A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2015 | of 2016

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) ucl-saguenay: [Finlande] Le fascisme vient de tuer. par Collectif Emma Goldman

Date Sun, 25 Sep 2016 10:43:18 +0300


Texte provenant du site web Bxl Zone Antifasciste. ---- C'est le Réseau Antifasciste Varis (Finlande) qui l'annonce , des militants du Mouvement de Résistance Finlandais (Suomen Vastarintaliike, SVL) ont tabassé mortellement un passant lors d'un rassemblement le 10 septembre près de la Gare d'Helsinki. Le jour suivant, le SVL a publié sur son site des photos et une vidéo de la personne agressée accompagnées d'un texte glorifiant leur violence. D'après la famille de la victime, le jeune homme de 28 ans, Jimi Joonas Karttunen, est décédé à l'hôpital la nuit du 16 septembre 2016 à 22h des suites de ses blessures. ---- D'après les médias locaux, la police d'Helsinki «confirme qu'un cas d'agression a été constaté sur la place de la Gare le samedi 10 septembre, et qu'un décès y est lié». D'après les informations données par le père de la victime, «[son]fils est tombé au sol après avoir été frappé. Sa tête a heurté le sol et il a perdu conscience, suite à quoi il a été emmené à l'hôpital de Töölö. Jeudi, il a pu rentrer à la maison avec la permission du médecin. Il ne se rappelait de rien, mais ses amis[lui]ont raconté l'histoire. Vendredi dernier, il a fait une hémorragie cérébrale à la maison, il est mort à l'hôpital à 22 heures».

Capture d'écran de la vidéo mise en ligne par le MRF.
Selon le père de la victime, son fils s'est approché du rassemblement organisé par le SVL afin de leur dire ce qu'il pensait des politiques d'extrême droite, suite à quoi il a été tabassé avec les conséquences tragiques que l'on connaît. Le Mouvement de Résistance Finlandais a publié sur son site une photo où l'on peut voir la victime gisant au sol près de taches de sang, avec le commentaire suivant: «une rapide restauration de la discipline». Par le passé, le Mouvement de Résistance Finlandais s'est déjà livré à des attaques de rue, comme ce fut le cas par exemple à Myyrmäki et Vantaa (banlieue d'Helsinki), ainsi qu'à Jyväskylä où le 30 janvier 2013, trois membres du Mouvement de Résistance Finlandais ont essayé de perturber une réunion politique et ont blessé un des organisateurs avec un couteau.

Fondé en 2008, le Mouvement de Résistance Finlandais est l'organisation soeur du Mouvement de Résistance Suédois (SRM) et existe également en Norvège et au Danemark. A noter que l'un des leaders de Mouvement de Résistance Suédois est le néo-nazi Stefan Jacobsson, chef de l'ex-Parti des Suédois, mais surtout actuel secrétaire général de l'Alliance For Peace and Freedom (APF - Alliance pour la Paix et la Liberté) qui regroupe l'Aube Dorée, le NPD, Forza Nuova, Democracia Nacional, Nation, etc.

Les différentes branches nationales du Mouvement de Résistance sont regroupées au sein du Mouvement de Résistance Nordique (NRM), connu pour être l'un des groupes fascistes scandinaves les plus violents et dogmatiques. C'est le NRM qui se trouvait derrière l'attaque d'une manifestation antiraciste à Stockholm en décembre 2013 suite à laquelle plusieurs militants antifascistes ont été condamnés à de longues peines de prison pour s'être défendus.

Au bas de l'image, des militant-e-s antifascistes se défendant contre l'agression du MRS.
En Finlande, l'une des premières actions impliquant des membres du Mouvement de Résistance Finlandais fut l'attaque de la Gay Pride d'Helsinki avec des Pepper spray et des grenades lacrymogènes en 2010.

Le Mouvement de Résistance Finlandais (SVL) utilise de longue date la violence de rue pour se construire une image de groupe paramilitaire violent. Il prône une dictature pan-nordique et glorifie la violence de ses membres, les actions qui visent à terroriser ses opposants ainsi qu'une culture profondément machiste qui promeut l'honneur et la pureté du sang.

Ces derniers mois, le Mouvement de Résistance Nordique a opéré une ouverture vers le reste de l'extrême droite européenne. Alors que le MRN n'était jusqu'à présent ouvert qu'au «sang nordique», il est désormais possible pour tous les «européens» de devenir membre, ce qui explique probablement l'apparition de groupes sympathisants jusqu'en Belgique.

Le MRS.

Alors qu'ils étaient strictement opposés au parlementarisme (traitant les partis électoralistes de traîtres à la «révolution nationale socialiste»), le MRN a cependant lancé son propre parti parlementaire en Suède et défend aujourd'hui une position pan-européenne pro-Poutine et nationaliste. En Finlande, le Mouvement de Résistance Finlandais coopère avec les néo-fascistes de Suomen Sisu, qui a obtenu plusieurs députés au parlement finlandais grâce à sa présence sur les listes du Parti des Finlandais (Vrais Finlandais).

L'assassinat politique de Jimi Joonas Karttunen s'explique par le développement ces dernières années, en Finlande et plus généralement en Scandinavie, d'une frange de l'extrême droite dont la stratégie et la propagande sont basées sur l'action de rue violente (même si elle entretient des liens étroits avec l'extrême droite populiste). L'une des conditions préalables à la mort de Jimi Joonas Karttunen est la tolérance de l'état finlandais vis-à-vis des exactions commises par la milice fasciste «Soldats d'Odin» (qui compte dans ses rangs des membres du Mouvement de Résistance Finlandais) qui se livre depuis plusieurs mois à des violences contre les migrant-e-s et les demandeurs-euses d'asile au cours de «patrouilles». L'extrême droite violente a ainsi pu se développer dans un contexte de montée du populisme et du racisme anti-migrants, donnant à ces «justiciers» nazis un sentiment d'impunité.

http://ucl-saguenay.blogspot.co.il/2016/09/finlande-le-fascisme-vient-de-tuer.html
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://lists.ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center