste a pour corollaire la né-
cessité de s'investir sur le terrain social, de lutter pour défendre et
conquérir de nouveaux droits et d'oeuvrer à un projet autogestionnaire
et anticapitaliste.

Partout, la défiance envers les capitalistes et les politiciens doit se
concrétiser dans la pratique par des luttes sociales. Dans ce numéro,
nous verrons en particulier comment la résistance s'organise aux
États-Unis depuis l'élection de Donald Trump.

En France, ce qui nous attend, c'est l'amplification des politiques d'austérité, avec notamment la casse définitive du code du travail, la mise à mal des services publics, l'ubérisation de la société, le mal-logement, l'aggravation des politiques sécuritaires, la poursuite des politiques anti-immigré-e-s, la non prise en compte des questions environnementales, le renforcement du patriarcat, etc. Ces politiques et l'idéologie véhiculée continueront à coup sur à fournir le terreau sur lequel prospère le Front National, et plus généralement le poison raciste et xénophobe qui gagne toujours plus de têtes. Les manifestations de la police, sur lesquelles nous revenons, et l'écho favorable qu'elles ont reçu auprès des politiciens, en sont une démonstration.

Aux valeurs de concurrence entre tous et toutes, de compétitivité, de patriotisme et d'union sacrée, opposons une culture et des valeurs de classe. De Mélenchon à Le Pen, on nous bassine avec la nation, la patrie, l'intérêt général, le bien commun. Or les capitalistes et les États qui les soutiennent n'ont pas les mêmes intérêts que nous ! C'est eux contre nous, nous contre eux, quand ils gagnent, nous perdons et inversement.

Les élections maintiennent une fable de l'égalité des citoyen-ne-s dans l'isoloir, gomment
et annihilent les résistances de classe. Attendre des promesses politiciennes des victoires faciles ne conduit qu'à l'impuissance et aux reculs sociaux. Au contraire, l'enjeu est de préparer dès maintenant une riposte sociale de grande envergure. Pour cela, nous devons renforcer les organisations de résistance de notre classe, au premier rang desquelles les organisations syndicales et les collectifs de lutte. Nous sommes de plus en plus nombreuses et nombreux à ne plus en être dupes, alors organisons-nous pour mener la contre-offensive!
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center