A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2015 | of 2016

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) ucl-saguenay: Vulgarisations: L'État et ses formes à travers l'histoire par Collectif Emma Goldman

Date Sun, 24 Jan 2016 14:01:04 +0200


Tentative de Vulgarisation de l'Anarchisme est une série d'essai visant à expliquer les bases de ce courant politique et philosophique et les rendre accessible en élaborant de courts textes sur différents sujets groupés en thèmes. L'ensemble des textes peuvent être retrouvés au moyen du libellé "vulgarisation" et des noms des thèmes abordés. ---- ***Rappel: Ces essais visant à dresser un tableau large et accessible, leur contenu n'engage en rien le Collectif Emma Goldman ni ses positions ni ses membres.*** ---- Lorsqu'il est question de gestion des sociétés humaines, les gens pensent souvent au gouvernement. Mais cette institution de pouvoir n'a pas toujours existé, et lorsque des sociétés ont été dotés de gouvernements, ces derniers favorisaient toujours la classe possédante.

Image: De riches citoyens de la Rome Antique participent aux votes. Il est dit: "La république favorise les plus riches, ce n'est donc pas une démocratie". Or, tous les gouvernements favorisent toujours les plus riches.

L’État et ses formes à travers l’histoire

L’abolition de toutes les oppressions passe, pour les anarchistes, par l’abolition de tout gouvernement, et ce, sans d’abord prendre le pouvoir, contrairement à ce que préconisent d’autres courants socialistes. Mais lorsqu’il est mention de le faire, on réplique souvent aux anarchistes que c’est la démocratie qui doit décider, que les gouvernements ont toujours existé et que la «démocratie» bourgeoise en est la meilleure forme.

Pourtant, une multitude de sociétés sans État et de communautés autogérées ont existé de façon égalitaire et ce, sans gouvernements. Alors pourquoi existent-ils? Si on regarde un peu l’établissement des premières civilisations, on remarque immédiatement une constante: Les premiers gouvernements tels qu’on les conçoit aujourd’hui se sont établis par la violence. Des hommes ont monopolisé le pouvoir de faire la guerre, se sont alliés des groupes religieux pour légitimer leur règne et se sont enfin permit de gérer les ressources des Cités. Ils se sont également établis par l’action des premiers détenteurs de la propriété privée dans les Cités, s’alliant pour protéger ensemble leur privilège contre les autres.

Pendant la Grèce Antique, on dit que les Athéniens ont créé la démocratie directe, mais en étudiant plus attentivement leur structure politique, on se rend compte que seuls 10% de la population étaient citoyens, c’est-à-dire qu’ils avaient le droit de participer aux prises de décisions politique et qu’ils étaient les seuls à avoir le droit de détenir une propriété. Les métèques, ceux qui ne venaient pas d’une famille citoyenne, étaient obligés de payer un loyer aux citoyens propriétaires s’ils voulaient se loger dans la ville et n’avaient aucun droit politique. Dès le début de notre histoire, en effet, les droits de propriété et les droits politiques allaient de pair.

On peut observer sensiblement les mêmes phénomènes, en encore plus inégalitaire, dans la République de Rome. Au début de celle-ci – c’est-à-dire après la mort du dernier roi – seuls les nobles patriciens pouvaient siéger au Sénat, être élus consuls et détenir les magistratures politiques. Ils formaient également les officiers de l’armée alors que les citoyens non-nobles, les plébéiens, formaient l’infanterie de front. Au cours de nombreuses luttes, les plébéiens ont obtenu des patriciens que l’un des deux consuls soit toujours un plébéien, ainsi que la création d’un poste de représentant de ceux-ci, le Tribun de la Plèbe. Mais même avec cette représentation, c’était toujours un riche non-noble, un marchand, qui se faisait élire dans ces postes. Pendant ce temps, les décisions militaires et politiques avantageaient toujours la richesse des sénateurs issus des familles nobles.

Pendant une grande partie du moyen âge, les fonctions de l’État et les propriétés personnelles étaient entièrement confondues. Les terres étaient la propriété du roi, qui les redistribuait entre ses vassaux qui eux-mêmes les redistribuaient entre leurs vassaux etc. C’est à cette époque que, peu à peu, la bourgeoisie a émergé dans les villes, gagnant un grand pouvoir économique via le commerce. Étant donné leur pouvoir économique, les bourgeois ont progressivement demandé de plus en plus de pouvoirs politiques, jusqu’à atteindre finalement le pouvoir politique pendant les révolutions en Europe du XIXe siècle.

Texte précédent dans la série: La Nature du pouvoir
Prochain texte à paraître: L'État sous le libéralisme et les partis politiques
À paraître Lundi le 25 Janvier.

http://ucl-saguenay.blogspot.co.il/2016/01/vulgarisations-letat-et-ses-formes.html
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://lists.ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center