A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2015 | of 2016

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) fa-nantes: SALES DEFAITES - JUIN 2016

Date Sun, 17 Jul 2016 12:33:06 +0300


18/5 Violences sexuelles: 44 accusations, depuis le début de l’année, contre les casques bleus, dont 29 concernent sa mission en République Centrafricaine (Minusca). Sept cas ont aussi été recensés en République démocratique du Congo, deux en Haïti et d’autres en Côte d’Ivoire, au Soudan du Sud et au Mali notamment (Le Monde). En Centrafrique: allégations de viols et autres horreurs commis par les soldats français de la Sangaris (lanouvellecentrafrique.info 25/5). ---- 26/5 Prisons: 68 685 détenus le 1/5 pour 58 683 places opérationnelles. 1580 détenus sont logés à même le sol. 30 % des détenus présentent des pathologies psychiatriques et psychologiques (ugsp-cgt.org). ---- 27/5 Nucléaire: 774 incidents ont été déclarés par EDF en 2015. En Gironde, sur le site de la centrale du Blayais, un travailleur d'une entreprise prestataire d'EDF a été irradié. La plupart des réacteurs, construits dans les années 1980, arrivent au bout de leur durée de vie initialement prévue. Aux problèmes de la cuve de l'EPR de Flamanville se sont rajoutées les irrégularités et les possibles falsifications constatées dans l'usine d'Areva du Creusot (Saône-et-Loire), d'où sont sorties quelque 400 pièces dont une soixantaine en fonctionnement aujourd'hui dans les centrales nucléaires françaises (maplanete.blogs.sudouest 19/5).

28/5 Loi Travaille !: A Paris, un flic en civil sort son gun pour le pointer contre les manifestants (Paris-luttes.info). Un homme est gravement blessé par une grenade de désencerclement (Inrocks 27/5). A Caen, un jeune homme à terre est roué de coups de matraque et de pied par un flic (Normandie-actu 27/5). Un CRS tire une grenade sur un réalisateur et le blesse pour l’empêcher de filmer (Reporterre 26/5). A Nantes, interpellations, contrôles, confiscations de drapeaux syndicaux. La préfecture fait gazer gratuitement un cortège avançant sans heurts ni violences. Le préfet met en danger des manifestant.es et l'ensemble des personnes présentes dans les rues (solidaires44.org 20/5). Trois grenades lacrymogènes tombent dans la cour de l'école maternelle Lamoricière (Presse Océan 20/5). Près de 30 enquêtes ouvertes par l'IGPN sur des potentiels cas de violences policières (20mn 18/5). Des dizaines de grenades lacrymogènes sont lancées sur un groupe coincé, encerclé par des lignes de forces de l'ordre. Suffocations, vomissements, panique. Certains se précipitent vers le seul échappatoire qui reste, l'eau grise de l'Erdre, afin de retrouver un coin d'air respirable. On n'est pas loin d'un drame (Indymédia Nantes 12/5). Le jeune homme grièvement blessé à l’œil par un projectile en marge d'une manifestation contre la loi travail à Rennes le 28/4 porte plainte contre X pour "violence aggravée" à l'IGPN (Figaro 6/5). Le secrétaire général de la CGT police dénonce une volonté délibérée de « dégoûter les manifestants » (Humanité 4/5). Les StreetMedic affirment avoir vu et soigné des blessé.es graves, des tirs tendus au flashball, aux grenades lacrymogènes, aux grenades de désencerclement. Des tirs au visage, dans les yeux, les mains, sur les membres, sur tout le corps, des doigts à demi sectionnés, de la peau brûlée, des personnes sous le choc, terrorisées (Mediapart 2/5). A Paris, les gardes mobiles tirent des grenades de désensercelement sur les journalistes et la population (Doc du réel 2/5).

A Nantes, 8 mois ferme pour un manifestant (Europe1 31/5); il y a eu 299 interpellations depuis le début du mouvement le 10 mars (Indymédia Nantes 27/5). Un lycéen nantais de 18 ans est en prison, accusé de "tentative d'homicide" après un croche patte manqué sur un flic. Ce dernier avait chargé seul, lançant une grenade (blessant des personnes qui avaient les mains en l'air) et poursuivant les gens avec sa tonfa (vidéo Nantes Revoltée 25/5). 135 à 140 interpellés selon les militants et 82 selon l'état (Citizen Nantes 20/5). Cazeneuve annonce 1 300 interpellations en France depuis le début des manifestations (20mn 15/5). Une quarantaine de personnes sont interdites de participer aux manifestations ainsi qu’au rassemblement Nuit debout, à Paris, Nantes et Rennes dans le cadre de l'état d'urgence (Libération 17/5). A Nantes, 21 manifestants interpellés (Parisien 13/5). Valls recourt au 49-3 afin que le projet de loi puisse être adopté sans vote. C'est la quatrième fois depuis qu’il est Premier ministre qu'il l'utilise (Voix nord 10/5). Manifestation du 1er-Mai à Nantes: 18 interpellations et 2 blessés (Francetvinfo 2/5). Préfet, politiques et médias redisent à l'envi que la facture de la casse lors de manifs sera payée par les contribuables. Cet énoncé oublie les assureurs, qui remboursent à hauteur de ce qu'ont prévu les contrats (Lettre à Lulu 1/5).

Déblocage du dépôt de Douchy-les-Mines par les CRS (France info 25/5). La raffinerie de Fos s/ Mer est débloquée par une charge d'une violence inouïe des gardes mobiles, qui font usage de gaz lacrymogènes et des canons à eau, sans sommation. Des syndicalistes sont pourchassés dans les rues de la ville, frappés, et gazés jusqu'à l'intérieur des locaux syndicaux (Cgt-tefp.fr 24/5). Autres déblocages: Le dépôt de carburant de Cournon (Lamontagne 23/5), deux dépôts de carburant du Dunkerquois (Fr3 22/5), le dépôt pétrolier de Donges (Loire-Atlantique). A Nantes-Carquefou, le blocus organisé par les routiers tourne mal. Un patron énervé se bagarre avec deux manifestants qui terminent au CHU (Presse Océan 17/5).

29/5 Rennes: Quatre personnes en prison pour avoir collé un sticker anti-sexiste sur une table du restaurant Bagelstein qui affiche des horreurs sexistes (Indymédia). 19 personnes, interpellées en train de saboter les bornes de paiement du métro, en garde à vue. Elles refusent de décliner leur identité et de se soumettre aux relevés d'empreintes. Selon le procureur, elles risquent sept ans de prison (Ouest France 19/5). Six mois de prison ferme pour avoir jeté des pavés et des canettes sur des policiers. Jugée en comparution immédiate, la personnes est incarcérée à l'issue de l'audience (BFM 17/5). Bravant l’interdiction des autorités, entre 400 et 500 manifestant.es se rassemblent «contre les violences policières». Les forces de l’ordre ont de leur côté mobilisé à peu près autant d’hommes pour cerner l’Esplanade Charles de Gaulle (Libération 14/5). La Maison du peuple a été expulsée par la police et le RAID (squat.net 14/5).

29/5 Projet de loi de réforme pénale (relayant l’état d’urgence à la fin de juillet): possibilité, lors d’un contrôle d’identité, de retenir une personne pendant quatre heures pour vérifier sa situation; d’assigner à résidence pendant un mois des individus de retour de « théâtre d’opérations de groupements terroristes »; élargissement des moyens à la disposition du procureur et de la police judiciaire (écoutes téléphoniques, vidéosurveillance, captations de données informatiques, perquisitions de nuit; les juges pourront également prononcer des peines de sûreté de trente ans, au lieu de vingt-deux actuellement; un nouveau délit de consultation habituelle de sites Internet terroristes sera passible d’une peine de deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende; un nouveau régime d’irresponsabilité pénale bénéficiera aux policiers et gendarmes qui auront le droit de faire usage de leur arme en cas « d’absolue nécessité »; les juges d’instruction et les procureurs pourront recourir aux IMSI-catchers qui captent toutes les données de communication dans un rayon donné; des enquêtes administratives seront menées sur le personnel recruté, même à titre temporaire; les pouvoirs d’enquête du parquet sont renforcés; les fouilles à nu des détenus pourront être ordonnées plus largement et indistinctement (Le Monde).

30/5 Exilé.es: La police italienne détruit le campement des exilé.es à Vintimille et procède à des rafles en ville, visant aussi les soutiens (Passeurdhospitalité). Près de 700 personnes pourraient s’être noyées en moins d’une semaine au large de la Libye (Le Monde 29/5). Un homme est mort sur l’autoroute A16, renversé par un camion. C’est le sixième décès connu à la frontière britannique depuis le début de l’année (Passeur d'hospitalité 29/5). Deux naufrages au large de la Libye ont fait plus d'une centaine de morts (Obs 27/5). 1 370 personnes sont mortes en Méditerranée depuis début 2016 (timesofisrael.com 25/5). Les flics sont entrés dans le foyer de travailleurs étrangers de la rue Claude Tillier et ont embarqué une cinquantaine de personnes (Paris-luttes.info 24/5). La police grecque expulse 8 400 personnes du camp d'Idomeni à la frontière avec la Macédoine (La dépêche 24/5). La Cimade accuse des médecins de demander des sommes indues à des réfugié.es pour la réalisation de certificats médicaux (Parisien 16/5). Le rapporteur spécial de l’ONU sur les droits de l’homme et des migrants a réclamé la fin du placement en détention, pour une période de vingt-cinq jours, de personnes arrivées sur le sol grec. Des enfants non accompagnés sont retenus depuis plus de deux semaines dans des postes de police sans pouvoir sortir, « traumatisés et bouleversés » par cette expérience (Monde 16/5). En Turquie, le camp de Nizip a été le théâtre du viol d'une trentaine d'enfants syriens par un agent d'entretien l'année dernière (francais.rt.com 13/5). A Paris, expulsion violente du lycée Jean-Jaurès occupé par 270 personnes (Parisien - vidéo 4/5). A Lorient, une famille, arrivée de Géorgie en 2013, a dû quitter son logement du Centre d'accueil des demandeurs d'asile. Elle a été déboutée de sa demande d'asile alors même que l'un des membres de la famille est de santé précaire et que, parmi les trois enfants, l'aînée sera prochainement en période d'examens (Télégramme 28/5). Un lycéen arrivé seul du Rwanda, où ses frères et sœurs ont été assassinés, est victime de la part du préfet du Rhône d’un scandaleux chantage aux résultats. "On lui laisse passer le bac et on avisera..." a déclaré le cabinet du préfet (Rebellyon 3/5). A la suite d'une série de naufrages ayant fait plus de 1200 morts en avril, les dirigeants européens triplent le budget de l'opération Triton (Parisien 3/5). Paris, campement de Stalingrad, 1 600 personnes de nouveau expulsées (Le Monde 2/5). Le préfet de police Michel Cadot s’est rendu plusieurs fois coupable d’entrave au droit d’asile français, en échafaudant toute une stratégie administrative en vue de compliquer volontairement les démarches pour les demandeurs d’asile (revolutionpermanente.fr 6/5). Course-poursuite de la police contre une voiture de « passeurs » sur L’A16 près de Dunkerque: un motard tué encastré dans un camion, quatre blessés graves, trois blessés légers, un carambolage (Lavoixdunord 6/5).

http://fa-nantes.over-blog.com/

https://fr-fr.facebook.com/jdejacque/

http://fa-nantes.over-blog.com/2016/07/sales-defaites-juin-2016.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=politics
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://lists.ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center